LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Evolution des langues et du langage

Cours : Evolution des langues et du langage. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  28 Avril 2023  •  Cours  •  1 601 Mots (7 Pages)  •  326 Vues

Page 1 sur 7

Evolution des langues et du langage

2 points de vue :

  • Diachronique (historique) : structure/histoire des langues. Comment les langues évoluent dans leurs contexte social/politique/culturel (latin -> français). Les langues existent parce que des gens les parlent (nan, sérieux ?)

Langage : faculté des êtres humains universelle de communiquer avec des sons articulés. Elle se concrétise par plein de langues différentes reposant sur des bases identiques.

Difficulté pour l’origine du langage : peu de traces. Les paléoanthropologues essaient de savoir si les premiers humains savaient parler, à quelle époque on a eu cette faculté de langage…

La plupart des langues parlées dans le monde ne sont pas écrites. Ajd toutes les langues peuvent s’écrire mais certaines n’ont pas laissés de traces.

Les 1ère formes d’écritures : les plus anciennes, Mésopotamie vers -3300.
Être humain = utilisaient des langues articulées il y a au moins 100 milles ans, càd depuis qu’on est homo-sapiens.
Il y a des 10aines de milliers d’années où les hommes ont parlé mais qui n’étaient pas du tout écrites.

Alors les traces écrites permettent de savoir plein de trucs sur l’histoire des langues, genre le latin et le grec on connaît bien et tu comprends pourquoi. On peut utiliser d’autres méthodes via l’archéologie, l’ADN (génétique), la méthode comparative…

Conflits à cause de langues (ex : guerre en Ukraine).

Entre 6000 et 7000 langues dans le monde, puisque y’en a qui naissent et qui meurent tout le temps. Des fois on ne sait pas si on peut distinguer une langue ou une autre. Ex : les langues Maya. Apogée vers l’an 900. Les Mayas sont différents, on ne sait pas combien de langues on doit compter.
Variété et variation : les contours sont flous entre les différentes langues.

Langues d’aujourd’hui : instruites, institutionnalisées. Y’a des facteurs politiques, sociaux, économiques etc…
= Processus de standardisation. Certaines sont en voie de standardisation (ex : le turc, l’inuit).

Beaucoup de zones dans le monde ont leurs frontières, leurs drapeaux, et … les langues officielles. Qui sont uniques ou parfois plusieurs.

Extrême diversité linguistique : a toujours été le cas. Ajd bcp de langues disparaissent, même si ça a toujours été le cas. Ex : E, Australie, la nouvelle guinée divisée politiquement en deux. Découvertes très tard par les européens. Elles peuvent nous permettre de savoir ce qui s’est passé avant.
Diversité linguistique très heu présentes : des milliers de langues ont disparues

Ex : les langues gauloises mais qui ont laissé des traces dans notre vocabulaire, même dans le français d’aujourd’hui comme la prononciation du u.

« Naissance », « vie », « mort » des langues
C’est une métaphore biologique. La seule certitude est que la langue vit. Mais par exemple, le latin n’est jamais mort : ce qui a disparu, c’est le latin classique/écrit, et parlé dans l’empire. Le latin a juste évolué. Bien Qu’il ait été mourant sur plusieurs siècles. L’usage bouge.

Une langue qui meurt = une langue qui disparaît, faute de locuteurs.
Donc le latin n’est pas mort.

La langue = marqueur identitaire, pour se distinguer d’un autre. Les historiens des langues se demandent si des langues seraient nées sur la même base que le créole.

Langues nées artificiellement : l’espéranto et le volapuk (en gros c’est un peu la même chose, c’est le rêve d’une langue Universelle). Mais y’a un manque de locuteurs.

L’hégémonie des romains et du latin a marqué l’Europe (surprenant, non ?)surem….flemme deb finir

L’apparition du langage : on en trouve les premières traces en Mésopotamie.
A Paris

Double articulation : production de sons ; de phonèmes qui sont dans chaque langues en nombre limités. On a donc des milliers de mot qui existent. En faisant un moulage du crâne côté cerveau, on sait quelle ère étaient plus développées et s’ils causaient ou non.
L’éthologie permet de savoir que les animaux ne peuvent pas parler comme nous.

Preuves indirectes ; capacités de l’humain à avoir des représentations symboliques.
Homo sapiens morphologiquement comme nous : ils avaient des outils et ils chassaient.

[pic 1]

Consensus scientifique origine du langage :

Faut avoir la faculté physique de pouvoir parler (larynx, cerveau) et des conditions sociales (la question du langage est sociale). Les humains se sont retrouvés en groupes de plus en plus important : cette faculté de langage/la communication est devenue nécessaire.

Beaucoup de recherches en éthologie (comportement des animaux) qui communiquent. Donc la faculté de parler de manière articulée reste spécifique aux êtres humains.

Question centrale : l’être humain est le seul de permettre à ses petits d’apprendre sur le long terme. L’espèce humaine est devenue bipède.
Incidence de la bipédie : rétrécissement du bassin (=difficulté à l’accouchement, donc la tête du bébé est plus petite et modelable : leur cerveau continue de se développer après la naissance. DONC les bébés sont dépendants de leurs parents/du groupe et leur période d’apprentissage au contact des adultes est longue : favorisation de la communication. Au début on communiquait par cris différents)

...

Télécharger au format  txt (10.2 Kb)   pdf (1.3 Mb)   docx (2.4 Mb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com