LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de pratique sur une prise de sang

Fiche : Analyse de pratique sur une prise de sang. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  10 Novembre 2015  •  Fiche  •  1 213 Mots (5 Pages)  •  4 867 Vues

Page 1 sur 5

Analyse de la pratique                                                      STAGE N° 2

   A remplir par l’étudiant, au cours du stage

SITUATIONS ou ACTIVITES RENCONTREES

EN CITER DEUX POUR LES ANALYSER : lesquelles, pour quelle demande, en relation avec qui, les informations dont vous avez besoin, les contraintes particulières, les marges d’autonomie, les modalités de réalisation, le matériel, l’organisation, les connaissances utilisées, les habiletés nécessaires, les informations transmises, les résultats, ce que vous avez appris (observations, étonnements et points que vous souhaitez approfondir).

1ere situation ou activité

Lieu

Dans le cadre de mon stage réalisé dans un établissement de soins géronto-psychiatriques, je vais présenter le déroulement d’une ponction veineuse.

J'ai choisi cette situation afin de réaliser une auto-évaluation sur un soin relevant du rôle propre, devant un acte commun dans la profession.

Présentation succincte du service

        J’effectue mon second stage de type 2, en santé mentale dans un établissement de soins géronto-psychiatrique situé dans la métropole lilloise.

Le service de géronto-psychiatrie comprend 3 unités :

- l’Unité Cognitivo-Comportementale (U.C.C), s’occupe principalement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, de syndromes confusionnels, de démences.

- la psycho-gériatrie, recense des troubles psychiques tels que des tentatives de suicide, des syndromes dépressifs.

- l’unité mixte, quant à elle, regroupe les 2 types de pathologie.

Il est encadré par Mme A., la cadre de santé.

Chaque jour, une IDE (Infirmière Diplômée d’Etat) et une AS (Aide-Soignante) sont présentes à 6h40 pour les transmissions avec l’équipe de nuit.

Puis à 7h, arrivent une IDE et une AS pour chaque secteur qui sont remplacées à 14h.

Les infirmiers coordinateurs, en horaire de jour, s’occupent, quant à eux des activités, en collaboration avec l’ergothérapeute et la psychomotricienne ainsi que de l’administratif lors des sorties des patients.

Ateliers cuisine, mémoire, musique…volontairement diversifiés afin de stimuler la praxie, les fonctions cérébrales ou simplement s’évader et tenter d’oublier leur pathologie pour un temps.

Situations ou activités vues ou réalisées : 

Nous sommes le 2 Juin 2015, il est 9h45, je suis avec L., une des infirmières, dans l’unité de psychogériatrie et je prévois le matériel dans le but de réaliser une prise de sang à M.V âgé de 88 ans. Je prépare donc 2 plateaux avec une aiguille épicrânienne, de la biseptine, un corps de pompe, des compresses non stériles, un garrot, du ruban adhésif, la pochette contenant les informations du patient avec les tubes nécessaires à la ponction, le container OPTC, du SHA (Solution Hydro-Alcoolique) et une paire de gants non stériles.

Je vais à la rencontre de M.V en m’asseyant à côté de lui dans le lieu de vie.

Moi : Bonjour, Monsieur V., vous êtes d’accord pour que je fasse une prise de sang ?

Monsieur V. : Oui dit-il d’un ton à peine audible en hochant légèrement la tête, présentant un ralentissement psychomoteur dû à son trouble anxio-dépressif.

Je pose mes 2 plateaux sur la table avec le container OPTC (Objets et matériels Piquants, Tranchants, Coupants) à proximité, un avec mon matériel, l’autre servant pour les déchets. J’ouvre l’emballage des compresses en les imbibant de Biseptine, ainsi que celui de l’épicrânienne en le raccordant au corps de pompe, prête à l’emploi.

