LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche Oral Bac: le roman Jacques Le Fataliste de Diderot

Dissertations Gratuits : Fiche Oral Bac: le roman Jacques Le Fataliste de Diderot. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  27 Avril 2014  •  628 Mots (3 Pages)  •  3 082 Vues

Page 1 sur 3

Introduction :

Diderot philosophe et écrivains des Lumières (voir fiche). Il est novateur. Incipit du roman Jacques le fataliste (dernière œuvre romanesque de D. parue posthume en 1796), le lecteur à qui il s’adresse va comprendre qu’il va s’agir d’un boulversemt des codes.

Persos peu déterminés s’engagent dans intrigue mince, hasardeuse et sans cesse reportée : le récit des amours du valet à son maître. Dialogue qui s’apparente plus au théâtre qu’au roman.

Le lecteur est en droit de ce demandé à quel récit il va avoir affaire.

I-Les différentes voix narratives

‘’Captatio benevolentiae’’ opérer sur le lecteur (litt. : captation bienveillante). Le discours place singulière. Discours dans cesse rappelé au lecteur.

Du narrateur au lecteur au début et à la fin de l’incipit

Au début il fait entendre voix du lecteur (via la voix du narrateur)

A la fin seul le narrateur (affirme sa présence par pronom) Il s’adresse direct au lecteur et lui montre son travail. Narration dépend de son bon vouloir.

Suite de questions rhétoriques = étendue de son pouvoir et son caract. absurde. Se moque du lecteur et de lui mm : ‘’qu’il est facile de faire des contes’’.

Situat° dénonciat° entre J et son maître dialogue théâtral. Mise en forme entorse à la présentation trad. du roman. (Nom avant répliques ; + de narrateur)

Ton comédie.

Dans ce dialogue : stichomythies (échanges de répliques brèves)

Interrompt la narration / impression accélération

5e voix discrète : celle du capitaine contient philosophie de J

Donc incipit = polyphonie narrative. Plaisir récit remplacé par plaisir discours vivant. Commentaire prend la place de ce qui est raconté. Va permettre de saisir ce qui est développé.

II- Un incipit porteur d’un message

1 Dénouement philosophique : la fatalité

Dès le début du texte le narrateur prend partit pour indeterminat° de la destinée de J.

Pour lui tt est déterminé à l’avance et s’enchaine logiquement.

L 16-17 : 2 concept° contradictoire de la fatalité

-le hasard conduit notre destin = il peut arriver n’importe quoi (=> narrateur)

-Le destin est décidé à l’avance (=>Jacques)

Contradictoires mais se rejoignent car pas de possibilité de libre arbitre.

L 36 : Face à ce libre arbitre le narrateur revendique celui du romancier qui dirige tt.

D. associe hasard à sa liberté de romancier.

Vie = hasard

Roman= arrive via le romancier

2 La

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (60.3 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com