LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Peine De Mort

Note de Recherches : La Peine De Mort. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  10 Janvier 2013  •  390 Mots (2 Pages)  •  897 Vues

Page 1 sur 2

La peine de mort est parfois présentée comme le seul moyen efficace et approprié de prévenir et réprimer la criminalité, mais la sécurité d’une communauté dépend fondamentalement de la politique menée par ses responsables. Un taux de criminalité élevé est un problème de société dont l’histoire montre qu’il n’a jamais été résolu par la violence étatique. Comme le montre la suite du présent document, la peine de mort n’est pas un instrument de dissuasion plus efficace que des châtiments non violents.

La régression de la violence étatique n’engendre pas automatiquement un accroissement de l’insécurité dans la société. A titre d’exemple l’apparition du sursis à l’emprisonnement pour les délinquants primaires à la fin du XIX siècle s’est immédiatement traduite par une diminution de la criminalité dans les pays qui avaient adoptés ce principe. Après l’abolition de la peine de mort, en France le nombre de crimes de sang n’a pas augmenté, au Canada il a même diminué...

Suicide d'un condamné à mort quelques heures avant son exécution

23 octobre 2006 / 3 heures du matin, ou presque ce jeudi 19 octobre dans le couloir de la mort texan. Le condamné Michael Dewayne Johnson s'apprête à vivre ses dernières heures, son exécution par injection létale est prévue dans moins de 18 heures. Ici, le gardien effectue des rondes de surveillance chaque quart d'heure ; un délai néanmoins suffisant pour que le jeune homme de 29 ans se tranche les veines jugulaires ainsi qu'une artère du bras droit avec un outil de fortune composé d'une pièce métallique attachée à un bout de bois. Lorsque le gardien s'en aperçoit, Michael Johnson gît, déjà inanimé, dans une mare de sang. Sur le mur de sa cellule, ces quelques mots rouges vifs sont gribouillés avec son propre sang « Je ne l'ai pas fait » (I didn't do it). Transporté en urgence à l'hôpital, les médecins ne peuvent que constater son décès quelques instants après son admission.

Si ce n'est pas la première fois qu'un condamné à mort met fin à ses jours, jamais le suicide n'a été aussi proche de l'heure de son exécution. Michael Johnson a toujours clamé son innocence depuis son inculpation en 1995. Condamné à mort pour le meurtre d'un employé d'une station service près de Lorena au Texas, il n'a cessé d'affirmer que son complice – et non lui - avait tiré le coup fatal.

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (52.8 Kb)   docx (8.7 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com