LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les noces de Charles et Emma

Commentaire de texte : Les noces de Charles et Emma. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  4 Novembre 2015  •  Commentaire de texte  •  1 289 Mots (6 Pages)  •  1 389 Vues

Page 1 sur 6

Commentaire de texte : Les noces de Charles et Emma

Julian Gillieaux

Le réalisme est un mouvement artistique et littéraire. Il vise à représenter le plus fidèlement possible la réalité telle qu’elle est,sans artifice et sans idéalisation. Gustave Flaubert fait partie de ce mouvement littéraire avec ces oeuvres comme ”Madame Bovary” écrit en 1857 qui est une condamnation de cette propension de l’esprit à tout enjoliver,à parer la réalité la plus triviale des feux de l’imagination avec notamment ce passage des noces de Charles et Emma. On peut considérer que la description de l'arrivée des convives lors de la noce constitue un peinture minutieuse de la réalité sociale contemporaine de l'auteur. Cette description permet à Flaubert d'ironiser et ainsi de critiquer la société qu'il décrit avec entre autre comme sujet l’importance des classes moyennes,des ouvriers et bourgeois,et le déclin de la noblesse.

En quoi la scène de noces de Charles et d’Emma est-elle réaliste?

(1)D’abord nous verrons la nuance de narration avec les decriptions de Flaubert et les techniques qu’il utulise.

(2)Ensuite nous verrons le point de vue du narrateur qui change en introduisant sa manière de penser.

(3)Finalement nous verronsle style particulier que Flaubert utulise pour parler des objets et personnages.

(1)

Le narrateur ouvre le texte sur un passage narratif, pour devenir progressivement descriptif. Le narrateur évoque d'abord l'arrivée des carrioles, des lignes 1 à 4, puis décrit les personnages qui en sortent, les « dames » (lignes 11 à 13), les « gamins » (lignes 13 à 15) les « fillettes » (lignes 15 à 19) et enfin les messieurs (lignes 20 et 36).Comme on peut le voir le narrateur s'arrête plus précisément sur les habits de ces messieurs qu'il cite à la ligne 21, avant de les détailler un par un. il va aussi décrire la fête du dîner de mariage en commençant par les plats. A la ligne 38«quatre aloyaux,six fricassées de poulets,du veau,.. » A la ligne 41 «De grands plats de crème jaune»,A la ligne 59 «amande,raisins sec».Il y a une continuité de la description de la nourriture jusqu'à la ligne 54 ou il parle petit a petit de l’ambiance du mariage. A la ligne 56«on entama des chansons»,a la ligne 58 «on disait des gaudrioles »,a la ligne 60 «les maîtres jouaient ou riaient».Il utilise donc la description qui est très important pour montrer avec précisions le réalisme du passage. Le narrateur réaliste se présente en simple observateur de la scène décrite. Les expressions « on entendait » (ligne 9) et « on voyait » (ligne 15) montrent qu'il prend la place de n'importe quel spectateur de la scène. Le pronom indéfini « on » efface toute individualité. Il est réellement externe a la scène. On relève ainsi de nombreuses imprécisions, comme « quelque grande fille de 14 ou 16 ans », « les gamins [...] semblaient incommodés », « leur cousine ou leur soeur aînée sans doute ».

Enfin, la dimension réaliste est rendue manifeste par la profusion des détails. Le narrateur privilégie le substantif et l'adjectif, au détriment du verbe. Il multiplie les expansions du nom, compléments du nom (« en or », « à bouts croisés »), adjectifs épithètes (« neufs », « blanches ») ou apposés (« rougeaude, ahurie »), participes employés comme adjectifs (« attachés », « ayant bien peur ») ou encore propositions relatives (« qui leur découvraient... »). La description est occupée par une longue énumération, constituée de propositions nominales. Il utilise ici une technique picturale, qui vise à préciser les formes, les textures, les couleurs, et se passe d'actions.

Flaubert utilise donc ici toutes les techniques propres au réalisme. Il ne s'agit pas pour autant de décrire simplement le réel, mais bien

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (95 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com