LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Relation mère enfant face à l' alcoolisme

Mémoire : Relation mère enfant face à l' alcoolisme. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  25 Novembre 2019  •  Mémoire  •  14 917 Mots (60 Pages)  •  56 Vues

Page 1 sur 60

Sommaire

INTRODUCTION        1

PARTIE I : APPROCHE THEORIQUE        7

Chapitre I : Le phénomène d’alcoolodépendance chez les mères        7

1.1        Historique        7

1.2        Définition de l’alcoolodépendance        8

1.3        L’alcoolodépendance de la femme : un tabou        11

1.3.1        Les causes de la consommation d’alcool chez les femmes        11

1.3.2        Les comportements de la femme alcoolodépendante        13

1.3.3        Représentation sociale de la femme alcoolodépendante        14

Chapitre II :  dynamique familiale et alcoolisme féminin        16

2.1 La Famille        16

2.2 La relation mère -enfant        19

2.2.1 Les conséquences possibles sur l’enfant        19

2.2.2 Stratégies de comportement de l’enfant.        21

2.2.2 La protection de l’enfance        23

2.3 Les dispositifs d’aide pour les mères alcoolodépendantes        27

2.3.1 Les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie ( CSAPA)        27

2.3.2 Le secteur sanitaire        28

PARTIE II : DEMARCHE EMPIRIQUE        30

Chapitre I : Démarches méthodologiques        30

1.2 L’outil d’enquête        30

1.2.1 Le questionnaire        31

1.2.2 L’entretien        31

1.3 Les limites de l’enquête :        31

Chapitre II :  le traitement des données et analyse        32

2.1        Résultats concernant les profils        32

2.2        Résultat relative aux causes de l’alcoolisme        33

2.3  Une relation mère- enfant perturbée par l’alcoolisme        34

2.4 Résultat relatif à la présence du père ou de la famille        36

Chapitre III : Positionnement de l’assistante de service social face à l’alcoolisme féminin        37

3.1 Présentation de l’institution        37

3.2 Missions de l’ASS :        38

3.3 préconisations        38

3.3.1 La prise en compte de l’enfant dont la mère est alcoolique        39

3.3.1 Proposition d’intervention sociale d’intérêt collectif afin de restaurer ou maintenir le lien mère -enfant.        39

CONCLUSION        41

INTRODUCTION

Dans le cadre de l’obtention du diplôme d’Etat d’Assistant de Service Social, un mémoire de recherche doit être produit. Mon thème portera sur la dépendance à l’alcool également appelé alcoolo- dépendance. Celle -ci désigne le fait de consommer de façon excessive et répétée de l'alcool sans réussir à stopper ou à contrôler cette consommation.

 Je me suis intéressée à ce thème après avoir effectué mon stage de deuxième année au sein d’un Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie spécialisée en drogue illicites. Cet établissement médico-social a pour but d’accompagner des personnes souffrant d’addiction mais également l’entourage de ces personnes. Lors de ce stage, j’ai rencontré principalement des patients consommateurs de produits illégaux et plus précisément le cannabis. Cependant, j’ai voulu accroitre mes connaissances au sujet de la dépendance à l’alcool car cette dernière a un statut particulier. Cette substance est une drogue dure légale très facile d’accès et consommée tant par les jeunes, les adultes et les personnes âgées. De plus, un reportage intitulé « l’alcool, un tabou français » qui était précédé d’un téléfilm retraçant la vie d’une mère de famille alcolo dépendante élevant seule ses enfants a attiré mon attention sur plusieurs éléments : la souffrance du malade et de sa famille, les conséquences qu’une dépendance à l’alcool peut engendrer et la démarche de soins.

L’alcool a une place particulière au sein de la société, elle est liée à des pratiques culturelles et est fortement intégré à nos modes de vie. En effet, cette boisson est un mets parfois très raffiné procurant un plaisir gustatif, elle constitue également un signe de convivialité et de sociabilité. Elle est présente lors de grands évènements festifs tels que les mariages, mais aussi lors des repas.

Cependant, l’alcool à des effets nocifs, c’est une drogue dure, c’est à dire qu’il s’agit d’une substance qui modifie la manière de percevoir les choses, de ressentir les émotions et des se comporter. De plus, elle figure parmi les substances psychoactives les plus nocives, en termes de dommages physiques (maladies, handicaps), sociaux (suicides, violence, isolement) et de dépendance.

Il faut dire que depuis plusieurs années la consommation d’alcool a diminué en France, même s’il demeure Néanmoins, l’alcool demeure une des substances licites les plus consommée. La dépendance à l’alcool concerne 10 % de la population.[1]

 Celle-ci causerait chaque année, selon la dernière étude épidémiologique publiée en 2013, 49 000 décès, la part des décès attribuable à l’alcool étant de 22 % pour les 15-34 ans et de 18 % pour les 35-64 ans. Trois pathologies que sont les cirrhoses alcooliques, cancers des voies aérodigestives, maladies mentales liées à l’alcools sont les principales causes de mortalité liées à une consommation excessive. Les consommations nocives d’alcool sont aussi responsables, chaque année, de 25 à 30 % des accidents mortels et de 50 % des délits sur les routes, de 30 % des morts violentes au sein des couples, de 70 000 ivresses publiques manifestes avec conduite en salle de dégrisement et de nombreuses incivilités et actes délictuels, voire criminels.[2]

...

Télécharger au format  txt (101.2 Kb)   pdf (601.3 Kb)   docx (616.9 Kb)  
Voir 59 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com