LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les défis De La Présence Des Travailleurs Expérimentés Dasn Les Organisations Et La Grh

Recherche de Documents : Les défis De La Présence Des Travailleurs Expérimentés Dasn Les Organisations Et La Grh. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  11 Août 2013  •  752 Mots (4 Pages)  •  371 Vues

Page 1 sur 4

En raison d’un bas taux de fécondité ne suffisant pas à remplacer les générations additionné à un allongement de l’espérance de vie, la population du Québec vieillit. Ce vieillissement s’accompagne d’un ralentissement de la croissance démographique. Si l’on se fie aux données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), il y aura de plus en plus de personnes âgées dans un Québec qui se dirige inéluctablement vers une diminution de sa population, et ce, à compter de 2026. L’environnement de travail et la culture développée au cours des dernières décennies ont favorisé l’exclusion des travailleuses et des travailleurs de 45 ans et plus. Encouragement un départ à la retraite prémédité. Ces mesures incitatives à la retraite ont été désignées afin de faire face aux conséquences des deux dernières récessions et à l’augmentation du taux de chômage des jeunes au Québec, tout comme au Canada et dans certains autres pays industrialisés. Pendant que la main-d’œuvre du Québec prend de l’âge, la croissance de la population d’âge actif diminue, et ce, à un rythme accéléré comparativement au Canada. Au Québec les personnes de 45 à 64 ans composent XX de la population active en 2012 tandis qu’au Canada 71,3% Cette proportion continuera de s’accroître pour atteindre 40% en 2005 et près de 45% en 2010. Au cours des années qui viennent, la population active sera donc beaucoup plus âgée que ce que le Québec a pu connaître jusqu’à présent, et la part qu’occuperont les personnes de 45 à 64 ans dans la population active totale continuera de croître pendant encore plusieurs années. Si les travailleuses et les travailleurs qui ont actuellement entre 45 et 54 ans adoptaient le comportement que les 55 à 64 ans ont manifesté depuis le milieu des années 1970 et se retiraient volontairement ou non aussi tôt du marché du travail, le retrait serait massif. Cette réduction, combinée à l’arrivée moins nombreuse de jeunes sur le marché du travail, pourrait provoquer une réduction importante de la main-d’œuvre et ainsi créer d’éventuels problèmes de remplacement dans certains secteurs d’activité. (http://emploiquebec.net/publications/pdf/00_imt_45ansplus.pdf)

Les données sur la population active, l’emploi et le chômage, tirées de l’Enquête sur la population active de Statistique Canada, posent des constats qu’on ne peut ignorer. Au-delà de la proportion grandissante que les personnes de 45 ans et plus prennent au sein de la population d’âge actif, l’emploi de ces travailleuses et de ces travailleurs présente des particularités qui ne manqueront pas d’intéresser les responsables des services publics d’emploi. Ainsi, bien que le taux de chômage global de 2000 ait été le plus bas observé en un quart de siècle, celui des 45 à 64 ans est demeuré plus élevé, s’établissant à 7,2 % en 2000 par rapport à 5,5% en 1976. À noter qu’en proportion les femmes de ce groupe chôment davantage que les hommes (7,6 % comparativement à 6,8 %). En cela, les 45 ans et plus se distinguent de leurs cadets, chez qui les femmes chôment en plus faible proportion que les hommes. Chez les 25 à 44 ans, le taux de chômage s’élevait à 7,5 % en 2000, soit 7,1 % chez les femmes comparativement à 7,9 % pour les hommes. En 1976, ces taux étaient respectivement de 8% pour les femmes et de 5,8 % pour les hommes de ce groupe

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (67.6 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com