LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche Science politiques

Cours : Fiche Science politiques. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  11 Février 2024  •  Cours  •  647 Mots (3 Pages)  •  31 Vues

Page 1 sur 3

(FICHE SCIENCES POLITIQUES :

Partie 12

La participation politique :

  1. Le vote

Le vote c’est un domaine qui est énormément investi par la discipline.

Dans les démocraties, le vote va surtout s’imposer comme la procédure que l’on privilégie pour désigner les représentants c’est surtout le 19ème siècle avec l’arrivée en masse des électeurs dans l’arène électorale.

Le 19ème siècle ce n’est pas le début de l’ère du vote.

Dans la Rome Antique, on vote aussi.

Comme le précise Bernard Manin, dans son ouvrage Principes du Gouvernement Représentatif et O.Chrétin avec son ouvrage Vox Populi. Au moins jusqu’au 18ème siècle, le vote, l’élection n’est pas considérée comme un mode de désignation idéale des représentants.

On peut aussi faire une élection par tirage au sort. Pour certains, c’est plus démocratique que le vote car les uns et les autres ont autant de chances. Le vote permet de représenter les élites sociales (aristocratie, noblesse).

Montesquieu dans son ouvrage de L’esprit des Lois évoque cela. Pour lui le tirage au sort est plus démocratique car l’élection favorise les aristocrates.

Il y’a des politistes qui s’intéressent à cette question du tirage au sort comme l’ouvrage de G.Delannoy Tirage au Sort comment l’utiliser ?

C’est une procédure égalitaire qui intéresse davantage de citoyens à la politique.

Pour autant, B.Manin indique que le vote ne s'est imposé qu’à partir du 18ème siècle car on considère que le vote est fondateur du contrat social. Lorsque l’on élit un représentant, on a ensuite une sorte d’obligation à consentir au pouvoir qu’exerce celui qui a été élu.

L’arrivée du citoyen sur la scène élective ne se fait pas rapidement car au cours du 19 -ème siècle. Cette arrivée du citoyen doit être mise en relation avec plusieurs choses :

  • Il faut qu’on reconnaisse la valeur de l’individu c’est à dire qu’on le reconnait neutre, détaché de ses appartenances.
  • Il faut que se structure un espace public qui se développe au 19ème siècle avec le début des pétitions, manifestations.
  • Il faut aussi que ce mette en place les marchés politiques, qui supposent des programmes politiques, une compétition électorale. On distingue les marchés censitaires (ils supposent en général une interconnaissance entre les candidats et les électeurs, on parle souvent d’un phénomène d’individualisation du rapport au politique c’est à dire que les premiers marchés politiques sont des marchés sur lesquels se présentent des notables connus localement et de tous les électeurs) et les marchés élargis (9 millions d’électeurs).

Les entrepreneurs individuels de la politique vivent pour la politique. Ils ne vivent pas pour la politique car ce sont des notables ayant des ressources financières importantes et n’ont pas besoin de l’argent donné par l’état.

Le vote plural : on donne plusieurs voix à certaines catégories d’individus en fonction de leur statut social, de la propriété dans il dispose, leurs études.

En France, loi du 29 juin 1820, dite loi du double vote permet aux personnes qui payent le plus d’impôts votent 2 fois pour élire leurs représentants.

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (70.2 Kb)   docx (193.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com