LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En quoi la communication de Jaguar peut elle être considérée comme une communication de luxe ?

Note de Recherches : En quoi la communication de Jaguar peut elle être considérée comme une communication de luxe ?. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  16 Janvier 2014  •  3 230 Mots (13 Pages)  •  695 Vues

Page 1 sur 13

COMMUNICATION

DE LUXE

JAGUAR

PLAN

I – Introduction

Définition du Luxe Automobile

Problématique : En quoi la communication de Jaguar peut elle être considérée comme une communication de luxe ?

II – Historique

A – Marque

B – Produit

III – Positionnement de la communication de Jaguar par rapport à son évolution

A- Marque

B- Produit

C- Copie stratégie

I - Introduction

De façon générale le luxe est rattaché aux objets et/ou produits à caractères couteux, raffinés et somptueux. Bien qu’il ne soit pas nécessairement ostentatoire le luxe est souvent assimilé à un plaisir relativement cher qu’on s’offre sans réel nécessité.

Mais qu’en est-il du luxe automobile ?

Tout d’abord il est essentiel de dégager les notions fondamentales qui différencient le haut de gamme du luxe dans ce domaine.

Un des éléments fondateurs qui sépare ces deux mondes est la notion de fait-main qui impose une rigueur et une qualité de travail nettement supérieur. De plus dans le secteur de l’automobile ce principe se rattache au traditionalisme qui est également une preuve de qualité et de fiabilité.

Il est évident et indispensable que la sélection et l’utilisation des matériaux ne sera pas la même quand il s’agit de luxe. En effet on préfèrera les matériaux nobles comme : les bois (ébène, noyer), des peaux sélectionnées (cuirs), acier et aluminium brossé, chrome, laine d’agneau etc… Le fait qu’ils soient posés, agencés et cousus mains renforce encore l’aspect du luxe.

Le design a aussi une importance certaine, en effet il doit exprimer explicitement le rêve sans être pour autant ostentatoire.

Il faut être très précis quant à la place de Jaguar dans le monde automobile et particulièrement sur le marché du luxe. Il faut distinguer le luxe du haut de gamme ainsi que la tradition de l’innovation.

MAPPING

I - Historique

A - La marque

Sir William Lyons (1901/1985) fonde la Swallow Sidecar Company en 1922 à Coventry.

De 1939 à 1945, les entreprises mécaniques en particuliers d’automobiles, SS Cars fût mobilisée pour l’effort de guerre de 1939 à 1945.

La société, dont les initiales étaient SSC pris le nom de Jaguar en 1945, afin de ne pas évoquer les soldats SS allemands, de sinistre mémoire.

A cette époque, la firme se spécialise dès 1926 dans la production de voitures de sport (XK, Type E)

Jaguar racheta la firme britannique Daimler en 1960. En 1966, Jaguar-Daimler rejoint le groupe B.M.C. (British Motor Corporation) qui réunit entres autres les marques Austin, Triumph) . Ce groupe ayant fusionné en 1968 avec Leyland, pour devenir B.L.M.C. (British Leyland Motor Corporation), Jaguar-Daimler en devient une des composantes.

Cependant, le groupe va connaître dans les années 70 de graves difficultés.

Au bord du dépôt de bilan en 1975, le groupe est nationalisé en catastrophe par le gouvernement travailliste. La même année, Jaguar-Daimler sauvé in extremis, sort du groupe pour redevenir autonome.

En 1984, la société fût séparée sur le marché boursier, c'est une des privatisations du gouvernement de Thatcher.

En 1990, Ford racheta Jaguar pour 1,6 milliard de livres sterling. Jaguar peut désormais compter sur des finances solides tout en préservant son identité.

En 1999, elle devenait une part du groupe Premier Automotive avec entre autres Land

Rover, Volvo, Aston Martin.

Le 26 mars 2008, Ford a vendu Jaguar au constructeur automobile indien Tata Motors.

B – Produits

1931 : lancement de la luxueuse SS1 déclinée en berline, coupé, cabriolet et torpédo. 4230 exemplaires produits jusqu'en 1936.

1936 : commercialisation de la SS Jaguar Saloon. Interrompue en 1940, sa production reprendra en 1946 et elle sera alors vendue sous le nom de Jaguar Mk IV jusqu'en 1949 (13 268 ex.)

1949 : lancement de la XK 120 déclinée en versions roadster, coupé et cabriolet. Elle sera produite à 12 078 exemplaires jusqu'en 1954.

1956 : présentation de la berline Mark I. (37 397 ex. jusqu'en 1959).

1957 : présentation de la XK 150, roadster ou coupé/cabrio (2+2). Elle sera produite à 9395 exemplaires jusqu'en 1960.

Lancement d'une petite série (16 ex.) d'un roadster très sportif dérivé de la Type D: le XK SS. Il préfigure le Type E.

1960 : Présentation de la "Reine" des berlines : la Mark. Elle sera produite à 91 226 exemplaires jusqu'en 1967 (toutes versions confondues).

1961 : présentation de la Type E en versions coupé et cabriolet (15 496 ex. jusqu'en 1964).

1966 : nouvelle version coupé 2+2 pour la Type E (5598 ex.) et lancement de la grande berline "420" (9801 ex. jusqu'en 1968).

1968 : lancement

...

Télécharger au format  txt (20.8 Kb)   pdf (212.7 Kb)   docx (19 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com