LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

André marie Ampère

Fiche : André marie Ampère. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  7 Avril 2021  •  Fiche  •  983 Mots (4 Pages)  •  44 Vues

Page 1 sur 4

André marie ampère, né à Lyon le 20 janvier 1775 et mort le 10 juin 1836 à Marseille est un grand physicien, mathématicien et philosophe français. Issu d’une famille bourgeoise lyonnaise, ll est le fils de Jean Jacques Ampère, un négociant en soie puis juge de paix et officier de police et de Jeanne Antoinette de Sutières-Sarcey, une très grande catholique, elle appartient aussi à une famille de marchands de soie.

Il est le cadet d’une famille de trois enfants, il a deux sœurs. Il a vécu toute son enfance et son adolescence à Poleymieux-au-monts-d’or. André marie ampère n’ira pas à l’école car son père, homme très savant, s’inspirera de *l’Emile selon Rousseau pour instruire son fils. Il lui apprendra lui même le latin. Dès l’âge de treize ans, Ampère se consacrera aux mathématiques. En février 1792, sa sœur aînée Antoinette, décèdera à l’âge de vingts ans.

En 1793, son père, considéré comme aristocrate, fut guillotiné après *le siège de Lyon.

Le 6 août 1799, André-Marie Ampère se mari avec Julie Carron, un an plus tard, ils auront un enfant prénommé Jean Jacques, en hommage à son grand père. Gravement malade, Julie décède en 1803, le 1 août 1806, il se re-mari avec Jeanne-Françoise Potot, de cette union, naquit une fille, Albine. Leur union ne durera pas longtemps, en effet il se sépareront en juin 1807. Il n’y aura pas de troisième union car il préférera consacrer sa vie aux recherches scientifiques .

Il commence sa carrière professionnelle en 1798, en donnant des leçons particulières de mathématiques et physiques à Lyon et fait des rencontres dans les milieux scientifiques. Grâce à ses connaissances, il obtient un poste de professeur de chimie à l’école centrale de Bourg-en-Bresse à Lyon en 1800, c’est à ça moment là qu’il écrivit ses *considérations sur la théorie mathématique .

Puis il devint professeur dans le collège de sa ville, ensuite, il alla à paris comme *répétiteur puis en 1809 il devint professeur d’analyse et de mécanique à l’école polytechnique. Il en démissionnera en 1828. Ampère est un professeur extrêmement maladroit et distrait, mais cela ne l’empêche pas de gagner en notoriété, il fut élu en novembre 1814 à l’académie des sciences dans la section de géométrie. Un mois plus tard, il obtient *la légion d’honneur.

C’est à partir de 1820 que le génie d’Ampère se révèle, il fera des découvertes très importantes qui ouvriront la voie à la révolution industrielle de l’électricité au XIXeme siècle.

Le 11 septembre 1820, l’expérience d’Œrsted, qui consiste à approcher d’une aiguille aimantée et mobile un fil connecté à une pile de volta qui fait aussitôt dévier l’aiguille et quitter la direction du pôle est refaite par François Arago à l’académie des sciences devant Ampère, c’est pour lui comme une illumination. il étudie par la suite la relation entre *magnétisme et électricité.

Le 18 septembre il va présenter son hypothèse à l’académie des sciences, il découvre que la direction dans laquelle se déplace l’aiguille d’une boussole dépend de la direction du courant électrique qui circule à proximité : il vient de découvrir qu’il y a un lien entre le courant et le magnétisme; que le courant a un sens.

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (45.7 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com