LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cas La Formation Des Salaires En France : Le Cas Du Secteur Industriel Connaissances à Mobiliser

Compte Rendu : Cas La Formation Des Salaires En France : Le Cas Du Secteur Industriel Connaissances à Mobiliser. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  2 Janvier 2015  •  1 001 Mots (5 Pages)  •  2 774 Vues

Page 1 sur 5

Cas n° 12 La formation des salaires en France : le cas du secteur industriel

Connaissances à mobiliser

Notions d’euros courants/constants, de déciles, de salaire médian et salaire moyen, de productivité, courbe de Lorentz, théorie économique classique (Keynes).

PROPOSITION DE SYNTHÈSE

Introduction

Les salaires en France font l’objet de beaucoup d’attention de la part du gouvernement. En effet, celui-ci peut, par la mise en place de différentes mesures, influencer la hiérarchie des rémunérations et inciter les entreprises à modifier leur comportement. La politique salariale menée est très importante car elle conditionne la répartition des revenus et, par là même, la consommation et l’épargne. À travers ce court article, nous allons, tout d’abord, dresser un état des lieux des inégalités de salaires et plus particulièrement dans l’industrie, puis nous verrons les facteurs économiques et sociaux qui contribuent à la formation des salaires. Enfin, nous étudierons les moyens d’action de l’État en vue de réduire les inégalités de salaires.

I. L’état des lieux des inégalités de salaires

A. Les inégalités de salaires selon le secteur d’activité

En 2008, il existait un rapport de 1 à 2 entre les secteurs hébergement, restauration (rémunérations moyennes les plus faibles : 1 549 €) et cokéfaction/raffinage (rémunérations les plus élevées : 3 189 €). On constate que ce sont les entreprises dans le domaine des services (or secteur bancaire et assurance) et du bâtiment qui comptent les salaires moyens les plus faibles et le plus grand pourcentage de salariés rémunérés au Smic (37 % dans l’hébergement et la restauration contre 9,8 % pour l’ensemble des salariés). L’industrie est plutôt positionnée entre ces deux extrêmes avec des rémunérations moyennes supérieures à 2 000 € et un taux de salariés rémunérés au Smic de 5,5 % pour l’industrie manufacturière. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi, car pendant longtemps (jusqu’en 2007) le salaire moyen dans l’industrie était inférieur à celui des services. Mais la tendance s’est renversée en 2007 pour diverses raisons.

B. Les inégalités de salaires en fonction des catégories socio professionnelles

Dans l’industrie, le rapport est de 2,9 entre le 1er décile (les 10 % de salariés les moins biens rémunérés), dans lequel on peut trouver essentiellement des employés et des ouvriers, et le 9e décile, dans lequel on trouvera surtout des cadres. Le salaire industriel médian se situe à 20 783 € et le salaire moyen à 25 258 € (2008). On peut également noter qu’il existe de fortes disparités au sein d’une même catégorie, avec un écart de 2,6 pour les cadres contre 1,8 pour les ouvriers.

II. Les facteurs qui expliquent la formation des salaires

A. Facteurs économiques

La théorie du capital humain dit que le salaire dépend du rôle du salarié dans la production. En effet, chaque personne, en fonction notamment de ses qualifications et de son expérience, a une capacité plus ou moins importante à contribuer à la production. Mais il faut aussi parler de la concurrence des pays à bas salaires qui contribue à maintenir

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (86.6 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com