LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

LA CRISE DES SUBPRIMES

Note de Recherches : LA CRISE DES SUBPRIMES. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  29 Février 2012  •  2 377 Mots (10 Pages)  •  951 Vues

Page 1 sur 10

La Crise des Crédits Subprimes

I) Qu’appel t-on les crédits subprimes?

1) Caractéristiques

2) Intérêt pour l’emprunteur

3) intérêt pour le prêteur

4) Autre définition : actif toxique (plan Paulson)

II) Le mécanisme de la crise

1) l’extension de la crise :

2) la titrisation des prêts subprimes et ses conséquences,

3) les défauts de paiement

III) Les différents impacts

1) les conséquences sur la finance et l’économie

2) les interventions des banques centrales

3) intervention sans risque?

Introduction :

La crise des subprimes s'est déclenchée au deuxième semestre avec le Krach des prêts immobiliers hypothécaires à risques aux États-Unis, que les emprunteurs de conditions modestes, n'étaient plus capables de rembourser. La révélation a eut lieu en février 2007 par l'annonce d'importantes provisions passées par la banque HSBC, elle s'est transformée en crise ouverte lorsque les adjudications périodiques n'ont pas trouvé preneurs en juillet 2007.

Attribution d'un bien par mise en concurrence, séances d’adjudication périodiques portant sur différentes maturités : court terme (13, 26, 52 semaines), moyen terme (2, 5 ans) et long terme (10, 30 ans).

Données concernant Hsbc :

Le montant provisionné pour les créances douteuses a atteint 10,57 milliards de livres, soit 36 % de plus qu'en 2005. La direction du groupe a justifié cette somme par les difficultés qu'il rencontre actuellement sur certains prêts octroyés aux États-Unis.HSBC distribue à ses actionnaires un dividende de 81 cents en 2006.

Que sont les crédits Subprimes ?

Pourquoi sont-ils à l'origine d'une crise ?

Quelles conséquences sur la finance et l'économie ?

I) Qu’appelle t-on crédits subprimes ?

• prêts hypothécaires à risque : forme de crédit immobilier apparue aux USA subprime loan ou subprime mortgage

• crédits, gagés sur le logement de l'emprunteur, ont été accordés à des ménages américains aux revenus modestes et ont permis à de nombreux Américains d'accéder à la propriété.

1) Caractéristiques :

• des taux d'intérêt variables et de niveau élevé, qui ont été accordés à des foyers à faibles revenus.

En contrepartie de critères d'attribution moins stricts que pour des crédits classiques, les intérêts étaient plus élevés.

• 2) Intérêt pour l'emprunteur :

Les banques et organismes de crédit spécialisés proposaient des taux bas en début de prêt (pendant les deux premières années) grâce à des montages sophistiqués avec des taux variables et des produits financiers complexes.

• 3) Intérêt pour le prêteur :

Au final un taux plus élevé pour l'emprunteur et un rendement plus important pour le prêteur afin de compenser le risque de non remboursement.

Le risque de non remboursement était limité par la garantie hypothécaire prise sur le logement de l'emprunteur : si l’emprunteur ne pouvait plus faire face aux échéances de remboursement de son crédit immobilier, le prêteur se remboursait sur la revente du logement.

Un total de 500 milliards de perte et 300 milliards de recapitalisation,

4) Autre définition : actif toxique (plan Paulson)

Le terme actif toxique a été essentiellement utilisé pour les subprimes, des crédits hypothécaires. :

• des actifs financiers que l'on ne peut plus vendre. En effet, ce sont des produits que personnes ne veut, du fait qu'ils n'ont plus aucune valeur sur le marché.

• Ce sont des produits qui sont devenus non liquides. Pour les détenteurs de ce type d'actif, cela à un coût important.

• C'est une perte sèche pour un montant égale au coût d'achat des actifs, la vente étant impossible.

• Ce type de produits était réservé aux institutionnels de part les montants importants à investir. Ces institutionnels étaient notamment des banques et des fonds de placement.

Avant que la crise des subprimes n'éclate, ces produits étaient très appréciés du fait de la rentabilité élevée qu'ils donnaient.

Le risque était très fort mais l'appât du gain était trop important.

Les institutionnels se sont donc précipités sur ce type de produits mais, lorsque la crise a éclatée, leurs bilans ont été plombés.

Ces institutions ont du procéder à des dépréciations massives, les mettant dans des situations financières souvent difficiles.

De nombreuses banques ont fait faillite, la plus connue étant Lehman Brothers. Cela a entraîné une crise systémique, les acteurs défaillants dans leurs engagements mettant en difficulté financière d'autres acteurs déjà fragile.

Le plan Paulson

C'est pour limiter cela que le plan Paulson a été voté.

Ce plan concerne directement les actifs toxiques détenus par les institutionnels.

En effet, il permet à ses détenteurs de pouvoir vendre ces actifs, l'Etat se portant acheteur en dernier recours.

Les

...

Télécharger au format  txt (16.4 Kb)   pdf (166.4 Kb)   docx (16.4 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com