LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Poésie, Oral de Francais 1ère

Dissertation : Poésie, Oral de Francais 1ère. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  13 Avril 2017  •  Dissertation  •  1 078 Mots (5 Pages)  •  219 Vues

Page 1 sur 5

La poésie est un art littéraire jouant sur les sons, les rythmes et les images. Elle doit éduquer et éveiller les sens. Selon moi, elle permet de révéler des aspects harmonieux de notre monde et de nous rappelais que la vie est belle, même avec sa souffrance. Mais elle permet aussi d'exprimer des sensations réellement ressenties par le poète. Parfois la poésie peut même dénoncer des habitudes et célébrer la liberté. Dans cette anthologie poétique c'est l'émotion amoureuse qui sera mise au centre. Elle dominerait toutes les émotions et ne laissera ressentir que les perceptions que l'amour peut nous procurer. J'ai voulu, avec le choix judicieux de ces sept poèmes, montrer tous les effets que peuvent commettre la passion si intense et brulante quelle nous en fais souffrir. Je porte beaucoup d'importance à l'éventail d'émotions que j'ai voulu transmettre, qui permettra au lecteur de ne jamais s'ennuyer. Je trouve que ce thème est si vaste qu'il permet d'aborder énomement de sujets. Par exemple, quand on vous parle d'amour, auquel pensez-vous ?

Le premier poème abordé est celui de Clément Marot Le beau tétin que j'ai associé à une photographie de Pozzar Geri Nu féminin. Ici, Clément Marot fait le blason d'un téton. J'ai trouvé que la photo traduisait réellement ce texte romantique et érotique. L'auteur resté très subtil sur ce quil veut exprimer et je trouve qu'il y a une similarité avec la photo. Le choix du photographe de la mette en noir et blanc permet de garder un peu de pudeur comme veut le faire Marot ; de plus les ombrages cachent une partie du corps de la femme ce qui nous oblige à nous focaliser sur la poitrine. De mon point de vue, les mains qui effleure les seins représentent le poète qui effleure une page avec sa plume.

Distrayeuse de Charles Cros est un poème en prose. Jeune femme nue debout, les deux mains derrière la nuque de Rembrandt Bugatti est une sculpture en plâtre. Pour moi, cette femme représente la « distrayeuse » ; la femme d'une nuit, mais qui marquera Cros. Ici encore, le désir domine tout autres sensations. Le choix de la photo prise de dos n'est pas anodin, cela garde un certain mystère. Le fait de ne pas apercevoir le visage de cette dame traduit qu'elle n'est que de passage dans la vie du poète. La nudité et la blancheur de la sculpture reflètent la femme décrite dans le poème : « Aussi, j'ai oublié encore qu'Elle était là, blanche et nue. »

La pudeur de ces deux œuvres reste tout de même présente. La position de dos, les jambes entreméleés ne laisse apercevoir qu'une sorte d'ombre comme si celle-ci n'était pas réelle. C'est donc bien l'irréalité qui domine les pensées, pour laisser place à l'imagination.

J'ai voulu mettre en parallèle le poème de Jean Sénac Simplement un instant et la photographie de Zaatari Akhram. Ses deux œuvres représentent un instant d'amour. Celle de Jean Sénac est plus passionnelle et intense. Dans son poème il fait part de son homosexualité : «  Ô toi qui rient lorsque je dis que tu es beau » C'est lors de ce vers que le lecteur comprend que le désir décris tout le long de la poésie est ressenti pour un homme. La photo aussi représente deux hommes amoureux entrain de s'échanger un geste affectueux, qui reste prude.

...

Télécharger au format  txt (6.4 Kb)   pdf (45.1 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com