LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse pratique professionnelle

Étude de cas : Analyse pratique professionnelle. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  21 Mai 2016  •  Étude de cas  •  1 732 Mots (7 Pages)  •  1 045 Vues

Page 1 sur 7

Analyse de Pratique n°1

Stage 1

Depuis mon arrivée en stage en EHPAD, je prends en soin Madame V, âgée de 88 ans et présentant un diabète insulinodépendant (type 1), résidante de la structure depuis 3 ans et l’ayant intégré suite à une chute à son domicile du à une perte d’autonomie. Madame V est cohérente dans ses propos bien qu’elle présente des troubles mnésiques concernant la mémoire immédiate.

C’est ma deuxième semaine de stage et je suis en charge du contrôle de sa glycémie et de son injection d’insuline.

Lorsque je rentre dans chambre, je la salut et lui demande comment elle se sent aujourd’hui. Elle me dit avec difficultés qu’elle ressent une forte fatigue. Je lui réponds alors que je vais prévenir une infirmière après avoir réalisé l’hémoglucotest. Lors du contrôle de la glycémie je la trouve pâle et tremblante, et le résultat m’indique 0,60 g de sucre / litre de sang.

Malgré mon manque de connaissance, je pense qu’elle fait une crise d’hypoglycémie. Je lui dis alors que son taux de sucre est bas et que je vais prévenir l’infirmière de suite. Cependant je la vois très anxieuse, puis elle m’attrape le bras et veut que je reste avec elle. A ce moment là je ne savais plus quelle attitude adopter et quel comportement avoir, ni même quels gestes prodiguer. Je me suis rapidement senti anxieux à mon tour et démuni face à cette situation me rendant inefficace. Je décide alors de l’aider à se rassurer pour pouvoir la laisser un instant afin d’aller chercher l’infirmière.

Suite à cette situation je me suis demandé en quoi mon anxiété de soignant influait-elle sur la relation de confiance et de communication entre le soignant et le soigné.

Mon analyse va se porter sur les mots clés et concepts suivants, permettant d’éclairer la situation et de répondre à mon questionnement :

  1. Le manque de connaissance sur la pathologie
  2. La posture du stagiaire
  3. La responsabilité professionnelle
  4. La communication non verbale
  5. La relation de confiance soignant-soigné.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, 1 « le diabète est une maladie chronique survenant lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement cette dernière. Il en résulte une mauvaise régulation et concentration en glucose dans le sang. On reconnait deux types de diabètes, le diabète de type 1 ou insulinodépendant, qui nous intéressera ici, et le diabète de type 2. »

Toujours selon l’OMS, « les signes symptomatiques de l’hypoglycémie sont la fatigue, la pâleur, les tremblements ainsi que les troubles de l’équilibre et de l’humeur. 

Lors d’une crise, il s’agit d’un état d’urgence et afin d’éviter une perte de connaissance, les recommandations sont la prise per os de glucose ou sucrose. »

Dans ma situation, malgré mon manque de connaissances, les symptômes étaient présents et facilement repérables, d’autant plus que l’hémoglucotest me donnait un résultat de 60g de glucose par litre de sang. J’aurais donc pu réagir en identifiant l’hypoglycémie et en donnant du sucre per os à ma patiente et surveiller l’évolution de sa glycémie par la suite.

Cependant, je ne savais pas si je pouvais effectuer ce geste sans l’accord en amont d’une infirmière. Et ai-je le droit, en tant que stagiaire, de réagir dans une situation d’urgence ?

Tout d’abord, il est rappelé dans le porte folio de l’étudiant en sons infirmiers, ainsi que dans le référentiel régissant la profession infirmier, que le stagiaire doit 2 « s’impliquer dans la résolution des situations ». De plus 3 « l’objectif essentiel est que ce dernier maîtrise le plus rapidement possible la situation spécifique dans laquelle il est engagé en tant que stagiaire et en tant que producteur ». Egalement, il doit 4 « Prévoir et mettre en œuvre les mesures appropriées en situation d’urgence ou de crise en référence aux protocoles existants ».

D’après ces textes, si le stagiaire possède les connaissances théoriques nécessaires, alors il est en mesure d’agir en situation d’urgence et d’adopter un comportement responsable.

Lors de l’hypoglycémie de ma patiente, ayant identifié cette hypoglycémie j’aurais pu lui donner un aliment sucré afin d’y remédier. Puis contrôler par la suite l’évolution de sa glycémie. Mon manque d’informations sur la limite d’action du stagiaire m’a conduit à me restreindre et m’abstenir d’effectuer ce geste.

Cependant, lors de telles situations, sans l’accord de ma tutrice, il en va de ma responsabilité professionnelle.

J’ai donc engagé ma responsabilité professionnelle dans cette situation. Rappelons que 5  « La responsabilité professionnelle désigne le fait de supporter les conséquences de ses actes quand ils portent préjudice à autrui. Etre responsable c'est répondre de ses actes. »

Certes, l’étudiant n’est pas un professionnel diplômé, mais exerce comme tel en fonction de l’article L. 4311-12 2° C. de santé publique : 6 « Par dérogation, l'exercice de la profession d'infirmière ou d'infirmier est permis soit en qualité d'auxiliaire polyvalent, soit pour un ou plusieurs établissements ou pour un mode d'activité déterminé aux étudiants préparant le diplôme d'Etat pendant la durée de leur scolarité, mais seulement dans les établissements ou services agréés pour l'accomplissement des stages ».

Sur un tel acte, comme sur tout autre, qu’il relève d’une urgence ou non, j’engage ma responsabilité professionnelle, qui par défaut est la même que celle d’une infirmière diplômée d’état. C’est à dire qu’en cas d’erreur ou de préjudice, je suis seul responsable et devrait répondre de mes actes, en m’exposant à des peines et sanctions.

Cependant le geste à visée médicale n’est pas la seule action à réaliser en situation d’urgence. En effet dans ma situation, adopter l’attitude adéquate et aider la personne à se rassurer est primordial.

...

Télécharger au format  txt (11.6 Kb)   pdf (119.4 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com