LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Lien Social

Note de Recherches : Le Lien Social. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  27 Septembre 2011  •  943 Mots (4 Pages)  •  960 Vues

Page 1 sur 4

Question sur l'introduction :

Dans la première phrase du texte, Paugam nous explique que cette notion de «lien social» est une question complexe que se pose la société. Il se demande pourquoi on parle de cette notion qui reflète une société alors qu'on est en train de passer d'une société à l'individualisme.

Questions sur le chapitre III:

Pour nous aider à définir le lien social, SIMMEL,utilise une approche sociohistorique qui fut déjà testé au début du XIXe siècle. De plus il fait référence au compagnonnage et aux révolution qu'il a vécu pour la définir. On remarque aussi que l'individu est contraint de s'en tenir à une qualité et quantité déterminé de pouvoir mais qui cependant lui assure une protection face à la concurrence; c'est ce qu'on appelle les anciennes corporations.

Il pense qu'on a un point de vue général suivant ses constats:

«l'élargissement quantitatif du groupe produit une différenciation accrue des ses membres et se traduit par une individualisation plus poussée»

Simmel nous apprend aussi que nous sommes ordonnés de façon concentrique ou juxtaposée grâce à la pluralité des liens sociaux.

Pour finir, il pense que la plupart des expériences de la vie sont prévisible et qu'on a de nouvelles associations avec les anciennes. C' est ce qu'on appelle le processus de socialisation.

Pour définir les liens sociaux,ELIAS, utilise les formes d'interdépendances sociales et insiste sur une profonde transformation du mode de régulation des pulsions et des émotions. Pour cette dernière, 2 choses sont nécessaire:

-la première est un constat unanime qu'on trouve chez Durkheim,Weber,Tonies et Simel: c'est une différenciation des fonctions

-la deuxième est la monopolisation des censures des effets,des pulsions et émotions.

De ce fait on trouve une nette séparation des sphère intimes et publiques.

Pour finir,il pense que les dépendances réciproques sont plus intenses si individualité est forte.

Questions sur le chapitre IV:

On distingue assurance et assistance car cette séparation est de plus en plus forte. On constate que l'assistance se définie dans une société par la solidarité qui, elle, est comprise comme une action minimaliste.

Les assurances sociales ont une vocation qui est plus individuelle puisqu'elle ne vise qu'une personne concerné et qui plus est, ils ont un coût moins élevé.

La reconnaissance est un facteur d'intégration pour 4 raisons:

-la première concerne le physique de l'individu, plus précisément son atteinte à l'intégrité de celle-ci. En effet la confiance accumulée tout au long de vie et de ses expériences se voit détruitent d'un seul coups.

-la deuxième est de l'ordre juridique:celle-ci se présente dans le cas ou une personne sort de prison et qui se voient privée des certains de ses droits acquis lors d'une vie mais détruitent en une décision. De ce fait les individus ne sont pas traités d'égal à égal et perde leur respect.

-la troisième est de l'ordre social et l'individu se voit être jugé négativement sur ses propres valeurs et de fait il perd l'estime de soi.

-la

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (81.3 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com