LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Therese : autobiographie

Discours : Therese : autobiographie. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  18 Avril 2013  •  Discours  •  850 Mots (4 Pages)  •  418 Vues

Page 1 sur 4

Perso, j’ai toujours eu deux vrais gros problèmes dans la vie → la concordance des temps et gérer mes émotions. Ouais, ouais, je sais, ça te troue les miches mais c’est la stricte vérité. Et je parle de l’émotion au sens large. Émotions du latin motio action de mouvoir, mouvement et dont la définition est disputée par les différentes écoles des Redresseurs de Sens; qui sont pour moi la peur, la colère, la tristesse, la joie, l’envie, le dégoût, la satiété, la frustration et patin-couffin.

Ça a commencé à me poser problème tout de suite. Ma daronne se plaisait à me raconter son impuissance face à la putain de terreur que m’inspiraient les mouches de ce bout de ferme que nous louions l’été à Romilly-la-Puthenaye, ou l’embryon de crainte face à la putain de colère qui pouvait me prendre quand il était question de s’aventurer à toucher à mes Polly Pocket.

J’ai du mal à gérer mes émotions. La preuve, j’adore Francis Cabrel.

J’ai des réactions parfois inappropriées aux circonstances, soit qu’elles soient extrêmes (je t’avais prévenu) ou qu’elles soient source de confusion pour la personne qui les reçoit et pour ma pomme, obviously, c’est un peu toujours la MERDE.

À l’école je t’explique même pas comment ça m’a posé problème. Enfin si, sinon aucun intérêt.

Je me souviens d’une visite de la médecine scolaire en CP et de la surprise du médecin devant mon corps couvert de bleus. Le truc c’est que je venais d’apprendre à faire du vélo, j’avais passé l’intégralité du weekend précédent à me vautrer dans les groseilles à maquereau, je revois encore mes jambes et mes bras dans le bain le soir, soldat à terre et fière de toutes mes contusions.

Le médecin les a bien évidemment regardées avec beaucoup de méfiance. Il me regarde avec circonspection quand je lui dis, gros pou, que j’ai appris toute seule à faire du vélo. Il insiste, il ne me croit pas. Du coup qu’est-ce que je fais? Hyper normal, je me mets à chialer comme un veau. Le médecin en conclue qu’on me fouette tous les soirs avec des dictionnaires et qu’on prend ma peau pour du bacon. Non, j’ai appris à faire du vélo. Je n’ai pas eu peur. Je l’ai fait toute seule. Pourquoi il vient me faire chier mes parents et moi? Et pourquoi j’ai pas une tête à apprendre toute seule? Et pourquoi il me dit pas bravo, ce connard, comme Mme Coinon?

J’étais en CM2 quand j’ai perdu mon père. Je me souviens d’être très vite retournée en classe. Peut-être un peu trop tôt selon moi mais définitivement WAY TOO EARLY au goût de mon institutrice qui décida que je dérangeais et que l’élève Vieux Félin serait mieux dehors dans la cour que dedans à terroriser toute la classe. Je passais mon temps à avoir des fous-rires. Je suis en classe → je me souviens que mon père est mort → je convulse de LOL → je chiale ma race → je convulse de LOL → je chiale ma race → je convulse de LOL .

Avec le recul, I totally get it…

Trois mois plus tard, un concours présidé par Émir Kusturica est organisé dans les écoles du département autour de Jonathan Livingston le goéland. Mon école présente une nouvelle que j’ai écrite

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (74.1 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com