LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir cned n1 publics

Dissertation : Devoir cned n1 publics. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  16 Novembre 2020  •  Dissertation  •  828 Mots (4 Pages)  •  956 Vues

Page 1 sur 4

Question 1/ Identifiez le ou les publics évoqué(s) dans l’article proposé et présentez ses

caractéristiques psychosociales : quelles fragilités à la suite d’accidents de la vie, quelles difficultés

rencontrées au quotidien, quels besoins sont satisfaits ou à satisfaire ? En quoi les situations

évoquées sont-elles complexes et préoccupantes ?

Tout d’abord, on va définir la notion du mot « publics »

C’est un ou plusieurs groupes de population confrontés à des difficultés qui peuvent être présentes à

court ou long terme.

Dans cet article, on évoque plusieurs publics ;

-Des femmes enceintes et jeunes femmes accouchées qui vivent dans une situation précaire, qui

n’ont pas de logement, ni de revenus.

-Des bébés et des enfants.

-Femmes immigrées, réfugiées : Il s’agit d’un public de personnes immigrées, clandestinement ou

pas, venues en France pour différentes raisons (regroupement familial, demande d’asile, …)

-Des familles complètes en difficultés, qui n’ont pas de logement, ni de revenus.

-Les professionnels de la santé : Il s’agit de toute personne qui exerce une profession de santé et

dont les compétences l’amènent à traiter ou soigner des malades, ou encore à contribuer au

maintien ou à l’amélioration de l’état de santé des patients.

Un accident de la vie est un « traumatisme non intentionnel » qui peut survenir à n’importe quel

moment de notre vie qui ne sont ni des accidents de la circulation, ni des accidents du travail.

À la suite de ces accidents, plusieurs publics se retrouvent en situation d’errance, la plupart des

jeunes femmes enceintes ou accrochées qui par différentes raisons, doivent quitter leur pays pour

venir en France et se retrouvent sans revenus et sans logement.

Ces femmes enceintes ou accouchées en difficulté, se retrouvent en situation de précarité matérielle,

subissent des violences familiales ou qui sont en situation de grande solitude.

Sans titre de séjour, elles sont privées du droit de disposer d’un travail légal ou d’un logement à soi.

Les dispositifs d’hébergement d’urgence étant saturés, elles font des passages à la rue ou se

retrouvent à être déplacées d’hôtels en hôtels, par l’intermédiaire du service 115, ces femmes

déménagent sans cesse. Ces parcours d’errance subis rendent la période de la grossesse d’autant

plus épuisante pour ces femmes. Cependant, il existe plusieurs organisations qui aident ces jeunes

femmes, notamment, en mettant en place un vestiaire pour elles et leurs bébés qui est issu à partir

de dons. Des organisations existent aussi afin de les accueillir le jour et qui leurs donnent des

couches, et produits pour bébés.

Le 115 était une solution pour ces femmes en errance mais depuis un certain temps et les hôpitaux

et leurs service sociaux voient croitre le nombre de femmes enceinte et accouchées en situation

d’errance. Ces situations préoccupent énormément les services sociaux.

LARBI

...

Télécharger au format  txt (5.8 Kb)   pdf (36.9 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com