LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ce que l'homme accomplit par son travail peut-il se retourner contre lui ?

Dissertation : Ce que l'homme accomplit par son travail peut-il se retourner contre lui ?. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  29 Mars 2016  •  Dissertation  •  1 533 Mots (7 Pages)  •  1 975 Vues

Page 1 sur 7

                                        Dissertation

Question : Ce que l'homme accomplit par son travail peut-il se retourner contre lui ?

        

        Le verbe accomplir signifie ici achever une tâche entièrement, jusqu’à son terme. Le travail, lui, peut avoir plusieurs sens : tout d'abord le travail peut désigner une activité professionnelle rémunérée, mais le travail peut également désigner l'acte par lequel l'homme se transforme en transformant la nature, les processus naturels pour adopter la nature des besoins. Enfin l'expression se retourner contre lui signifie que l'on tourner une chose dans la direction opposée à celle vers laquelle elle était orientée c'est a dire que toutes les techniques que l'homme a pu acquérir par son travail et qui étaient censées répondre à certains besoins et lui apporter des effets positifs, lui apportent enfaite des effets négatifs qui peut nuire a ce qu'il a été jusqu’à maintenant.

        Toutes choses engendrées par un homme peut avoir des conséquences positives et des conséquences négatives qui selon comment elles seront interprétées pourront si cette chose est mal exploitée ou exploitée avec excès se retourner contre lui. Ainsi l'homme aurait des limites dans son travail à ne pas franchir, si l'homme franchit une de ses limites il pourrait alors connaître les effets négatifs de son travail, en se rendant esclave de ses productions. Mais le travail est une transformation de la nature pour le bien de l'homme, mais comment une activité bénéfique a l'homme peut elle se retourner contre lui ?        

        L'homme a-t-il des limites a ne pas franchir dans son travail pour éviter des effets néfastes?

        Pour commencer le travail est a l'origine une activité contrôlée ( première partie ), qui possède lorsque lorsque le travail est mal réalisé ou réalisé avec excès des conséquences nocives pour l'homme ( seconde partie ) mais cependant pour éviter cela l'homme peut trouver un certain équilibre  ( troisième partie ).

        

        Pour commencer le travail est une activité contrôlée , c'est a dire qu'elle est pensée. En effet en comparant les productions animales des productions humaine on remarque que du point du résultat rien ne distingue ces deux types de productions, il a même une certaine perfection du travail animal qui ne connaît ni les hésitations ni les erreurs du travail humain. Karl Heinrich Marx né en 1818 et mort en 1883 est un historien, journaliste, philosophe, économiste, sociologue et communiste allemand a montré dans le Livre I de l'ouvrage Le Capital (1867) que le produit du travail humain est en projet avant d'être concrétisé, c'est ce qu'on appelle l'anthropomorphisme. La réalisation du projet n'est pas seulement une transformation de la matière, elle porte la marque de volonté du travailleur : par exemple l'architecte ne battit pas de maison par instinct, la maison est la concrétisation de la volonté de l'architecte.

        Le travail humain exige des efforts qui coûtent vraiment au travailleur qui doit discipliner ses désirs et qu'il lutte contre lui même : par exemple quand le travailleur désire se reposer mais que son travail l'en empêche. Le travail est donc un tâche pénible synonyme de souffrance. En effet comme le montre l'étymologie du mot travail , « tripalium » qui signifie instrument de torture, le travail n'est donc pas de tout repos. Tous travail même le plus plaisant aura toujours un caractère forcé.Un objectif doit être atteint de façon organisé et tout au long de la durée de la tâche, l'énergie et la volonté du travailleur doivent être mobilisées et ceci inclus donc que le travailleur se prive de la possibilité du repos et du divertissement.  

        Le travail humain est donc une activité consciente et volontaire dans laquelle le résultat du travail est en même temps le but tel qu'il a été pensé et voulu. A l'inverse l'activité animale est instinctive et donc mécanique. Cependant il arrive parfois que l'activité humaine devient mécanique, c'est le cas lors du travail à la chaine où l'activité humaine est alors comparable à l'activité instinctive de l'insecte, c'est à dire mécanique et aveugle. Le travail est donc déshumanisant pour le travailleur.

        Cependant lorsque le travail humain est mal exercé ou qu'il est exercé avec excès ce dernier peut avoir un caractère nocif. C'est en effet le cas du travail a la chaine ou on peut y observer une certaine aliénation de la part du travailleur. Cette idée est dénoncée dans le chef d'oeuvre de Charles Spencer Chaplin, dit Charlie Chaplin ( né en 1889 et mort en 1977, était un acteur, réalisateur, scénariste et compositeur britannique) , Les Temps Modernes qui est une comédie dramatique américaine sortit en 1936, dans lequel le personnage Charlot lutte pour survivre dans le monde industrialisé. Dans un des passages du début du film on peut y voir une activité à la chaine ou les travailleurs effectuent leurs taches de façon instinctives, mécaniques et sans réfléchir. Et les mécanismes qu'ont acquis les travailleurs lors du travail continuent à être présent dans la vie extérieure, dans la vie social. Les travailleurs sont donc complètement déshumanisés, des limites du travail ont donc été franchies.

...

Télécharger au format  txt (8.8 Kb)   pdf (102.2 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com