LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La laïcité au travail en France.

Dissertation : La laïcité au travail en France.. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  6 Novembre 2016  •  Dissertation  •  3 507 Mots (15 Pages)  •  424 Vues

Page 1 sur 15

La Laïcité au travail en France

La laïcité est le principe de séparation de l'Etat et de la religion et donc l'impartialité ou neutralité de l'Etat à l'égard des confessions religieuses. Par extension la laïcité désigne également le caractère des institutions publiques ou privées qui sont indépendantes du clergé. En France ce principe distingue donc le pouvoir politique des organisations religieuses. L'Etat reste neutre et garantit la liberté de culte, la laïcité affirme la liberté de conscience, aucune opinion ni aucune religion n'est au-dessus des autres, la laïcité empêche donc l'influence de la religion dans l'exercice du pouvoir politique et administratif. Ce principe renvoie également les idées spirituelles et philosophiques au domaine exclusif de la conscience individuelle et à la liberté d'opinion.  

Nous aborderons le sujet de la laïcité en France et plus précisément dans le domaine du travail.

Comment est née la laïcité en France ? Ses objectifs ont-ils été atteints et appliqués notamment dans le domaine du travail ?

Dans un premier temps nous allons nous intéresser aux origines de la laïcité, son histoire, son but et nous finirons par voir si les objectifs ont été atteints, puis, dans un second temps nous traiterons de l'application de la laïcité au travail, pour observer si elle est totalement applicable ou pas.

  1. Les origines de la laïcité

  1. But et histoire de la laïcité en France  

Le but de la laïcité était de lutter contre le cléricalisme (l’influence des mouvements, des partis religieux ou encore du clergé sur toutes affaires publiques) et que tout le monde soit traité de façon équitable sans distinction selon sa religion.

Autrement dit, le but était que l’État soit neutre face aux institutions religieuses (par exemple, de manière matériel, il ne doit y avoir aucun signe religieux au sein d'un lieu public).

Le but était également qu'il n'y est aucune religion mise en avant, qu'il n'y est pas de hiérarchie des religions ou des croyances.

L’État avait donc pour but de garantir qu'un individu soit libre de croire ou de ne pas croire, d'avoir une religion ou de ne pas en avoir et qu'un individu soit libre de faire connaître ses convictions religieuses tant que cela ne gêne pas les libertés d'autrui.

Le but est donc que tout ce qui relève du domaine religieux reste privé.  

En France, la laïcité à mis plusieurs années à se mettre en place, nous allons nous intéresser aux grandes étapes de l'histoire de la laïcité en France.  

*Premièrement en 1789, la déclaration des droits de l'homme et du citoyen institue la liberté religieuse « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses » (Article X).

*Quelques années plus tard en 1791, la Constitution assure la liberté des cultes et accorde des droits identiques aux religions présentes en France : les religions catholique, judaïque et protestante.

*L'école devient gratuite, obligatoire et laïque grâce à Jules Ferry en 1881-1882. Les crucifix, tous les signes religieux sont décrochés des salles de classe, il n'y a plus de prières au sein des écoles publiques... De plus, les religieux sont expulsés des établissements scolaires.

*En 1905, Emile Combes applique la fameuse loi de la séparation de l'Église et de l'État. Cette loi est un grand pas historique concernant la laïcité de la République française. Cette loi autorise sans obligé les communes à rénover les églises. « La République ne reconnaît, ne finance ni ne subventionne aucun culte » (article 2).

*Le principe de la laïcité lui, est inscrit dans le préambule de la Constitution qu'en 1946.

*Une nouvelle loi voie le jour en 1959, nommée la Loi Debré, elle consiste à accorder des subventions aux écoles privées qui sont sous contrat avec l’État.

*En 1989, c'est au tour de la Loi Jospin. Celle-ci permet à tous les élèves des collèges et des lycées, "dans le respect du pluralisme et du principe de neutralité", la liberté d'information et d'expression (article 10). Suite à cette loi, les foulards islamiques apparaissent dans les établissements scolaires.    

*La loi récente de 2004, instauré par le président Jacques Chirac, elle interdit tous signes reflétant ostensiblement une appartenance religieuse dans les écoles publiques. Cette loi est notamment mise en place afin de mettre fin aux conflits liés au port du voile islamiques.

 

*Plusieurs chartes sur la laïcité ont également étaient mises en place telle que la charte de la laïcité dans les services publique. Par exemple le circulaire sur la charte de la laïcité dans les services publiques (datant du 13 avril 2007)  indique que : « Le fait, pour un agent public, de manifester ses convictions religieuses dans l’exercice de ses fonctions constitue un manquement à ses obligations.» et précise que «... ils bénéficient d’autorisations d’absence pour participer à une fête religieuse dès lors qu’elles sont compatibles avec les nécessités de fonctionnement normal du service».    

Nous nous sommes intéressés à la laïcité en France dans un contexte général, nous avons vu les buts de la laïcité et son histoire. Cependant on peut se demander si les buts de la laïcité ont été atteints et qu'en est-il pour les autres pays ?

 

  1.  Les objectifs mis en place par la laïcité sont-ils aujourd’hui exécutés ?

On peut se demander si les objectifs de cette France laïque ont été atteints.

Même si dans l'ensemble les principes de la laïcité semble respectés il y a tout de même des faits qui nous laisse perplexe.

On note l'exemple de la crèche de noël qui devait être installé dans l'hôtel de ville à Béziers sous la demande du maire Robert Ménard.

En effet la décision du tribunal n'était pas en accord avec les demandes (effectuer à l'audience le 30 juin) du rapporteur public. En effet ce dernier demandé d'annuler la demande de M. Ménard, puisque la crèche portait atteinte au principe de la laïcité. Bien que le tribunal semblait en accord avec la demande du rapporteur public, disant que  cette "crèche de nativité (...)constitue l'exacte reproduction figurative de la scène de la naissance de Jésus de Nazareth, telle qu'elle est décrite dans l'évangile selon Luc" et "qu'ainsi elle a une signification religieuse" , le tribunal a validé la demande de Robert Ménard affirmant que "l'installation de cette crèche a constamment été présentée (...) comme une exposition s'inscrivant dans le cadre d'animation culturelles (...), sans qu'aucun élément du dossier ne vienne révéler une intention différente et/ou la manifestation d'une préférence pour des personnes chrétiennes" et elle ne peut donc "être regardée comme ayant le caractère revendiquée de symboles de la religion chrétienne".

...

Télécharger au format  txt (22.2 Kb)   pdf (62.8 Kb)   docx (16.9 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com