Je préviens le patient que je vais décaler son siège à côté de moi afin d’être à l’aise pour mon soin et remonte sa manche. Puis je le préviens que je serre le garrot afin de choisir la veine dans laquelle je vais piquer en tâtant avec le doigt que je desserre peu après.

Je vérifie l’identité de Monsieur en lui demandant sa date de naissance et sortant les tubes de la pochette de transport, soit un tube vide air, un tube d’héparine, 2 tubes secs et 1 tube EDTA (Ethylène Diamine tétra-acétique).

J’effectue une friction hydroalcoolique puis je désinfecte la zone choisie en 3 temps : détersion, séchage et antisepsie puis j’enfile les gants non stériles et je remets le garrot.

Je tends la peau de M.V, prends l’aiguille et préviens que je vais piquer. Je suis dans la veine basilique et commence à remplir mes tubes dans l’ordre énoncé ci-dessus, tube vide air, tube hépariné, tube sec… puis je m’aperçois que la veine gonfle de plus en plus.

Le stress monte, je préviens l’infirmière. Ne sachant quoi faire, j’ai retiré l’aiguille pour la mettre dans le container OPTC puis quelques grosses gouttes de sang perlent le long du bras.

L. : Enlève le garrot ! Sinon ça va continuer à saigner davantage me prévient-elle tout en déposant une taie d’oreille par terre afin d’absorber les gouttes qui avaient coulé par terre

Moi : Commence se fait-il que ce soit arrivé ? J’ai été trop longue ?

L. : Non ça peut arriver, c’est que la veine est fragile.

Puis, elle prend le relais de la ponction veineuse, recommençant la procédure avec son autre bras afin de remplir un nouveau tube sec puis le tube EDTA.

L. : Lorsque ça t’arrive il est important d’enlever le tube avant d’enlever l’aiguille, ce qui évite que le sang ne coule hors de l’aiguille et que l’air soit en contact avec celui-ci, le résultat du bilan sanguin pouvant être faussé.

Une fois terminé, je nettoie l’environnement.

Observations, étonnements :

Je suis un peu frustrée de ce soin. Je sais le réaliser en respectant le protocole et les règles d’asepsie mais je ne savais pas comment réagir à cet imprévu.

Face à cela, je me suis dis que j’ai eu de la chance que le patient n’ait pas ou peu réagit à la situation, ce aurait augmenté mon stress alors que quelqu’un d’autre aurait pu s’agiter et s’inquiéter.

Difficultés et points à approfondir :

Les savoirs théoriques à utiliser :

UE 1.1 : Psychologie, sociologie, anthropologie - Humanitude

UE 2.2 : Cycles de la vie et grandes fonctions – Anatomie du membre inférieur

UE 2.6 : Processus psychopathologiques : Troubles du comportement

UE 2.11 : Pharmacologie et thérapeutiques – Utilisation, administration et effets indésirables d’un anticoagulant

UE 3.1 : Raisonnement et démarche clinique infirmière – Transmission ciblées

Textes réglementaires

Art.R. 4311-1 : analyser, organiser, réaliser des soins infirmiers et contribuer au recueil de données cliniques.

Art.R. 4311-2 : intégrer qualité technique et qualité des relations avec le malade.

Art.R. 4311-6 : surveillance et évaluation des engagements thérapeutiques dans le domaine de la santé mentale

Art. R. 4311-7 : soin infirmier sur prescription médicale

Art.R. 4312-26 : agir dans l'intérêt du patient

Art.R. 4312-30 : assurer la continuité des soins

Art.R. 4312-32 : informer le patient des moyens ou techniques mis en oeuvre

Vous sentez-vous suffisamment autonome sur l’ensemble de ces activités pour les assurer seul ?

  Oui                   Non                       Pourquoi ?

Avec les conseils de l’infirmière, je pense être capable de réaliser une ponction veineuse. En ayant fait l’erreur, cela a été constructif pour mes futurs soins.

Je serais plus à même de rassurer le patient et effectuer la ponction dans les meilleures conditions.

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (173.2 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com