LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

BTS GPME CNED Anée 1 Culture G

Dissertation : BTS GPME CNED Anée 1 Culture G. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par BEN MT  •  30 Mai 2019  •  Dissertation  •  1 656 Mots (7 Pages)  •  101 Vues

Page 1 sur 7

1. Le document intitulé « Les Boîtes à bébés » pourraient disparaître en Allemagne, de Camille Le Tallec est un article de presse. De fait, le paratexte est composé du titre général de l’article « Les Boîtes à bébés » pourraient disparaître en Allemagne », d’informer sur le thème abordé dans cet article. Ensuite, le chapeau, « Le Bundestag a voté une loi ouvrant la voie à l’accouchement « confidentiel », sur le modèle de l’accouchement sous X en France » est un résumé court de l’article. « Les « boites à bébé » dénient le droit de l’enfant à connaitre ses origines, critique l’ONU », « Droit à l’anonymat contre droit à connaitre ses origines », « Depuis 1999, 278 enfants déposés dans des « boites à bébés » et « inefficaces contre les infanticides » sont des intertitres, qui donnent comme information la thématique abordée dans chacun des paragraphes qui vont suivre. Enfin, En bas d’article sont stipulés le nom de l’auteur « Camille Le Tallec », le journal sur lequel est publié l’article « La Croix », et la date de parution de ce dernier « 14 Juin 2013 ».

2. (2.1) L’analyse des documents sera faite selon l’ordre suivant, 2, 1, 3, 4. En effet, commencer par l’article « collectif, direction André Burguière », issu d’« Histoire de la famille », édité chez « Armand Colin » en 1986, permet d’exposer ce que sont les boites à bébés, les raisons de l’abandon des bébés au 15ème et 16ème siècle et illustrer que ce phénomène n’est pas nouveau. Le second document, l’article de presse du « Monde », du 14 Juin 2012 par « Charlotte Chabas », quant à lui présentera l’état des lieux du phénomène des « boîtes à bébés » à notre époque, ainsi que les questions législatives ou morales que cela induit, ce qui permettra de mesurer l’évolution de ce phénomène. Ensuite, interviendront alors les deux photographies « Le tour d’abandon » et « Babyklappe à Lübeck», qui serviront à illustrer la comparaison entre les précédents documents. Enfin, « Les « boites à bébés » pourraient disparaitre en Allemagne », issu du Journal « La Croix » du 14 Juin 2013, sera abordé en conclusion, car il analyse avec du recul l’efficacité ou non et les conséquences d’un tel système, et au final laisse entrevoir la disparition de celui-ci.

(2.2) Les deux photographies représentant des « boites à bébés » d’époques différentes sont mises en parallèle par le rédacteur du fait de leur similarité aussi bien sur le fond que sur la forme. Le cadrage est similaire, les « boites à bébés » sont au centre de l’image. Les deux photographies ne sont que des reflets l’une de l’autre, mais à des moments différents.

3. (3.1) Le document N°1 est un article de presse de type informatif. Ce document traite des conséquences légales impliquées par l’expansion de la mise à disposition des « boites à bébés » au sein de l’Union Européenne.

(3.2) Le document N°2 est un texte fonctionnel de type explicatif. Ce document expose et analyse les causes et conséquences de l’abandon des enfants aux XVIème et XVIIème siècle.

(3.3) La photographie du document N°3 est une photographie illustrant une « boite à bébé » datant du XVIème siècle. Le commentaire est un texte fonctionnel descriptif. Ce document retrace et illustre la procédure effectuée suite à l’abandon d’un enfant dans une « boite à bébé ».

(3.4) Le document N°4 est un article de presse de type informatif. Ce document constate l’efficacité, les conséquences légales, et l’éthiques des « boite à bébés », en vue de leur suppression en Allemagne.

4. (4.1) Après le moyen-âge, entre les années 1500 et 1600, l’abandon de bébés prend une place de plus en plus importante dans la société. Cette pratique peut était justifiée par deux causes. Tout d’abord le problème de la fille-mère, une femme seule et souvent trop jeune pour élever un enfant. Et ensuite, la pauvreté, qui ne permettait plus aux parents de satisfaire leurs besoins ainsi que ceux de leur(s) enfant(s). Pour ce dernier cas, on peut s’apercevoir qu’il y a une corrélation entre les grandes crises de famine et le nombre d’abandon d’enfants. Mais à partir de 1760, le nombre de bébés abandonnés connait une croissance exponentiel dû aux changements des motifs d’abandons. Il y a évidemment l’augmentation des enfants illégitimes, né hors du mariage, mais il y a également le fait que les mœurs évoluant, et laissant encore moins de place à la tolérance vis-à-vis des enfants nés d’une fille-mère. Mais surtout, les classes dites de niveau supérieur à la classe moyenne ou populaire, c’est-à-dire du foyer modeste à la bourgeoisie, se désengagent du processus d’éducation de l’enfant au motif qu’il peut représenter une gêne occasionnelle, ou encore par crainte de ne pas élever leur enfant avec succès. Le but étant de reprendre « possession » de l’enfant plus tard, avec l’avantage certain qu’il aura reçu le traitement, les soins et l’éducation qu’ils ont espérés. Aujourd’hui, le regard sur l’enfant a changé, il se situe au centre de la famille

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (44.8 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com