LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Chapitre introductif à l'HGGSP

Fiche : Chapitre introductif à l'HGGSP. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  26 Novembre 2022  •  Fiche  •  1 415 Mots (6 Pages)  •  48 Vues

Page 1 sur 6

Thème 1 : Analyser les dynamiques des puissances internationales :

Chapitre introductif : La puissance à l’échelle internationale aujourd’hui :

Problématique : Quels sont les différents aspects de la puissance de nos jours ?

- La puissance peut se définir par :

_ « la capacité d’un acteur d’imposer sa volonté aux autres » Max Weber (économiste)

_ « la capacité d’une unité politique d’imposer sa volonté aux autres unités » Raymom Aron « politologue »

- Capacité militaire => 1er critère de puissance

- La primauté du militaire dans les relations de puissance entre les états et aujourd’hui remise en cause.

- L’URSS puissance militaire tombe faute de cohésion social et économique.

- Puissance économique et technologique sont plus mis en avant aujourd’hui.

- Notion de puissance doit être revue du fait de la mondialisation et son caractère multipolaire.

- Nouveaux critères de puissance apparaissent : diffusion de la langue, niveau d’éducation, maîtrise de l’information et des devoirs.

- Les critères de définitions d’une puissance sont en constante évolution.

Etude de la vidéo, Le dessous des cartes, les nouveaux visages de la puissance.

Problématique : Comment les ressorts de la puissance se redéfinissent-ils dans un monde en perpétuelle évolution ?

I) Des caractéristiques universelles de la puissance :

a) Capacité de faire ou à refuser de faire.

(1)

1) C’est un dessin de presse, réalisé par Burki et issu du journal suisse « les 24 heures », paru le 20 mars 2003.

Ce dessin a été réalisé dans le contexte de la guerre en Irak : en 2003, les E.-U. Décident d’envahir l’Irak. Les faits se déroulent 2 ans après les attentats du 11 septembre 2001. Les E.-U. suspectent l’Irak d’avoir des armes de destructions massives et de soutenir le terrorisme.

2) Deux statues sont représentés sur une roulette, devant un public ébahi. La 1ère statue, qui est entrain de tomber est celle du directeur Saddam Hussein, au pouvoir depuis 1979. La seconde statue est celle de la statue de la liberté, symbolisant les E.-U., qui s’apprête à remplacer le président irakien.

3) Plusieurs éléments sont mis en avant :

_ la puissance militaire n’est pas directement représentée, mais la roulette peut faire penser à une victoire facile.

_ la puissance économique : plusieurs FTN sont représentée sur la statue de la liberté (Macdo, Esso…). Cela conforte l’idée que les E.-U. ont fait la guerre pour contrôler les champs de pétrole irakiens.

_ une puissance culturelle : la statue de la liberté est un symbole culturel de E.-U., cela soutient l’idée que les E.-U. exportent leurs idéaux (libertés, démocratie).

b) La capacité de faire :

1) Dans quelle situation se trouve les E.-U. à la sorti de la 2nd guerre mondial par rapport à ses partenaires européens ?

2) Que permet les accords de Bretton Woods ?

1) Les E.-U. sont le grand vainqueur, détiennent 80 % des réserves d’or.

2) Nouveau cadre économique pour reconstruire le monde. Depuis les accords de Bretton Woods en 1944, les E.-U. ont restructuré les systèmes monétaire et commercial après 1945.

c) La capacité d’empêcher de faire :

(2)

1) Total a décidé a mettre fin à tous ses investissements et ses activités.

Cette décision a été prise car les E.-U. ont mis en place des sanctions économiques contre l’Iran, car Trump est opposé à l’accord sur le nucléaire iranien. L’objectif est d’affaiblir économique l’Iran pour le contraindre à renoncer au nucléaire.

2) Les entreprises européennes ont la possibilités mais risque de grandes sanctions.

3) Elles se heurtent à des sanctions. Elles ne pourront plus faire de commerce avec les E.-U. La Chine pourrait alors investir seule et en retirer tous les bénéfices.

II) Des fondements de la puissance qui évoluent :

a) Des fondements traditionnels à relativiser :

- La puissance d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui , en effet la puissance Athénienne sous l’Antiquité n’a pas les même fondements que celles que l’on étudie aujourd’hui et donc celle d’aujourd’hui ne sera sans doute pas celle de demain.

- Nous ignorons aujourd’hui des éléments de puissants de demain (qui aurait pu prévoir la force de l’outil internet il y a plus de 20 ans).

- Les composants permettant de la puissance sont le nombre d’habitant ou bien la taille du territoire.

- Le poids territoriale : il peut procurer des ressources de différentes natures, une profondeur stratégiques.

- Le poids démographique.

b) La puissance militaire et diplomatique :

Consigne : Identifiez les

...

Télécharger au format  txt (10 Kb)   pdf (52.3 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com