LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Tpe goût/vue

Mémoire : Tpe goût/vue. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  6 Novembre 2019  •  Mémoire  •  1 080 Mots (5 Pages)  •  15 Vues

Page 1 sur 5

Fonctionnement de la vue

DÉFINITION : La vue est le sens que nous utilisons le plus au quotidien, il est assuré par notre œil. C'est un organe sensoriel très complexe mais essentiel a notre représentation des choses et des lumières qui composent notre environnement de l'environnement.

1/ Structure de l’œil

[pic 1]

L’œil est composé de nombreux milieux transparents (cristallin, cornée, humeur aqueuse et vitrée) ce qui permet aux rayons lumineux de le traverser et d'atteindre le fond de l’œil où se trouve la rétine, élément essentiel à notre vision.

LA RÉTINE

La rétine est un tissus nerveux formé de neurones organisées en 3 couches. Du plus au moins profond,elle est composée des cellules photoréceptrices, les cellules bipolaires et les cellules ganglionnaires qui forme ensuite le nerfs optique. [pic 2]

Les rayons lumineux atteignent d'abord les cellules les plus profondes, c'est a dire, les cellules photoréceptrices.
Il en existe 2 sortes ; les cônes et le bâtonnets.

 

Les cônes sont moins nombreux que les bâtonnets mais sont moins sensibles à la lumière ce qui leur permet d'intervenir dans la vision de jour et donc la vision des couleurs.

Il en existe trois types : les cônes S (short) , M (medium) et L (long) qui sont déterminés selon la longueur d'onde de radiation qu'ils détectent. Les cônes S détectent les radiations bleues , les M détectent le vert et les L détectent le rouge , ce qui permet aux humains de posséder une vision trichromatique.

2/ De le rétine au cerveau

[pic 3]

LES OPSINES

Les opsines sont des protéines photoréceptrices présentes dans les cônes et sont responsables de la vision des couleurs en réagissant avec différentes longueurs d’ondes de radiations lumineuses. Tout comme les cônes il en existe 3 types :

  • Les opsines S présentent dans les cônes S et qui réagissent aux radiations de 420 nm.
  • Les opsines M présentent dans les cônes M et qui réagissent aux radiations de 534 nm.
  • Les opsines L présentent dans les cônes L et qui réagissent aux radiations de 564 nm.

[pic 4]

Ainsi, une fois que les rayons lumineux atteignent les cônes, un message nerveux électrique est émis et envoyer au cerveaux par le biais des cellules bipolaires, ganglionnaires et enfin le nerf optique formé par les cellules ganglionnaires. Le message nerveux est donc ensuite envoyé dans l'aire cérébrale spécialisée dans le traitement de l'information visuelle : Le cortex occipital, qui se situe à l'arrière du cerveaux. Celui-ci est partagé en différentes aires visuelles. Tout d'abord, le message nerveux passe par les aires primaires V1 et V2, puis l'aire visuelle V3 qui traite la reconnaissances des formes, l'aire visuelle V5 qui traite le mouvement mais surtout l'aire visuelle V4 qui permet la reconnaissances des couleurs.

[pic 5]

Des stimulus visuels colorés ou non sont présentés au sujet. Une image fonctionnelle des régions davantage activées par les stimulus colorés est ainsi produite puis on la superpose à une image anatomique. On met ici en évidence une aire visuelle spécialisée dans la perception des formes et des couleurs

(aire V4) située au niveau du lobe occipital.

Fonctionnement du goût :

DÉFINITION : Le goût est un sens assuré notamment par notre langue (un des organes sensoriels les plus sensibles) qui combine à la fois des saveurs, transmises par les papilles gustatives de la langue, et des arômes, molécules volatiles qui parviennent de la bouche et remonte jusqu’au nerf olfactif. C’est ce que l’on appelle la rétro-olfaction.

...

Télécharger au format  txt (7.2 Kb)   pdf (254 Kb)   docx (451.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com