LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le travail peut-il rendre heureux ?

Fiche de lecture : Le travail peut-il rendre heureux ?. Recherche parmi 280 000+ dissertations

Par   •  22 Juillet 2017  •  Fiche de lecture  •  1 205 Mots (5 Pages)  •  6 159 Vues

Page 1 sur 5

Ecriture personnelle

Sujet ; le travail peut-il rendre heureux ?

Introduction ; idée de base : le bonheur est le sentiment d'être bien dans sa peau, en accord avec ce qui nous entoure, accepter le monde tel-quel, l'homme est la recherche du bonheur, y arriver; le valorise.

1. Le travail une source possible de bonheur

a. La réussite au travail une source constante de bonheur

- Ex1 : L’évolution de poste et/ou dans la hiérarchie. >>>Commencer dans une entreprise à un échelon bas et gravir les échelons aux cours des années apportes un sentiment de réussite, qui nous permet rend heureux car cela signifie que le travail effectué à porter ces fruits.

>>> Ainsi donc un bon travail apporte un contentement qui influence sur le moral du travailleur.

- Ex2 : Un cadre d’entreprise qui dirige une équipe qui finit dans les temps son travail avec excellence rend fière ce cadre-là.

 >>> Ainsi donc la réussite d’un projet ou d’une tâche peut rendre heureux la/les personne(s), elle éveille un sentiment de fierté qui influence sur le moral de façon positive.

b. Faire ce qui nous plait la base du bonheur au travail

- Ex1 : « Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie ».

>>> Ce proverbe de Confucius est très clair si nous aimons ce que nous faisons, le labeur se transforme à ce moment-là en plaisir et le plaisir apporte le bonheur.

- Ex2 : Le choix du métier est un facteur important dans le bonheur au travail.

 >>> Actuellement une grande majorité des personnes peuvent s’orienter vers un métier qui leur plait au cours de leurs études. N’étant plus dans la tradition de la reprise du métier de notre père/mère.

c. L’environnement de travail en influence sur le bonheur

- Ex1 : Dans l’enseignement ou chez les spécialistes de formation, transmettre son savoir apporte du plaisir, surtout quand les personnes à qui l’on enseigne réussissent par la suite.

>>> La transmission à autrui de la somme de connaissance et d’expérience accumulé est une gratification du travail accomplit pour en arriver à l’enseigner.

-Ex2 : Un environnement permettant d’être au mieux de ses capacités et de se sentir à l’aise.

>>> Le fait est simple être à 100%  de ses capacités et être à l’aise améliore la productivité donc réduit les sentiments de frustration pouvant influencer le moral de façon négative. De plus cet environnement être l’employer à mieux se concentrer et peut lui permettre de continuer à développer de nouvelles capacités l’aidant dans son travail.

 2. Le travail, un facteur du mal-être : une cause de souffrance

a. Le milieu de travail une source de danger potentiel

-Ex1 : Le danger est présent dans grand nombre de métiers, comme sur les chantiers ou dans des fonderies ; risque de blessure grave, détérioration de la santé à plus ou moins long terme.

>>>Malgré les évolutions technologiques et techniques, le danger est toujours présent. Voir plus qu’auparavant, avec les infractions au code du travail, mais surtout  ses ouvriers accomplissant des tâches éprouvantes voient au cours du temps leur  corps se détériorer. Il n’est pas rare de rencontrer des maçon ayant juste 10ans de métier avec déjà des problèmes de dos. Et ceci influence sur le bonheur, car se sentir diminuer, faible réduit le bonheur.

-Ex2 : Le travail dans les mines, bouchant les poumons par la poussière de charbon, et à ceci il n’y a pas de remède. Des problèmes respiratoires s’enchainent une réduction de la durée de vie, voilà ce qui touche ces travailleurs de la misère, on peut tirer exemple de Germinal de Zola.

>>>Les travailleurs meurent tous à petit feu, empoisonné par les gaz dans les mines ou étouffé par la poussière de charbon respiré à longueur de temps. Ses conditions de travail où les employeurs n’ont que faire de la santé des travailleurs et où seul compte la productivité est néfaste sur le bonheur. L’employé n’as pas de temps de repos, et son temps libre il le passe à essayer de récupérer de son travail éprouvant.

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (49 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com