LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dans quelle mesure peut-on dire que les différentes structures du marché conditionnent le comportement et la performance de l'entreprise ?

Dissertation : Dans quelle mesure peut-on dire que les différentes structures du marché conditionnent le comportement et la performance de l'entreprise ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  30 Décembre 2011  •  1 385 Mots (6 Pages)  •  2 193 Vues

Page 1 sur 6

Introduction :

Adam Smith est le premier théoricien économique à s'intéresser à la notion de rendement, dans son ouvrage : « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations » paru en 1776, il décrit le fonctionnement d'une manufacture d'épingle et comment en simplifiant au maximum le travail de chacun et en le mettant en commun ses ouvriers arrivent à augmenter leur productivité. L'auteur parle de douze livres d'épingles produites par jour, ceci issu de la division du travail. Pour Smith la division du travail est le début de l'industrialisation, c'est ce qui est à la base de la richesse. Ce n'est pas les mines d'or qui sont à l'origine de la richesse des nations mais bien la division du travail qui est source de productivité qui permet de plus forte création de richesses. La démonstration de Smith va être à l'origine de bon nombre de théories économique et ainsi que de recherche sur la productivité du travail. Des auteurs comme Taylor et Ford vont approfondir cette recherche de productivité par le biais de la division du travail et former les organisations scientifiques du travail, avec l'apparition du travail à la chaine. On peut véritablement dire que ce sont les recherches d'A. Smith qui sont à la base du système économique américain. Mais pas seulement aujourd'hui certain économiste industriel se base sur le paradigme de Mason, le SCP (Structure-Comportement-Performance). Ceci est un outils méthodologique permettant d'analyser les bases du marché américain suivant des critères prédéterminés et ce qui permet de mettre en lumière l'influence du marché sur la structure, le comportement et la performance de l'entreprise américaine. Cette méthode permet d'établir des théories ainsi que des bases sur la composition des entreprises. L'avantage principal de cette analyse tient au fait qu'elle permet la relation du marché vis à vis de l'entreprise. Beaucoup d'économiste ont mis en relation l'importance du marché et de considérer l'environnement de l'entreprise dans l'analyse de cette dernière. A l'image de R.H. Coase qui s'est efforcé de faire le lien entre le marché et la firme.

Dans quelle mesure peut-on dire que les différentes structures du marché conditionnent le comportement et la performance de l'entreprise ? Dans une première partie nous verrons la recherche de l'efficience nécessaire aux biens faits des économies. Puis dans un second temps les risques de l'inadéquation de l'entreprise avec ses ressources et le marché.

I) A la recherche de l'efficience grâce à la stratégie de l'entreprise.

A) La taille optimale de l'entreprise pour son développement

L'entrepreneur est motivé par la volonté de faire perdurer son entreprise. Pour le réaliser il va mettre en place une stratégie. Cette stratégie s'apparente pour certains à la technique du survivant, c'est à dire que l'entreprise par le biais de l'entrepreneur cherche à survivre, et à résister aux crises et autres risques du marché. Pour cela il va tenter de s'approcher de la taille « optimale », celle qui va lui permettre de survivre face à ses concurrents tout en assurant une croissance sans cesse de la production sur le marché. Pour Adam Smith, cela passait par la nécessité d'agrandir l'entreprise par la division du travail. Ce procéder avait pour objectif d'augmenter la productivité des travailleurs permettant donc une plus grande production pour pouvoir répondre aux attentes du marché. Pour Coase la taille de l'entreprise doit respecter plusieurs points ainsi que contraintes. Elle doit permettre une production suffisante pour assurer un coût d'organisation inférieur aux coûts du marché.

Pour Chandler l'entreprise a besoin d'une coordination administrative pour être compétitive. En somme tous les auteurs sont d'accord pour dire qu'il faut que l'entreprise nécessite une taille adéquate au marché. Celui est la structure structurant le marché, et c'est en réponse aux contraintes apporter par celui-ci que l'entreprise doit adopter sa taille idéale. Pour définir la taille idéale, Ricardo parle de rendements décroissants, c'est à dire que la taille de l'entreprise est idéale lorsque le dernier travailleur employé à une productivité neutre.

B) Des économies engendrées par la structure de l'entreprise

On distingue ici trois types d'économies. Elles sont réalisables par la mise en place de différentes stratégies définies par l'entreprise dont le but est de s'assurer de rester concurrentielle. Ainsi on trouve des économies d'échelles (horizontales ou verticales), définies par la taille de la production de l'entreprise et donc par la taille de cette entreprise.

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (101.1 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com