LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rin4120 tn1: l'innovation

Dissertation : Rin4120 tn1: l'innovation. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  6 Avril 2017  •  Dissertation  •  2 766 Mots (12 Pages)  •  2 641 Vues

Page 1 sur 12

Partie I

Les différents types d’innovations font partie intégrante de toutes les organisations. « L’innovation est l’introduction de la nouvelle façon de faire. » [1] Innovation ne signifie pas pour autant invention. Ces deux concepts souvent confondus sont clarifiés par Schumpeter. En effet, selon ce dernier, l’invention est « la conception des nouveautés d’ordres différents qui peuvent être de nouveaux produits ou méthodes de production, de nouveaux débouchés[2] ». Tandis que l’invention peut être décrite comme la création d’un nouveau produit ou service n’ayant jamais été réalisé auparavant.  

Puisque le contexte socio-économique est en constante évolution, les organisations n’ont pas d’autre choix que de s’adapter à ces différentes avancées, à l’aide de différentes innovations. Afin de répondre aux multiples besoins changeants de la population, les organisations doivent intégrer des innovations commerciale, organisationnelle, technologiques, sociales et même les innovations de produit à leurs façons de faire.

Dans les prochaines pages, les innovations technologiques, organisationnelles et sociales seront expliquées plus en profondeur.

Innovation technologique :

L’innovation technologique joue un rôle important dans le processus de l’innovation. Ce type d’innovation peut être définie comme une innovation qui vise l’amélioration constante d’un produit. Il existe aussi l’innovation technologique de procédé, celle-ci a pour but l’amélioration des méthodes de production. En fait, la définition de l’innovation technologique englobe tout ce qui a trait aux nouvelles technologies en général.

Selon la théorie néoclassique, la technologie détient un sens précis c’est-à-dire qu’il n’y aurait qu’un seul processus de production. À l’inverse, selon Schumpeter, la technologique est un domaine beaucoup plus vaste que les « simples innovations de processus. » [3] D’après cette dernière l’idéologie, selon laquelle l’innovation technologique représente davantage que seulement le processus de production, il est possible de faire un lien avec la théorie économique de l’innovation puisque l’argent est une grande contrainte dans la théorie de l’innovation technologique.

Les téléphones intelligents sont un excellent exemple d’innovation technologique. Alexander Graham Bell dépose le brevet de l’invention du téléphone fixe en 1876.[4] À ce moment, cela représente une véritable révolution technologique.  « Martin Cooper, directeur général de la division communication chez Motorola, invente le premier téléphone mobile et passe le premier appel de l'histoire depuis un téléphone portable en 1973. » [5] Au fil du temps, les technologies n’ont jamais cessé de se développer, ce qui permet d’avoir aujourd’hui des téléphones très intelligents, il serait quasiment possible de les qualifier de robots.  En effet, les innovations technologiques ont permis aujourd’hui de posséder un téléphone qui détient beaucoup plus de fonctions que de simplement être capable de téléphoner. Plusieurs innovations technologiques ont su être combinées pour aujourd’hui obtenir un téléphone intelligent dont il est très difficile de se passer pendant nos quarts de travail. Plus précisément, il est aussi possible de comparer l’innovation technologique du téléphone cellulaire à l’innovation de produit puisque celle-ci a permis d’intégrer plusieurs fonctions propres aux ordinateurs directement sur notre appareil téléphonique mobile.

Innovation organisationnelle :

L’innovation organisationnelle n’a rien à voir avec les innovations technologiques. Ce type d’innovation permet la remise en question de l’organisation du travail ou même du modèle d’affaire d’une organisation. Ce type d’innovation peut être constaté dans les entreprises qui vont changer le cap de leurs affaires. Par exemple, la Cache à Maxime était à la base un vignoble. Le modèle d’affaires s’est agrandi lorsque les propriétaires, 15 ans après que la Cache à Maxime ait vu le jour, ont décidé d’ajouter de la restauration, de l’hébergement et même un centre de santé sur place. L’innovation organisationnelle est surtout basée sur l’idée que ce n’est pas parce que le plan d’affaires apporte du succès qu’il ne doit pas être remis en question et adapté aux différents besoins qui eux aussi se reformulent à la vitesse que les années filent.

Lorsque le modèle d’affaires est remis en question, les stratégies et les méthodes organisationnelles doivent aussi être revues. Afin que le modèle d’affaires entraine des résultats, il faut combiner les ressources et les méthodes. Les innovations organisationnelles permettre d’améliorer les méthodes de travail et de remettre en question les différentes ressources présente dans l’organisation.

La théorie institutionnaliste de l’emploi prône l’idéologie que la main d’œuvre présente sur le marché du travail est hétérogène, c’est-à-dire que chaque travailleur est unique. Par contre, la théorie orthodoxe elle, préconise davantage l’idée que les travailleurs se ressemblent tous. C’est-à-dire que la main d’œuvre serait homogène selon cette théorie. En effet, comme l’explique le livre du cours : « le marché du travail fonctionne comme tous les autres marchées, sans règles particulières. »[6]

Plusieurs programmes de formations ont aussi vu le jour. En effet, les différentes formations offertes aux différents niveaux de main d’œuvre, que ce soit pour les cadres ou les employés, détiennent un impact direct sur les résultats de l’entreprise. La formation permet aussi d’aider les employés à s’assimiler aux différents changements technologiques et organisationnels.

Un bon exemple d’innovation organisationnelle est entre autres l’arrivée de différents logiciels pour aider les travailleurs dans leurs tâches. Que ce soit pour comptabilisé les différents comptes, pour avoir un horaire à jour avec les différentes disponibilités de rendez-vous ou encore afin de permettre de suivre un inventaire, les logiciels font dorénavant partie intégrante du travail de plusieurs et sans eux ils nous seraient maintenant difficile d’être aussi efficace dans notre travail. Au Noah Spa par exemple, nous détenons plusieurs produits en inventaire, que ce soit différents produits esthétiques ou même des collations et breuvages. Le système informatique avec lequel nous travaillons nous permet de savoir le nombre exact disponible en tablette, et ce pour chaque produit. Le logiciel ajuste automatique l’inventaire lors d’une vente. De même, lorsque nous faisons la réception d’une commande, le nombre de nouveaux produits est ajouté au nombre initial, ce qui donne le nouveau nombre réel total en inventaire. Aucun besoin, de compter chaque produit un à un plusieurs fois par mois. Ce type d’innovation permet d’être plus efficace dans notre travail, puisqu’en sachant en permanence le nombre d’un produit disponible, il est possible de rapidement prendre la décision de passer une commande si l’inventaire d’un produit est bas. Pour certaines entreprises, un logiciel permettant la gestion des stocks permet aussi de calculer les coûts de fabrication, les pertes et les bris de matériel ou même de savoir les statistiques de vente d’un produit ou d’un commis.

...

Télécharger au format  txt (19 Kb)   pdf (163.5 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com