LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Formulaire HTML

Fiche de lecture : Le Formulaire HTML. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  3 Mars 2014  •  Fiche de lecture  •  4 817 Mots (20 Pages)  •  722 Vues

Page 1 sur 20

Un formulaire HTML est une partie du document constituée d'un contenu normal, d'un balisage, d'éléments spéciaux appeléscommandes (cases à cocher, boutons radio, menus, etc.) et de labels sur ces commandes. L'utilisateur « remplit » généralement le formulaire en modifiant ses commandes (en saisissant un texte, en sélectionnant les articles d'un menu, etc.), avant de soumettre le formulaire à un agent pour son traitement (par exemple, à un serveur Web, à un serveur de courrier, etc.).

Voici un formulaire simple qui comprend des labels, des boutons radio et des boutons poussoirs (pour réinitialiser le formulaire ou le soumettre) :

<FORM action="http://unsite.com/prog/ajoutermembre" method="post">

<P>

<LABEL for="prenom">Prénom : </LABEL>

<INPUT type="text" id="prenom"><BR>

<LABEL for="nom">Nom : </LABEL>

<INPUT type="text" id="nom"><BR>

<LABEL for="email">e-mail : </LABEL>

<INPUT type="text" id="email"><BR>

<INPUT type="radio" name="genre" value="homme"> Homme<BR>

<INPUT type="radio" name="genre" value="femme"> Femme<BR>

<INPUT type="submit" value="Envoyer"> <INPUT type="reset">

</P>

</FORM>

Remarque : Cette spécification comprend des informations plus détaillées concernant les formulaires dans la sous-section traitant des problèmes d'affichage des formulaires.

17.2 Les commandes

Les utilisateurs interagissent avec les formulaires au moyen de commandes nommées.

Le « nom de commande » d'une commande est donné par son attribut name. La portée de l'attribut name d'une commande au sein d'un élément FORM est cet élément FORM.

Chaque command possède à la fois une valeur initiale et une valeur courante, les deux sont des chaînes de caractères. Veuillez consulter la définition de chaque commande pour des précisions sur la valeur initiale et les éventuelles contraintes sur les valeurs imposées par la commande. En général, la « valeur initiale » d'une commande peut être spécifiée avec l'attribut value de l'élément de commande. Cependant, la valeur initiale d'un élément TEXTAREA est donnée par son contenu et la valeur initiale d'un élément OBJECTdans un formulaire est déterminée par l'implémentation de l'objet (i.e., elle n'est pas précisée par cette spécification).

La « valeur courante » d'une commande est d'abord égale à la valeur initiale. Par la suite, la valeur courante de la commande peut être modifiée par les actions de l'utilisateur et par les scripts.

La valeur initiale d'une commande ne change pas. Ainsi, quand un formulaire est réinitialisé, chacune des valeurs courantes des commandes reprend sa valeur initiale. Si la commande n'a pas de valeur initiale, alors l'effet de la réinitialisation du formulaire sur cette commande n'est pas défini.

Lors de la soumission du formulaire pour son traitement, le nom et la valeur courante de certaines commandes sont accouplés et ces couples sont soumis avec le formulaire. On appelle ces commandes, pour lesquelles des couples nom/valeur sont soumis, descommandes réussies [ndt. successful controls].

17.2.1 Les types de commande

HTML défini les types de commande suivants :

Les boutons

Les auteurs peuvent créer trois types de boutons :

• les boutons de soumission : quand il est actionné, le bouton de soumission soumet le formulaire. Un formulaire peut contenir plusieurs boutons de soumission ;

• les boutons de réinitialisation : quand il est actionné, le bouton de réinitialisation remet toutes les commandes à leur valeur initiale ;

• les boutons poussoirs : les boutons poussoirs n'ont pas de comportement par défaut. Chaque bouton poussoir peut avoir des scripts côté client qui sont associés aux attributs d'événement de l'élément. Quand un événement se produit (par exemple, l'utilisateur presse le bouton, le relâche, etc.), le script associé est déclenché.

Les auteurs devraient spécifier le langage du script du bouton poussoir au moyen d'une déclaration de script par défaut(avec l'élément META).

Les auteurs créent des boutons avec les éléments BUTTON ou INPUT. Veuillez consulter leurs définitions respectives pour des précisions sur la spécification des divers types de bouton.

Remarque : Les auteurs devraient remarquer que l'élément BUTTON offre des possibilités de restitution plus étendues que celles de l'élément INPUT.

Les cases à cocher

Les cases à cocher (et les boutons « radio ») sont des interrupteurs marche/arrêt qui peuvent être actionnés par l'utilisateur. L'interrupteur est sur « marche » quand l'attribut checked de l'élément de commande est spécifié. Lors de la soumission du formulaire, seules les commandes de cases à cocher sur « marche » peuvent devenir des commandes réussies.

Dans un formulaire, plusieurs cases à cocher peuvent partager le même nom de commande. Ainsi, par exemple, les cases à cocher permettent aux utilisateurs de sélectionner plusieurs valeurs pour la même propriété. On utilise l'élément INPUT pour créer une commande de case à cocher.

Les boutons « radio »

Les boutons « radio » sont analogues aux cases à cocher, à la différence que, quand plusieurs boutons partage le même nom de commande, alors ils s'excluent mutuellement : quand l'un est mis sur « marche », tous les autres avec le même nom se mettent sur « arrêt ». On utilise l'élément INPUT pour créer une commande de bouton radio.

Si aucun des boutons

...

Télécharger au format  txt (29.6 Kb)   pdf (260.8 Kb)   docx (21.3 Kb)  
Voir 19 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com