LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Scène d'exposition un barrage contre le pacifique

Commentaire de texte : Scène d'exposition un barrage contre le pacifique. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  28 Juin 2018  •  Commentaire de texte  •  709 Mots (3 Pages)  •  301 Vues

Page 1 sur 3

Séquence 3 Lecture analytique n°1

Objet d’étude : Le personnage de roman, du XVIIème siècle à nos jours.

Séquence 3 : tentative d’être au monde des personnages de romans

Titre du texte et nom de l’auteur : étude d’une œuvre intégrale ; Marguerite Duras, un barrage contre le pacifique,1950

Introduction : Incipit du roman, l’incipit annonce l’œuvre entière car il met en place le cadre et les personnages, qu’il présente les thèmes dominants du roman et introduit le lecteur au style particulier de l’écrivain.

Problématique : En quoi l’incipit du roman annonce-t-il l’œuvre entière.

  1. Présentation du cadre et des personnages.

  1. Présentation du cadre 

-« la plaine » 2 fois mentionnée

-« Ram » nom propre présenter comme un lieu qui modifiera leur destin  «… » contraste avec la solitude de la pleine « … »

-localisation symbolique Ram n’existe pas ref à Réam ville du Cambodge.

-temporalité inconnue. Seulement comme indice « le soir même », « dans huit jours »…

=>incipit et en place deux lieu important pour la suite, la pleine où vivent les deux protagonistes et où se déroulent l’action. Ram où se rencontrent certains personnages. Toujours des lieux symboliques.

=>incipit comporte une prolepse (aller au-devant des objections), indice de temporalité floues

  1. Présentation des personnages

-deux personnages nommé : « joseph » « la mère »

-il y a trois personnages principaux comme l’indique la première phrase du roman « tous les trois »

=> présentation elliptique (qui ne développe pas toute sa pensé)

-on sait que Joseph fume

-la mère est présentée par la comparaison avec un cheval.

=> présentation qui montre les relations entre les uns et les autres désignes ensembles par l’expressions « tous les trois » ou par le pronom « ils », ils partagent la même solitude et le même isolement.

=>présentation des difficultés des personnages dans leur vie de manière implicite, adverbe « encore », « tout de même capable » « pas grand-chose », « misérable »…réalité des pers. Difficile actions qu’ils entreprennent sont de courtes portées.

=> Cette réalité sera développée au cours du roman.

  1. Des thèmes annoncés
  1. L’échec

-roman qui s’ouvre sur le récit d’un échec : achat du cheval et sa mort, espérance de sortir de l’isolement réduite à néant.

=>thèmes qui revient fréquemment au cours du roman : échec du barrage, échec de la vente du diamant.

  1. L’ennui et la solitude

Thème associé à la pleine dès la première page.

-parallélisme « coin de pleine saturé de sel, jusqu’à eux trois saturés d’amertumes »

-association des personnages et du lieu « sur leur coin de pleine dans la solitude et la stérilité de toujours » adjectif désignant les protagonistes et la pleine.

-l’ennui s’accompagne de désir de contact avec le monde extérieur « ils se sentaient…au monde extérieur » allusion à Ram, le lieu où il y a du monde.

=> thème qui revient avec Joseph qui attend de pouvoir s’échapper de cet endroit, Suzanne qui attend l’arrivé d’un homme qui lui permettra de fuir et encore la signification de la chanson qu’ils écoutent « Ramona ».

  1. La volonté d’agir

-le cheval mourant continu d’agir.

-l’achat du cheval avait pour but de rompre l’isolement

-une fois le cheval mort, ils décident d’aller à Ram

=> dernière volonté qui achève le roman : Suzanne et Joseph décide d’enfin quitter la pleine pour enfin vivre.

  1. Une écriture particulière
  1. Un registre courant

-répétition des verbes faire et être, répétition du pronom démonstratif « ça » au lieu de « cela », voc familier « creva »

  1. Un style proche de l’oralité

-subordonnés sans principales : « même si ça ne devait servir qu’à payer les cigarettes de Joseph »

-nombreuses répétitions.

       3) Un narrateur très présent

         -commentaire du premier et du dernier paragraphe, narrateur émet des réflexions quant aux décisions des pers. Présent de vérité générale démontre qu’on dépasse la réalité du roman.

Conclusion : Ainsi les premières pages, par différents procédés annoncent ce qui suivra tout autant en ce qui concerne les personnages que les thèmes du roman où les style de l’auteur. Bien qu’il soit peu conforme à ce que l’on attend d’un incipit, puisque le lecteur ne sait presque rien sur les personnages, des lieux et de l’intrigues, il met en place ce qui fait l’intérêt de cette œuvre.

En cela il rejoint la fonction première d’un incipit : intéresser et intriguer le lecteur.

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (54.9 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com