LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse Pratique Professionnelle IDE

Étude de cas : Analyse Pratique Professionnelle IDE. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  20 Septembre 2015  •  Étude de cas  •  612 Mots (3 Pages)  •  756 Vues

Page 1 sur 3

Présentation de la structure

La maison de retraite médicalisée ou j’effectue mon stage prend en soin les personnes âgées nécessitant un séjour permanent ou temporaire quel que soit leur degré de dépendance. L’établissement dispose de 84 chambres individuelles ou doubles adaptées à la perte d’autonomie dont une unité protégée de 13 lits.

Situations ou activités vues ou réalisées

Dans cette situation, plusieurs personnes ont été présentes : l’infirmière coordinatrice, une infirmière, un kinésithérapeute, une aide-soignante et moi-même.

L’action que nous avons réalisée est la réanimation cardio-pulmonaire d’une patiente Madame « L » âgée de 76 ans, atteinte de schizophrénie paranoïde.

La réanimation cardio-pulmonaire s’est déroulée dans la salle à manger de l’unité protégée, plus précisément sur le sol, à 16H30 lors du gouter des résidents.

Remarques, questionnements

L’aide-soignante distribuait le gouter aux résidents en respectant leur régime alimentaire. Madame « L », dont la texture alimentaire est mixée, a réclamé un morceau de fromage au kinésithérapeute. Celui-ci le lui a donné. Peu de temps après, elle a eu une obstruction totale aigue des voies aériennes supérieures. L’aide-soignante a de suite porté la résidente contre elle pour l’enlever de son fauteuil roulant et la poser au sol. Elle a demandé de l’aide en appelant l’infirmière coordinatrice et une infirmière qui sont vite arriver avec le chariot d’urgence. L’infirmière a confirmé l’absence de ventilation et l’absence de circulation. Elle a alerté le centre 15. Le kinésithérapeute, toujours présent, a débuté les compressions thoraciques. Je suis arrivée à ce moment là dans l’unité protégée. J’ai de suite aidé l’aide-soignante à évacuer tous les autres résidents de la salle à manger. Ensuite, l’infirmière coordinatrice m’a demandé une canule de Guedel que je lui ai rapidement donné. Après une minute de compressions thoraciques, Madame « L » est redevenue consciente. Nous l’avons donc mise en position latérale de sécurité. Je suis allée prendre un coussin et l’ai posé sous sa tête. En attendant le Samu, nous avons surveillé ses paramètres vitaux. La saturation étant faible, nous l’avons mise sous oxygène. Enfin, le Samu est arrivé et a pris le relais de la prise en soins de Madame « L », qui a été transporté vers un hôpital pour une surveillance accrue de son état de santé.

Pourquoi le kinésithérapeute n’a-t-il pas demandé à l’aide-soignante le régime alimentaire de Madame « L » ? A-t-il voulu faire plaisir à Madame « L » ? Est-il le kinésithérapeute habituel du service ? Est-il nouveau dans le service ? Connait-il les régimes alimentaires des résidents ?

Difficultés et points à approfondir

En lien avec la compétence 3 (accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens) et l’UE 5.1 (accompagnement de la personne dans la réalisation de ses soins quotidiens), il faut toujours connaitre les régimes alimentaires des résidents (texture normale, hachée ou mixée) et les respecter afin de ne pas en arriver à des situations extrêmes mettant en danger la vie d’un

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (67.4 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com