LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Note De Stage De Première Année : BTS ESF

Mémoires Gratuits : Note De Stage De Première Année : BTS ESF. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  28 Mars 2014  •  2 134 Mots (9 Pages)  •  3 040 Vues

Page 1 sur 9

Introduction

Mon stage s’est déroulé au sein d’un service social, et j’ai eu la chance d’effectuer celui-ci auprès de deux travailleurs sociaux ; en l’occurrence une CESF (Conseillère en Economie Sociale et Familiale) ainsi qu’une AS (Assistante Sociale). L’un de mes objectifs personnels était de mieux appréhender le lien entre la théorie de mes cours et la pratique en milieu professionnel. En effet, avec deux caractères très distinct, celui-ci a été atteint car chacune a su me montrer comment mener à mieux son travail, même dans des situations difficiles. Par ailleurs, en compagnie de mes deux maitres de stages, j’ai pu multiplier le nombre de rencontres avec leurs partenaires de différentes structures et ainsi saisir au mieux la réalité et la diversité du milieu professionnel.

I. Présentation Générale

• La structure de l’ANGDM et son public

Le service social dans lequel j’ai effectué mon stage est géré par l’Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs (ANGDM), qui est un établissement public administratif, créée le 3 février 2004.

L’Agence est chargée de garantir les droits sociaux des anciens mineurs et de leurs ayants droit et reprend les obligations des exploitants au fur et à mesure qu'ils cessent définitivement leur activité. Elle leur verse donc les avantages en nature et en espèces auxquels ils ont droit, en sus de leurs pensions de retraite.

Financée par le budget de l’Etat, elle reçoit également une subvention d’exploitants encore en activité qui lui confient le soin de verser à leurs salariés ou anciens salariés divers avantages.

L’Agence a aujourd’hui près de 200 000 bénéficiaires répartis sur tout le territoire français, qui ont exercé leur activité principalement dans le secteur du charbon, mais aussi de la potasse, des mines de fer, des mines métalliques, des ardoises…

Concernant le service social, le public se compose des anciens mineurs, âgés de plus de 55ans ainsi que de leur ayants droits. Ces derniers bénéficient de trois types d’aides au titre de l’Action Sanitaire et Social : d’abord les aides « Vieillesse » et « Maladie », sous conditions d’avoir une pension personnelle ou de réversion du régime minier ou être affilié au régime minier en ce qui concerne l’assurance maladie ; puis la troisième aide « Accident du travail – Maladie professionnel », dont seul les titulaires d’une rente d’accident du travail et/ou de maladie professionnelle les concernant ou concernant leur ayants droits du régime minier peuvent en bénéficier.

• Le service social : ses différentes missions et ses multiples partenaires

La mission principale du service qui est le maintien à domicile des personnes âgées. Concernant les missions, elles sont nombreuses : préserver et restaurer l’autonomie de l’usager, accompagner la personne dans son projet de vie, protéger les personnes vulnérables et leur bien matériels, aider les personnes en difficultés sociales, lutter contre l’exclusion de l’isolement, prévenir, soutenir les aidants naturels pour éviter l’épuisement, favoriser l’accès aux droits, favoriser l’accès au soin, amener les personnes à prendre soin de leur santé et assurer une veille sociale en vue d’anticiper et de construire des réponses adaptées aux problématiques émergeantes.

Le service sociale à beaucoup de partenaires avec lesquels il travaille de manière régulière : les médecins et infirmiers, les réseaux gérontologiques, les SSIAD (Services de Soins infirmiers à Domicile), les CLIC (Comité Local d’information et de Coordination), les associations d’aide à domicile, les structures d’hébergement et d’accueil de jour, les hôpitaux, les centres de rééducation, les services sociaux spécialisés, le CMP (Centre Medico-Psychologique), la Direction de l’Autonomie du Conseil General, le Conseil General, ainsi que l’AAPABHL (Association d’Aide aux Personnes Agées du Bassin Houiller de Lorraine).

II. L’activité professionnelle

• Le rôle spécifique du travailleur social

Le travailleur social n’aide pas l’usager uniquement sur le plan financier, mais il tente de le projeter dans une situation future plus glorieuse. Pour ce faire, il écoute, soutient, accompagne, conseille ou oriente les personnes en fonction de leurs demandes et de leurs besoins. Son travail repose en partie sur la relation d'aide et sur une certaine méthodologie lui permettant d'analyser la demande, d'établir un plan d'action et d'évaluer ses interventions. Le travailleur social n'intervient pas à la place de l'usager mais avec lui, tout en respectant le rythme de celui-ci en lui permettant de s'intégrer à l'action et ainsi aller vers une autonomie.

• Les actions menées par le professionnel

Dans le cadre de la mission qu’est le maintien à domicile, il existe deux types d’interventions que le travailleur social sera amené à mener ; des actions collectives d’une part et des actions individuelles d’autre part. Les actions collectives ont des objectifs tels que favoriser la capacité à utiliser les informations transmises, permettre le partage d’expérience mais également de rompre l’isolement. Mettre en place une action collective vient du repérage fait par plusieurs travailleurs sociaux d’un besoin récurant qu’ils observent chez leurs usagers dans le cadre d’actions individuelles. Concernant les actions individuelles, il s’agit là de suivre certains usagers : tout d’abord suite à une demande d’aide par appel téléphonique de l’usager lui–même, le travailleur social se rendra à domicile afin d’évaluer les besoins de la personne en difficulté et interviendra de la meilleure façon possible en lui proposant des aides adaptées.

• Présentation de la situation

L’activité que j’ai choisi de présenter est une action individuelle dans le cadre du suivi d’une dame, que nous nommerons Mme Y. Avec la CESF, une dame fait appel à nous dans le cadre de factures qu’elle ne peut payer ; après un entretien téléphonique nous nous rendons à son domicile afin d’évaluer quels sont ses ressources et différentes charges, pour pouvoir l’aider au mieux. Mme Y est âgée de 67ans et vit seule depuis le décès de son mari en 1992. Cette dame à 5 enfants dont l’un est décédé, deux d’entres eux n’ont aucun contact avec elle et les deux derniers

...

Télécharger au format  txt (13 Kb)   pdf (131.4 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com