LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Doit-on rechercher la vérité à tout prix ?

Dissertation : Doit-on rechercher la vérité à tout prix ?. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  4 Janvier 2020  •  Dissertation  •  1 562 Mots (7 Pages)  •  33 Vues

Page 1 sur 7

        Dissertation Philosophie n°2 [pic 1]

« Doit-on rechercher la vérité à tout prix »

        Le terme de vrai en philosophie a été abordé par de nombreux philosophes comme Platon. Dans ce sens premier cela signifie que l'Homme est à la quête de la Vérité, ici la vérité signifie la connaissance, le savoir absolu sur le monde, les choses qui nous entourent et sur nous, les Hommes.

La vérité est l'un des objectifs quotidien de l'homme. Il a toujours cherché à atteindre certaines vérités. Cependant, on a vu que le fait de chercher ces vérités à tout prix peut mettre en cause d'autres objectifs importants comme le bonheur, la liberté. On déduit que la vérité permettrait aussi à certaines personnes d'atteindre ou de se rapprocher du réel ce qui permet de comprendre l'environnement dans lequel on vit.

De plus la vérité peut évoluer au cours du temps car la vérité est fondé sur des faits, des principes, des lois admises. On peut prendre exemple des sciences, le savoir évolue ainsi la vérité peut évoluer .

        Nous allons donc nous demander si nous devons chercher la Vérité à tout prix. Cette question a été envisagée, dans le cadre d'une polémique philosophique qui a opposé B.Constant et E. Kant, vers 1797. Pour Kant, grand penseur des fondements de la morale, le devoir de vérité est un devoir absolu : sans lui, toute parole perd sa valeur. En ce sens, tout mensonge est une injustice commise à l'égard de l'humanité en général, puisqu'il ruine la confiance (il suffit qu'on vous mente une fois pour que vous deveniez méfiants et mettiez toutes les paroles futures en doute). B. Constant imagine alors la situation suivante : « supposons que des assassins se présentent à votre porte en vous demandant si votre ami qu'ils poursuivent n'est pas réfugié dans votre maison. » Devez-vous vous en tenir au devoir de vérité et risquer de faire courir votre ami à sa perte ? Ainsi l’Homme est partagé entre deux grands devoirs celui de l’humanité et celui de la vérité

        Chaque chose requiert une preuve de son existence, une preuve qu'elle est vraie. Ainsi s’assurer que les choses qui nous entoure sont vraies, c’est s’assurer que nous vivons bien dans quelque chose que nous considérons comme la réalité et non dans un imaginaire illusoire. De ce fait, pouvoir prouver l’existence d’une chose requiert du savoir ainsi, savoir la vérité requiert du savoir. Mais nous le savons l’Homme ne sait pas tout nous pouvons donc nous demander si nous pouvons accéder à l’ensemble absolu des vérités. Mais ne pas savoir ne signifie pas mentir, l’Homme peut être dans l’inconnu et dans le vrai par exemple «  Je sais que je ne sais pas » .

Nous pouvons également dire que la vérité est une condition du bonheur, il est nécessaire de savoir la vérité pour pouvoir se fier à nos sentiments, il faut pouvoir être sûr de savoir la vérité sur quelqu’un par exemple, son identité etc afin de lui accorder notre confiance, ici la vérité permet donc une sorte de protection de soi même. Dans ce cas, les paroles ou ce que nous affirme une personne ne peut pas être considéré comme une vérité absolu car il n’y a pas forcément de preuve concrètes que les paroles sont vraies. Cela rejoint l’idée de Kant, que la vérité est un besoin, un devoir social dans notre société.

De plus, la vérité est également nécessaire au sein de la justice, un innocent se doit de dire toute la vérité, en apportant des preuves de la vérité  afin qu’il soit disculpé. De même pour un coupable il se doit de reconnaître la vérité afin qu’il soit puni pour ces actes. Le seul problème c’est que la vérité est basé comme nous l’avons sur des preuves ce qui signifie par exemple dans le cadre de la justice que si quelqu’un apporte une preuve de quelque chose qu’il annonce être la vérité, ceci est considéré comme vraie, même si la preuve est un tissu de mensonge. Ainsi nous pouvons bien voir qu’il faut discerner la vérité de la réalité, ce n’est pas parce que la vérité paraît réel qu’elle représente la réalité.

Nous pouvons donc aborder la thèse du relativisme qui évoque la présence d’une vérité individuelle «  chacun sa vérité » mais dans cette état d’esprit il ne faut pas confondre vérité et opinion, la vérité elle est basé sur des faits et est universelle tandis que l’opinion elle est le jugement de la vérité et donc individuel.

La vérité existe et c’est ce sur quoi se base Descartes dans sa quête de la vérité, dans cette quête Descartes se base sur quatre préceptes : celui de l’évidence où il ne tient pour vrai que ce qui est évident ; celui de l’analyse où il décompose la complexité en des éléments simples dont on sait la vérité ; celui de la synthèse où il recompose la vérité en les déduisant une à une ; et enfin le précepte du dénombrement qui consiste à faire un retour en arrière sur notre raisonnement pour vérifier que rien n’a été omis.

...

Télécharger au format  txt (9.1 Kb)   pdf (61.8 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com