LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En Quoi La Lecture Du PNB Est-elle Riche D'enseignements Sur L'exercice Des métiers D'un établissement De Crédit ?

Dissertations Gratuits : En Quoi La Lecture Du PNB Est-elle Riche D'enseignements Sur L'exercice Des métiers D'un établissement De Crédit ?. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  10 Mars 2014  •  522 Mots (3 Pages)  •  985 Vues

Page 1 sur 3

INTRODUCTION :

Les banques sont au cœur de l’économie. Afin que les tiers pour qui ou avec qui elles contractualisent soient informés de leur état et de son évolution, la loi les oblige à publier régulièrement leurs documents de synthèse –Bilan, compte de résultat, annexe- et, dès que leur taille est significative, leur rapport de gestion.

S’agissant à la base de l’application des principes comptables généraux et notamment, parmi eux, celui de l’image fidèle et celui de la prééminence de la réalité économique, il apparaît, pour l’œil entraîné, qu’à travers la lecture méthodique des comptes se dessinent les métiers exercés.

L’analyse du compte de résultat a pour but de mesurer la rentabilité de l’entreprise et d’expliquer la création de richesse (ou la destruction). Si nous possédons le détail, nous pouvons connaître la contribution des différents métiers dans le calcul du PNB (Produit Net Bancaire).

L’activité d’une banque se mesure par l’intermédiaire du Produit Net Bancaire (PNB) qui peut être définie comme la différence entre les produits et les charges d’exploitation bancaires nés de toutes leurs activités de financement de l’économie.

Il s’agit des revenus d’exploitation et des charges d’exploitation de même nature, que la banque a dû engager pour générer ces produits. Il s'agit donc d'une marge brute.

Nous verrons dans une première partie, les composantes du PNB et les entreprises bancaires ; et dans une seconde partie, les tendances et évolutions de leur PNB.

PARTIE 1 : Les composantes du PNB

I) Le PNB

A) Définition, finalités et composantes du PNB

Le PNB est constitué par le solde entre les produits et les charges qui sont directement créés par l’expertise « métiers », en amont de tous les autres produits et charges, c’est le chiffre d’affaire des banques.

L’expertise « métiers » est la capacité à réaliser les opérations demandées par les clients, mais aussi les opérations pour compte propre.

Il mesure la contribution spécifique des banques à l’augmentation de la richesse nationale et peut être comparé à la Valeur Ajoutée d’une entreprise non financière. Elément essentiel du compte de résultat, il s’assimile à la marge brute de production et permet de faire face aux stratégies salariales, d’investissement, de distribution ou de provisionnement.

Le PNB doit être positif et suffisant pour couvrir les charges d’exploitation de l’année (frais généraux et dotations aux amortissements), le coût du risque (dotations aux provisions et pertes constatéees), les charges exceptionnelles (non liées à l’activité ou à l’année), l’impôt sur les sociétés et l‘intéressement des salariés. En outre il doit dégager un résultat net suffisant pour renforcer les fonds propres :

- Au niveau stratégique choisi par les administrateurs pour conforter les réserves et/ou assurer le versement d’un dividende ;

- Et au niveau réglementaire : il est fait obligation de maintenir les fonds propres à une certaine proportion des risques

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (61 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com