LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation : Dans Quelle Mesure Peut-on Considérer Le Metteur En Scène Comme Le véritable Créateur De La Pièce Représentée, écrite Par Un Autre Que Lui ?

Dissertations Gratuits : Dissertation : Dans Quelle Mesure Peut-on Considérer Le Metteur En Scène Comme Le véritable Créateur De La Pièce Représentée, écrite Par Un Autre Que Lui ?. Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  8 Mars 2013  •  1 188 Mots (5 Pages)  •  3 126 Vues

Page 1 sur 5

Bon nombre de metteurs en scène ont su représenter au théâtre ou au cinéma des oeuvres littéraires. Est-il envisageable, qu’une personne puisse prendre le pas sur une autre, ou plus précisément, que le metteur en scène puisse supplanter l’auteur ? Nous allons nous demander dans quelle mesure, est-il possible d’estimer le metteur en scène de même que l’authentique créateur de la pièce, écrite par autrui ? Notre but sera de connaître qui est à l’initiative de la pièce : le metteur en scène,l’auteur de la pièce ou même les deux ? Dans une première partie, nous étudierons si le metteur en scène peut-être considéré comme le véritable créateur de la pièce représentée avec notamment le rôle du jeu des acteurs ou encore de l’époque classique ou l’auteur et le metteur en scène étaient la même personne. Puis, dans une seconde partie, nous verrons, au contraire, pourquoi le metteur en scène n’est pas le véritable créateur de la pièce, avec notamment le rôle des didascalies dans le théâtre, mais aussi l’époque, qui joue un rôle essentiel sur les didascalies.

Le metteur en scène a tous les pouvoirs grâce notamment au choix des décors et des costumes mais aussi au jeu des acteurs. En effet, ces choix jouent un rôle crucial sur la perception de la pièce par le spectateur. Tout d’abord nous pouvons comparer Rhinocéros de Ionesco adapté de deux points de vue différents : le premier, du point de vue du metteur en scène allemand Karl-Heinz Stroux datant du 6 Novembre 1959 à Dusseldorf (en Allemagne). Le second a été mis en scène par le français Jean-Louis Barrault au théâtre de l’Odéon (à Paris) le 22 janvier 1960. Dans la pièce de Stroux, nous pouvons constater qu’à travers le personnage principal de cette pièce, Bérenger est un homme seul, impuissant, désarmé face à la montée de la rhinocérite (qui, elle, symbolisait le nazisme). Contrairement à l’adaptation de Barrault qui lui, a fait de Bérenger (dont il est l’acteur) un «personnage à la fois dérisoire et tragique» d’après Ionesco au moment de la création de la pièce. De plus, les décors et les costumes ont une grande importance. En effet, ils influencent beaucoup le sens que le metteur en scène souhaite donner à la pièce. Dans Notes et contre notes, en 1966, Ionesco a incité les metteurs en scène à non seulement utiliser, mais aussi diversifier, les accessoires ou les décors : «Il est donc non seulement permis, mais recommandé, de faire jouer les accessoires, faire vivre les objets, animer les

3/5

décors, concrétiser les symboles». (lignes 20 à 22). La mise en scène peut donc

être interprétée très différemment selon le metteur en scène.

A l’époque du théâtre classique, l’auteur était le propre metteur en scène

de sa pièce. Il n’y avait qu’une seule et même personne qui écrivait le texte, choisissait les costumes, décors ou autre. Parfois même, l’auteur-metteur en scène était aussi acteur de sa mise en scène. Il y a donc très peu de didascalies car les auteurs n’avaient pas besoin d’intégrer des indications scéniques pour encadrer en quelque sorte les mises en scène créées par autrui, puisque c’était eux les metteurs en scène. Cependant, plusieurs adaptations on été créées par des metteurs en scènes autres que les auteurs des pièces. Nous pouvons noter l’absence de didascalies tout au long de l’extrait du Misanthrope de Molière, texte du corpus. Dans le texte dramatique, Anne Ubersfeld critique la scène d’exposition du Misanthrope : on ne sait absolument rien de la position des personnages sur la scène, de leur âge, de leur physique, du

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (91 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com