LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le rapport Homme-nouvelles technologies ne prendrait-il pas un ampleur trop important ?

Commentaire de texte : Le rapport Homme-nouvelles technologies ne prendrait-il pas un ampleur trop important ?. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  16 Mars 2015  •  Commentaire de texte  •  457 Mots (2 Pages)  •  644 Vues

Page 1 sur 2

L’Homme innove et crée des objets pour répondre à leurs besoins croissants, qu’ils soient réels ou futiles. L’hyper développement d’un hyper savoir, dont les moyens théoriques et pratiques marquent une rupture complète avec les connaissances traditionnelles de l’humanité. L’invasion du numérique est présente dans nos moeurs depuis déjà quelques années, et cette tendance devient de plus en plus en vogue.

Quatre documents illustreront la thématique de l’objet à l’heure numérique : François BON dans L’autobiographie des objets démontre que les objets culturels de nos jours ont été remplacés par les objets jetables mais particulièrement par les objets numériques. Ce que vient confirmé l’Editorial du quotidien Le Monde dans son article « La culture à l’heure de l’abonnement numérique » qui explique que les objets culturels ont désormais une pratique obsolète, tandis que les objets numériques s’accumule chez la race humaine. Michel ELTCHANINOFF dans Philosophie Magazine no 41, L’iPad, ou la tentation du super flux, explique que la technologie est devenu un besoin chez l’être humain, et que le géant Apple compte bien en profiter avec son iPad qui attirent un flux important de consommateurs. La photographie qui illustre la fabrication de téléphones portables à la chaîne en Asie prouve bien l’argument de l’auteur du magazine philosophique mais aussi celui de François BON car le travail à la chaîne dans les usines pour le numérique est devenu normal, alors que le traditionnel est laissé pour compte.

Nous pouvons donc nous interroger sur la question suivante : Le rapport Homme-nouvelles technologies ne prendrait-il pas un ampleur trop important ?

Dans un premier temps nous traiterons le thème des flux massifs de créations, puis nous analyserons la dématérialisation des Hommes dû aux nouvelles technologies.

La société de consommation crée chez les individus des besoins qu’ils estiment primordiales, alors que ces besoins peuvent dans certains cas s’avérer futiles. Les nouvelles technologies ont devancé le culturel, en ayant pour objectif de crée un besoin de ‘toujours plus’ chez l’Homme.

L’accumulation des biens matériels devient de nos jours tout à fait banals. Collectionner différents objets coûteux et souvent inutiles devient ‘tendance’. Nous avons un besoin de posséder toujours mieux, afin de suivre l’accoutumé. Le culturel devient rapidement obsolète, laissant place à un besoin constant d’innovation chez les terriens. De plus, comme nous l’illustre la photo du document 4, il y a la présence en Asie de chaîne humaine afin de construire le plus, et le plus rapidement possible : ces pays d’Asie étant relativement abordables, les grandes enseignes tels que Apple s’en réjouissent et s’implantent dans ses pays pour y créer leur objets numériques. Mais ce phénomène de produire toujours plus amène l’objet à devenir rapidement obsolète bien qu’après deux ans, l’objet finit par ne plus fonctionner de lui-même. En faite, la durée de vie de

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (54.6 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com