LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Rouge et le Noir de Stendhal

Guide pratique : Le Rouge et le Noir de Stendhal. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  7 Mars 2022  •  Guide pratique  •  1 297 Mots (6 Pages)  •  229 Vues

Page 1 sur 6

Le Rouge et le Noir

Stendhal

Stendhal, de son vrai nom Henri Beyle, est né le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris. Il fut Auditeur au Conseil d’Etat de 1810 à 1814, puis Consul de France de 1831 à 1842. C’est aussi un écrivain connu pour ses romans tels que Le Rouge et le Noir et La Chartreuse de Parme. Il eut une vie mouvementée. Sa mère meurt alors qu’il n’est qu’un enfant, il trouve refuge dans la littérature en 1799, qui se transforme en vocation. Il abandonne ses études et rêve d’écrire des comédies.  Malgré cela, il est forcé d’entrer au ministère de la Guerre, rappelons que nous sommes sous l’Empire à cet époque-là. Il est envoyé à Milan en 1800 où il découvre avec émerveillement l’opéra ainsi que l’amour et le bonheur. Il invente même une « méthode pratique de bonheur », le « beylisme ».

Lorsque l’Empire n’est plus, il perd son emploi. Il se consacre donc à la littérature, en écrivant d’abord Histoire de la peinture en Italie, Rome, Naples et Florence. En 1819, il écrit le Traité de l’amour suite à son chagrin d’amour pour Matilde Dembowski. En 1827, il écrit son premier roman, Armance, puis Le Rouge et le Noir en 1830. Devenant Consul à Civitavecchia, il écrira tout de même quelques autobiographies ainsi que des romans dont La Chartreuse de Parme en 1841 qui lui vaudra l’admiration d’Honoré de Balzac.

[pic 1]

Henri Beyle, alors Consul.

Le rouge dans le roman correspond à la carrière militaire de Julien Sorel. En effet, il est anobli par le Marquis de La Mole, faisant de lui chevalier, et deviendra lieutenant de hussard. Le noir correspond à son habit de moine précepteur qu’il portera tout au long de la première partie.

Les personnages

Julien Sorel, est le fils d’un charpentier. Ce dernier ne l’aime pas et les deux personnages se haïssent mutuellement. Là où le père de Julien ne se contente que de ce qu’il a, c’est-à-dire d’une scierie, Julien, lui est un jeune homme ambitieux, ayant pour exemple Napoléon Bonaparte et voulant reconnaissance sociale ainsi que du pouvoir. Dans le Rouge et le Noir, nous suivons l’aventure de Julien, de son petit village de Verrière où il est précepteur, jusqu’à Paris où il est d’abord secrétaire puis lieutenant de hussards.

Julien Sorel est un héros moderne et romantique. En effet, tout au long du roman, il est solitaire, reclus de la société comme lorsqu’il est au séminaire, seul et sans amis. Le héros antique lui n’est jamais seul ou alors la gloire l’accompagne. De même qu’il est romantique : il ne se concentre que sur lui-même, en étant orgueilleux et convaincu d’être amené à faire de grandes choses. Il se détache donc du héro antique, où ce ne sont généralement des combattants prestigieux, tels que Achille. Julien lui, est un intellectuel. C’est aussi un anti-héros :  Au début du roman, il critique vivement le monde qui l’entoure, à commencer par madame de Rénal qui lui fait peur. Il fait signe d’hypocrisie, de manipulation ainsi que d’opportunisme : dès qu’une occasion se présente pour monter dans l’échelle sociale, il la prend : il souhaite devenir comme son modèle, Napoléon Bonaparte. Il entretient aussi un rapport paradoxal avec la bourgeoisie, en effet, il souhaite appartenir à cette classe sociale mais la rejette et la critique vivement.  On remarque que Julien se rapproche d’Henri Beyle : un bonapartiste convaincu, haïssant son père et vivant sous la Restauration. Julien ne deviendra donc vraiment héros qu’a la fin du roman, avec une fin héroïque : il devient comme l’ancêtre de Mathilde.

Madame de Rênal, est l’épouse de Mr de Rênal, maire de Verrière. Au caractère timide mais audacieux, elle représente dans le roman la bourgeoisie provinciale. Femme élégante à l’instinct maternelle, elle se retrouvera pleine de remords lorsqu’elle fera de l’adultère avec Julien Sorel. En effet, elle est le premier amour de Julien Sorel, protagoniste du roman. Son prénom, Louise, ne sera cité qu’une seule fois dans le livre et elle sera présente durant toute la première partie du roman : dans cette partie-là, on découvre l’amour, puis, on cherche à cacher cette liaison honteuse, enfin, cela se fini par la fuite de Julien de Verrière. Elle sera tout de même dévouée à Julien, le cachant, même lorsqu’elle est en danger. Elle est contrainte d’écrire une lettre au Marquis de La Mole, dénonçant Julien comme étant un manipulateur ne voulant que monter dans les différentes classes sociales. Cela lui vaudra une balle dans l’épaule de la part de Julien, fou de rage. Malgré tout, elle pardonnera tout de même Julien. Elle l’aimera jusqu’à la fin et mourra 3 jours après sa mort, entourée de ses enfants. Madame de Rênal est donc une héroïne. C’est tout d’abord celle qui partage les aventures de Julien tout au long du premier roman, mais c’est aussi une sorte de mère pour Julien. Elle bravera tous les dangers pour lui.

...

Télécharger au format  txt (7.8 Kb)   pdf (66.6 Kb)   docx (282.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com