LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche cours sur les jonctions cellulaires.

Cours : Fiche cours sur les jonctions cellulaires.. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  1 Avril 2016  •  Cours  •  762 Mots (4 Pages)  •  2 120 Vues

Page 1 sur 4

5/12/2014                                            UE 2.1 S1

Les jonctions cellulaires

Définition :

Structures qui permettent la liaison des cellules entre elles.

On différencie les jonctions cellulaires en fonction de :

  • Leur forme
  • Leur fonction

Différenciation selon la forme :

On distingue :

  • Macula : jonction de forme ronde ou ovalaire.
  • Zonula : bandelette entourant les cellules.
  • Fascia : grande tache à contour irrégulier

Différenciation selon la fonction :

Les jonctions peuvent être de type :

  • Occludens : si elles obturent l’espace intercellulaire.
  • Adherens : si elles interviennent dans la cohésion du tissu.
  • Communicans : si elles permettent la communication d’une cellule à une autre

Généralités :

Les jonctions ont donc pour but d’assurer :

  • L’ancrage des cellules entre elles et ainsi former un tissu.
  • L’ancrage des cellules à la matrice extra cellulaires.

Ce sont des zones d’interactions mécaniques ou chimiques.

La classification de ces jonctions fait aussi intervenir la notion d’espace inter cellulaire.

[pic 1]

[pic 2]

Jonctions serrées :

Ou tight junction des anglo-saxons.

On parle aussi de zonula occludens.

Ce sont des jonctions imperméables, étanches = il n’y a pas de transport moléculaire intercellulaire.

On les retrouve dans quasiment tous les épithéliums de revêtement. L’exemple souvent étudié est l’entérocyte.

En microscopie optique, la membrane extérieure n’est pas visible.

En microscopie électronique : aspect de chaînes qui s’anastomosent entre elles.

Ces chaînes sont constituées d’une double rangée de protéines accolées les unes aux autres.

Ces chaînes de scellage ont une certaines périodicité et on observe des points de fusion. Ceci donne un aspect en « nid d’abeille »

Généralement des zonula de 0,1 μ de largeur qui entourent la cellule.

Les feuillets extérieurs des membranes des 2 cellules sont jointifs : obstruction complète de l’espace inter cellulaire.

Pas de passage de substance  à ce niveau. Les échanges se font uniquement à travers les cellules.

[pic 3]

Aspect biochimique :

  • Associations d’éléments membranaires et extra membranaires.
  • Association de protéines et de lipides

Composants membranaires :

  • Protéines zonula occludens 1&2
  • Cinguline
  • Partie extérieure de la bicouche phospholipidique.

Composants extra membranaires :

  • Actine du cytosquelette.

Rôle :

  • Maintien de la fonction  « filtrage sélectif » des épithéliums.

Jonctions communicantes :

Ou gap junction des anglo-saxons.

Jonction ouverte.

Jonctions cellulaires qui permettent aux 2 cellules de communiquer

Microscopie optique : invisible.

Microscopie électronique :

  • Généralement : macula de 0,5 μ de diamètre.
  • On observe des connexons : hexamères de connexines avec un canal central de 1 nm de diamètre.

[pic 4][pic 5]

Aspect biochimique :

  • Connexine : glycoprotéine transmembranaire formée de 4 domaines.
  • Différents type selon la localisation (foie, peau…).

Rôle :

  • Permet les transferts de cytoplasme à cytoplasme des petites molécules (<1000 Da ou 1 nm).

→ Passage des ions, peptides nucléotides cycliques (AMPc).

  • Couplage électrique entre 2 cellules : passage de l’influx électrique par les gap junction.

Desmosomes :

Jonction de type adherens assurant la cohésion des cellules épithéliales ou musculaires.

On parle de jonction « bouton – pression ».

Principalement au niveau des tissus qui sont soumis à une tension mécanique brutale (col utérin, derme, muscle cardiaque).

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (988.9 Kb)   docx (2 Mb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com