LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Question de corpus de textes théâtraux

Lettre type : Question de corpus de textes théâtraux. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  15 Décembre 2017  •  Lettre type  •  789 Mots (4 Pages)  •  223 Vues

Page 1 sur 4

Quentin                                                                                                1S3

DENIS        

                                                FRANCAIS

QUESTION CORPUS

Le corpus est composé de trois extraits de pièce de théâtre la première est de William Shakespeare, elle est nommé Hamlet (1601), la suivante se nomme l'illusion comique (1635) écrite par Pierre Corneille, et la dernière a été écrite par Victor Hugo et s’appelle Hermani (1830).L'ensemble de ces pièces de théâtre aborde le même sujet, qui n'était jamais représenté avant par souci de bienséance dans le théâtre classique français : la mort.

Nous nous demanderons quelle attitude les personnages adoptent-ils face à la mort? 

1) pas peur face a la mort

 Nous pouvons remarqué dans le corpus, que les personnages interprètent la mort de façon opposé, nous allons déjà étudié l'atitude de ceux qui ne réagissent pas, ou voir se moque face a la mort.   Dedans l'extrait d'Hamlet le premier fossoyeur a développé avec l'habitude une indifférence exagéré face a la mort puisqu'il chante en creusant les tombes, comme nous indique les didascalies « chantant » (l1) ,« Il ramasse et jette un crane » (l13)ou bien la première prise de parole de Hamlet « il chante en creusant des tombes » (l5) mais aussi le contenue familier de la chanson qu'il est entrain de récité « Je trouvais qu' c’était ben plaisant »(l2) . Dedans l'extrait de l'illusion comique alcandre se moque complètement de la tristesse de Pridamant comme le montre cette citation « Oui,suivez ce cher fils sans attendre à demain » mais il se moque aussi de la mort lorsque l'« on tire un rideau et on voit les comédiens qui partagent leur argent. » .Dans le dernier extrait, de victor hugo tiré de la piece Hermani l'on peut remarque que c'est Don carlos qui ne prend pas la mort aux serieux, il annonce la mort de l'empereur d'une façon complètement détache et sans émotions, a un tel point que Don Ruy Gomez croit que se dernier se moque de lui « raillez-vous ?..._dieu!le roi ! »(L6)mais aussi le faite que Don Carlos mette du temps a ouvrir la porte donne l'impression qu'il parle d'une affaire toutes simple, sans importance.

2)fait dans son slip face a la mort

nous allons maintenant étudié l’attitude des personne qui réagissent a l'opposer de ceux étudiés précédemment dans l'extrait de Hamlet nous trouvons Hamlet opposé au fossoyeur, il ne comprend pas comment il peut être aussi détaché de la gravité de la situation présente, il traduit son déconcertation par une question « Celui-ci n'a-t-il aucun sens de ce qu'il fait, qu'il chante en creusant des tombes ? ».dedans le second extrait de pierre Corneille c'est Pridamant qui réagit a la mort de son fils que le magicien lui a montré, a l'annonce de cette nouvelle elle projette dans beaucoup de péripétie, comme se suicidé « Adieu,je vais mourir, puisque mon fils est mort », nous pouvons aussi remarqué une très forte présence du champs lexical de la douleur « plainte » , « douleur », « déplorable » ou « mourir » et « mort ». Dans le dernier extrait de Victor Hugo C'est Don Ruy Gomez qui va réagirent d'une façon ''normal'' a l'annonce par Don Carlos de la mort de Maximilien l’empereur d’Allemagne il est attristé mais surtout choqué par la manière dont Don Carlos lui a annoncé ; ce dernier lui a annoncé comme si il s’agissait de quel que chose sans importance, nous pouvons remarqué ceci par sa manière de parlé et temps qu'il met avant d'ouvrir totalement sa porte « De cela qu'il s'agit. Il s'agit de la mort de Maximilien »et aussi « pourquoi tarder vous tant à m'ouvrir cette porte ? »

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (49.9 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com