LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les différences culturelles dans le travail entre le Québec et la France

Dissertations Gratuits : Les différences culturelles dans le travail entre le Québec et la France. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  19 Mai 2012  •  573 Mots (3 Pages)  •  822 Vues

Page 1 sur 3

Les différences culturelles dans le travail entre le Québec et la France

Le Canada :

Le Canada, est le deuxième pays du monde par sa superficie de 9 984 670 km2 après la Russie.

Il compte 34 019 000 habitants et occupe la partie septentrionale (relatif aux régions du Nord) de l’Amérique du Nord.

Il s’étend d’Est en Ouest de l’océan Atlantique à l’océan Pacifique et vers le Nord jusqu’à l’océan Arctique, d’où la devise : « D’un océan à l’autre ».

Il partage deux frontières avec les États-Unis, au sud et au nord-ouest (Alaska).

Le pays est plus précisément une Fédération composée de 10 provinces et de 3 territoires.

Les dix provinces sont : l'Alberta, la Colombie-Britannique, l'Île-du-Prince-Édouard, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l'Ontario, le Québec, la Saskatchewan, et Terre-Neuve-et-Labrador. Les trois territoires sont : les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et le Yukon.

Les provinces sont des États possédant, dans leurs champs de compétences législatives, des pouvoirs souverains, indépendamment du gouvernement fédéral. Les territoires canadiens sont des divisions administratives qui relèvent du Parlement fédéral canadien, qui a dévolu certains pouvoirs législatifs à leurs administrations locales par une simple loi.

Les us et coutumes :

En Amérique du Nord, la négociation directe, la familiarité, un ton direct et l'économie de temps sont des vertus cardinales.

La distance hiérarchique :

Elle est faible au Québec alors qu'elle reste forte en France.

Ici, les privilèges et les symboles de prestige sont mal perçus, la prise d'initiative et d'autonomie dans le travail sont valorisés et il y a peu de formalisme.

Individualisme/collectivisme :

Le Québec utilise plus le collectivisme (même si l'individualisme est parfois rencontré). Les caractéristiques sont les suivantes : les décisions prises en groupe sont privilégiées, le groupe protège l'individu, les conflits sont évités...

Masculinité/féminité :

Les valeurs féminines sont privilégiées ici, telles que l'égalité, la solidarité et la qualité de vie ; il y a interchangeabilité entre les hommes et les femmes et les conflits sont résolus par la négociation et le compromis.

Contrôle de l'incertitude :

La société québécoise valorise la prise de risques, ressent la présence de règles comme contraignante et est motivée par le besoin de réussite.

Communication :

La communication à contexte faible est privilégiée ici : contenu du message plus important que le contexte, communication

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (145.7 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com