LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'école Classique de l’organisation

Compte Rendu : L'école Classique de l’organisation. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  28 Février 2013  •  2 097 Mots (9 Pages)  •  1 771 Vues

Page 1 sur 9

Chapitre 1 : L’école classique de l’organisation

Le postulat de base est la rationalité des individus et donc des principes d’organisation vont en découler. L’école classique de l’organisation correspond à toute une série de réflexions menées au milieu du 20ème siècle. Elle se développe vers 1930. Elle cherche à développer une conception mécaniste et rationnelle de l’organisation et vont définir les critères d’une organisation efficace (Organisation Scientifique du Travail). L’individu rationnel chez Taylor est un individu motivé uniquement par le gain. C’est l’école des ingénieurs et des praticiens, pour organiser et produire efficacement.

La division du travail se caractérise par une division entre le travail de conception et le travail d’exécution. Taylor va donc préconiser une parcellisation la plus fine des tâches, de manière à spécialiser l’ouvrier en vue d’accroitre ses performances. Il faut un lien direct entre les performances individuelles et les conséquences matérielles de ces performances. A partir de l’école classique va définir des principes d’organisation du travail.

Le deuxième principe d’organisation du travail de l’école classique est l’individualisme. Pour l’école classique, seul l’individu existe. C’est donc une école qui va pousser à l’individualisation des tâches, des rémunérations et plus généralement du travail. Fayol quant à lui, définit les organisations principales de l’organisation.

I- Fayol et la théorie de la gestion administrative

L’expérience de Henry Fayol le conduira à un constat : les dirigeants de l’entreprise ont une fonction technique mais ils ne sont pas préparés à assumer les tâches spécifiques qu’implique le fait de diriger une entreprise. En d’autres termes, ils ne disposent d’aucune formation de gérant d’entreprise.

Fayol est le premier à se préoccuper du fonctionnement global de l’entreprise et à intégrer la gestion comme une profession à part entière. L’essentiel de la pensée de Fayol est tournée vers les dirigeants. Il se propose d’analyser de façon précise la fonction de direction.

De là, il écrira « l’administration industrielle et générale ». Dans cet ouvrage il exprime ses idées dont la manière d’administrer une entreprise.

1- Une classification des 6 fonctions essentielles de l’entreprise

- La fonction technique : production, fabrication

- La fonction commerciale : achat et vente

- La fonction financière : recherche de capitaux

- La fonction de sécurité des biens et des personnes

- La fonction comptable : inventaire, bilan

- La fonction administrative : gestion

2- La fonction administrative

C’est la fonction principale du chef d’entreprise, fonction clé. Elle va être distinguée des autres fonctions car pour Fayol, c’est une fonction qui ne peut pas être déléguée par le dirigeant. Fayol va décomposer cette fonction en 5 missions (PO3C) :

Prévoir : anticiper l’évolution de l’environnement. Cette première composante est essentielle, c’est le premier rôle du dirigeant.

Organiser : allouer les ressources pour assurer le fonctionnement de l’organisation, définir les procédures de décision et établir l’organigramme.

Commander : donner les directifs.

Coordonner : harmoniser les différentes activités.

Contrôler : analyser entre les objectifs et les résultats.

3- L’apport de Fayol au management :

a. Les principes d’administration

Pour mener à bien ses missions, Fayol définit 14 principes d’administration :

• La division du travail (spécialiser les ouvriers pour accroitre la productivité.

• L’autorité : exécution du travail s’accompagne d’un système de sanctions et récompenses.

• L’unicité du commandement

• La centralisation : toute information sur l’activité des subordonnés doit remonter au niveau supérieur de la hiérarchie.

b. Une évaluation des apports de Fayol au management :

Fayol est considéré comme l’un des fondateurs du management et de la gestion. Dans sa description de la fonction administrative, il fait référence, avec l’outillage administratif, à un certain nombre de méthodes qui constituent des outils de gestion.

Il préconise par exemple l’établissement d’organigramme, des fiches de descriptif de poste, il insiste sur l’importance de la circulation des documents.

Dans les années 70, Minzberg va casser cette vision d’un chef d’entreprise qui prendrait le temps de prévoir.

II- Taylor et les théories physiologiques et l’organisation

1- La théorie de Taylor

« Les principes de la direction scientifique » en 1911.

Il se base sur 2 postulats :

- Le scientisme : idée que la science peut résoudre tous les problèmes et peut permettre d’accroitre l’efficacité de la production.

- La gestion de la production est inefficace. Il constate que les salariés restreignent volontairement le volume de production. Les méthodes de production sont donc inefficaces. C’est pourquoi, il va chercher à développer de nouvelles méthodes basées sur l’OST.

2- Les principes de l’OST

Le point de départ de la théorie de Taylor est la division du travail. Il réalise une synthèse d’idées et de pratiques qu’il a présenté selon un ensemble cohérent : l’OST.

- La division verticale du travail : séparation entre le travail intellectuel de conception et le travail d’exécution. Les ingénieurs sont regroupés au sein du bureau des méthodes où par l’étude des temps et des mouvements, ils

...

Télécharger au format  txt (14.9 Kb)   pdf (151.2 Kb)   docx (15.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com