LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

RIN2013 TN1 Conciliation emploi-famille et temps de travail

Commentaire de texte : RIN2013 TN1 Conciliation emploi-famille et temps de travail. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  21 Février 2020  •  Commentaire de texte  •  2 596 Mots (11 Pages)  •  260 Vues

Page 1 sur 11

RIN 2013

[pic 1]

Conciliation emploi-famille
et temps de travail

TRAVAIL NOTÉ 1

Consignes :

  1. Remplissez soigneusement cette feuille d’identité et enregistrez-la sous ce nom : RIN2013_TN1_VOTRE NOM. Ce document deviendra ainsi votre document de travail.
  2. Rédigez votre essai sur la problématique de l’articulation emploi-famille en vous référant aux informations et consignes présentées à la semaine 5, sur le site Web du cours.
  3. Consultez le site du cours, section Dépôt des travaux, afin de vous familiariser avec la procédure de dépôt des travaux et acheminez ensuite la version finale de votre travail noté en toute sécurité à votre personne tutrice.

Feuille d’identité        

Date d’envoi        2018-10-19        

[pic 2]


RIN 2013

TRAVAIL NOTÉ 1

Conciliation emploi-famille
et temps de travail

Les nouvelles réalités familiales et professionnelles d’aujourd’hui font de la conciliation travail-famille un des sujets les plus à la mode des gestionnaires en ressources humaines d’aujourd’hui. Trouver l’équilibre entre ces deux sphères d’activité demande beaucoup d’efforts.  Chacun à sa propre énergie et disponibilité qui doivent être partagées entre les différentes sphères sa vie professionnelle, sociale, familles et bien sûr personnelle.  On a tous notre propre perception de ce phénomène et celui-ci évolue à chacun des stades de notre vie.  Le temps disponible pour le travail n’est pas nécessairement le même pour une personne célibataire dans la vingtaine, qu’une mère de famille monoparentale de 3 enfants.  

Toutefois, la société d’aujourd’hui apporte aussi certains éléments qui n’existaient pas voilà 50 ans.  Qu’est-ce qui a amené notre société à évoluer de cette façon?   Qu’elles sont les facteurs d’aujourd’hui qui influencent la conciliation travail-famille?  Qu’est-ce qui justifie l’instauration d’horaire ou d’emplois atypiques.  Quelles sont les pistes de solutions qui pourraient améliorer la situation.  Cet essai tentera de répondre à ces interrogations tout en apportant un point de vue personnel de cette problématique du 21e siècle.

La relation travail famille a beaucoup évolué au travers du temps.  Il est facilement compréhensible que cette relation ne soit pas la même du temps de l’arrivée des premiers colons, qu’aujourd’hui.   Diane-Gabrielle Tremblay [1] parle d’un processus social influencer par la culture, le pays, l’époque et groupe social.  Ainsi, trois stades historiques dans l’évolution de cette relation ressortent.

Tout d’abord, la période de l’agriculture et de la première industrialisation.  Cette période est caractérisée par une famille composée de nombreux enfants qui constitue une force de production.  En effet, la famille peut être présentée comme une unité de production où chacun joue un rôle de travailleur. Le travail se fait majoritairement à l’intérieur du milieu familial, où le père joue souvent le rôle d’autorité, du contremaître en lien avec le travail que chacun accomplit.  Les activités sociales ou sportives de chacun sont plutôt limitées.

La deuxième période correspond au déclin de l’agriculture, l’industrialisation massive et la généralisation du salariat.  Un changement important se fait au niveau du milieu du travail.  Celui-ci se fait maintenant à l’extérieur de la maison.  La relation d’interdépendance entre les sphères travail-famille se modifie.  On ne compare plus la famille comme une unité de production, mais plutôt à une unité de salaire.  Généralement, seul l’homme travaille.  Si la femme a un emploi, c’est pour gagner un salaire d’appoint afin de combler des besoins familiaux fortuits.  Cette époque est aussi caractérisée par une diminution du nombre d’enfants dans la famille.  

La dernière période, celle de la restructuration industrielle et de la tertiarisation sont caractérisées par une transformation du milieu du travail et d’une nouvelle dynamique dans le milieu de la famille.  En effet, l’accroissement des emplois atypiques et précaires sur le marché du travail caractérise cette période.  On aperçoit de plus en plus de femmes sur le marché du travail ce qui vient nécessairement modifier la structure familiale.  Celle-ci est majoritairement composée soit de deux parents qui travaillent afin de survenir aux besoins, ou, à des familles monoparentales.  On pourrait dire qu’il s’agit d’un rapport plus égalitaire entre l’homme et la femme, sans toutefois à parvenir.  Nous verrons plus loin qu’il reste encore beaucoup de chemin à faire avant d’y parvenir.  Finalement, le nombre d’enfants par famille continue de diminuer, en contrepartie, les besoins au niveau social et loisirs ne cessent d’augmenter.  

Les deux sphères (travail et famille)  n’évoluent pas au même rythme et son indépendante l’une de l’autre.  Chacune évolue fonction de son propre fonctionnement, ces propres lois d’évolution.  Par contre, lorsque l’une change, l’autre tant à s’adapter à ce changement.  Cette transformation se fait sur une longue période.  Par contre, il est normal que des chevauchements puissent survenir entre les deux évolutions.  La société doit nécessairement s’adapter aux changements (par exemple on constate l’apparition des politiques familiales), afin d’aider l’individu  à trouver un équilibre dans sa relation travail-famille.

Au cours des dernières années, cette relation emploi-famille s’est transformée considérablement. Selon le rapport réalisé par l’Institut National de la santé publique du Québec[2], différents facteurs économique, démographique et sur le plan du travail ont affecté ces changements.

Sur le plan économique, l’arrivée massive des femmes sur le marché du travail est un fait marquant des récentes modifications.  Selon l’institut de la statistique  du Québec (2001), le nombre de mères d’enfants de moins de 6 ans est passé de 30 % en 1976 à 75% en 2003.  Ce phénomène apporte une diversification des modèles familiaux.  Maintenant, la majorité des parents travaille et aucun des deux parents ne s’occupe des enfants à temps plein.  Les familles comportant deux parents avec deux revenus pour assurer la sécurité financière de la famille sont maintenant la norme au Québec.

...

Télécharger au format  txt (16.8 Kb)   pdf (168.7 Kb)   docx (1.1 Mb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com