LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faut-il être captivé par le personnage pour aimer le roman ?

Dissertation : Faut-il être captivé par le personnage pour aimer le roman ?. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  16 Février 2021  •  Dissertation  •  417 Mots (2 Pages)  •  61 Vues

Page 1 sur 2

Sujet dissert : Faut-il s’identifier à un personnage pour être captivé par un roman ?

Intro :

Plan : 1) Pourquoi les œuvres avec un personnage qui ne nous ressemble pas sont tout de même passionnantes

2) Aspect qui change la dynamique de lecture et donc relation avec le personnage

Les romanciers doivent rendre leur œuvre le plus attrayante possible afin que les lecteurs puissent apprécier pleinement ce qu’ils ont accompli. Les personnages représentent de véritables piliers pour les auteurs, c’est grâce à eux que les lecteurs vont pouvoir s’immerger dans le livre et comprendre la signification de l’œuvre. Or, nous pouvons nous demander, faut-il s’identifier à un personnage pour être captivé par un roman ? Est-il nécessaire que le lecteur se reconnaisse dans un personnage d’une œuvre pour qu’il en soit fasciné ? Le personnage doit faciliter la dynamique de la lecture grâce à son identification. Nous verrons pourquoi les œuvres racontant l’histoire de personnages qui ne nous ressemble pas forcément sont tout de même passionnantes. Et enfin, nous montrerons d’autres aspect qui influent sur la dynamique de lecture et donc sur la relation avec le personnage.

        Dans un premier temps, l’identification à un personnage favorise l’intérêt porté par le lecteur vis-à-vis du roman.

Tout d’abord, le personnage d’un roman peut-être en quelque sortes, le reflet du lecteur, tout comme l’affirmait Stendhal : « Un roman c’est un miroir que l’on promène le long d’un chemin ». Il semble souhaitable que le lecteur puisse s’identifier un être, si on considère le personnage de roman comme étant un être à part entière. Le personnage résonne ainsi comme étant la figure dans laquelle on se reconnait vraiment. Ces protagonistes peuvent également se retrouver dans des situations moins confortables, tels des problèmes d’argent, d’amour, ou encore des difficultés liées à une relation familiale compliquée, un état de malheur ou de désespoir en général. Le lecteur peut ainsi se rendre compte de la misère vécue par d’autres personnes et relativiser. Il peut également adopter une vision plus optimiste, se disant que la situation d’autres personnages est bien pire. L’envie que portera ce dernier face à l’intrigue du roman deviendra ainsi d’autant plus importante, puisque le lecteur portera une attention toute particulière et singulière à l’égard du personnage du roman. Cette attention est due au réalisme. Les personnages anti-héros, semblent alors provenir tout droit de la réalité, ils font ainsi écho à des situations que l’on peut comprendre, ou que l’on a peut-être déjà même vécues ou surmontées.

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (25.9 Kb)   docx (7.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com