LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Connaissance des publics : l'enfant

Cours : Connaissance des publics : l'enfant. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  28 Août 2020  •  Cours  •  1 589 Mots (7 Pages)  •  1 809 Vues

Page 1 sur 7

CAPa SAPVER/ MP2- ESF

Obj/1 : Caractériser les principaux publics des services

Objectif général : Repérer les caractéristiques physiques, physiologiques et psychologiques des différents publics

CHAPITRE 1 : L’enfant

Objectifs :

Première partie : Le développement somatique, sensoriel et moteur de l’enfant

  • Indiquer les différents tests à la naissance
  • Enoncer les indicateurs de croissance de la naissance à l’adolescence
  • Indiquer les capacités sensorielles du nouveau-né et leur évolution et repérer les anomalies
  • Présenter les étapes du développement moteur de l’enfant ainsi que de l’acquisition de la propreté

Deuxième partie : Le développement affectif, social, intellectuel et psychologique de l’enfant

  • Repérer l’évolution des réactions de l’enfant aux stimulations, les étapes de l’évolution du langage oral et du graphisme
  • Définir les troubles du langage
  • Présenter les étapes de l’acquisition du schéma corporel
  • Dégager les principaux aspects du développement intellectuel de l’enfant
  • Présenter les étapes de socialisation et l’évolution des relations dans la fratrie

Première partie : Le développement somatique, sensoriel et moteur de l’enfant

  1. Les examens pratiqués à la naissance

Dès la naissance, l’examen médical du nouveau-né est systématique et obligatoire. Il se pratique dans les 8 jours qui suivent la naissance. Les résultats sont notés dans le carnet de santé pour un meilleur suivi de l’enfant.

  1. Les examens en salle d’accouchement

  • Le score d’APGAR

A la naissance, un test de santé du nouveau-né est effectué. Il s’agit du score d’APGAR effectué à 1 minute, 5 minutes puis 10 minutes après la naissance.

L’intérêt de cet examen est d’évaluer les fonctions vitales (=respiration, circulation…) du nouveau-né afin de pratiquer les soins adaptés à son état.

Fonctions vitales évaluées :

  • A= Aspect (coloration de la peau)
  • P= Pouls (fréquence cardiaque)
  • G= Grimace (réactivité à une stimulation) (réactivité= aptitude à réagir)
  • A= Activité (tonus musculaire)
  • R= Respiration et cris

Résultats de score d’APGAR :

-score égal à 0= le nouveau-né est en état de mort apparente

-score inférieur à 4 : l’état du nouveau-né est critique et nécessite une réanimation

-score compris entre 4 et 7 : des soins sont nécessaires (désobstruction des voies respiratoires, oxygène, perfusion…)

-score compris entre 7 et 10 : le nouveau-né est en bonne santé.

  • L’examen clinique

Il s’agit d’un examen anatomique au cours duquel on vérifie différents éléments :

-désobstruction des voies respiratoires

-vérification de l’œsophage (absence de malformation)

-vérification de l’aspect des fontanelles (=membranes séparant les os du crâne). Elles sont au nombre de 2.

*la fontanelle antérieure ou « grande fontanelle », elle a la forme d’un losange et se ferme entre 12 et 18 mois.

*la fontanelle postérieure ou « petite fontanelle », elle est de forme triangulaire et se ferme vers le 2ème mois.

Les fontanelles facilitent l’accouchement et la croissance du cerveau, elles rendent le crâne du bébé très fragile.

-mensurations de l’enfant : poids, taille, périmètre crânien, périmètre thoracique.

-collyre instillé (= mettre des gouttes) dans les yeux pour éviter une infection due aux germes présents dans le vagin au moment de l’accouchement.

-vitamine K pour éviter un éventuel trouble de la coagulation sanguine

-observation des organes génitaux

-palpation de la colonne vertébrale pour s’assurer qu’il n’y a pas de défaut de fermeture du rachis

-recherche d’une luxation congénitale de la hanche (manœuvre d’Ortolani)

  1. Les autres examens

Au cours de sa première semaine de vie, le nouveau-né bénéficie d’examens cliniques complets.

  • L’examen neurologique

Il est évalué par le contrôle des réflexes archaïques. Ces sont des mouvements involontaires présents de la naissance jusqu’au 2ème mois environ

*réflexe de succion : lorsque l’on pose un doigt au niveau des lèvres du nouveau-né, il se met à le téter.

*réflexe des points cardinaux : lorsque l’on stimule un coin de la bouche du nouveau-né, il tourne la tête en direction de la stimulation.

*réflexe de grasping (ou d’agrippement) : lorsque l’on stimule de son doigt la paume de la main du nouveau-né, il le serre très fort au point que l’on peut soulever le bébé.

*réflexe de Moro : lors d’un bruit ou d’un mouvement vif, le nouveau-né écarte les bras brusquement, crie et ramène les bras sur sa poitrine (c’est un réflexe de défense)

*réflexe de la marche automatique : lorsque l’on maintien le nouveau-né debout il amorce quelques pas.

Les réflexes archaïques traduisent l’immaturité du système nerveux, mais sont aussi un signe de bonne santé neurologique du nouveau-né.

  • Les dépistages biologiques

Il s’agit du test de Guthrie. Ce test permet de dépister des maladies génétiques qui peuvent parfois avoir des conséquences sérieuses et graves sur l’état de santé de l’enfant et retarder sa croissance.

NOMS DES MALADIES

CONSEQUENCES

Phénylcétonurie

Retard psychomoteur progressif, retard mental et problèmes neurologiques

Hypothyroïdie congénitale

Retard de croissance et des acquisitions motrices

Hyperplasie congénitale des surrénales

Déshydratation, troubles de la croissance staturale et osseuse, puberté précoce, anomalies des organes génitaux externes

Mucoviscidose

Production de sécrétions de muqueuses anormales qui touchent les poumons et le pancréas.

Drépanocytose

Problème de circulation sanguine

...

Télécharger au format  txt (10.8 Kb)   pdf (288.8 Kb)   docx (1.5 Mb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com