LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Crise Des Subprimes

Mémoire : La Crise Des Subprimes. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  23 Novembre 2012  •  8 559 Mots (35 Pages)  •  532 Vues

Page 1 sur 35



Document de Travail

N° DT/11/01 – Mars 2011

Description et analyse de l'action des banques centrales

dans le cadre de la crise financière internationale de 2007

Quels enseignements pour la Banque Centrale

des États de l’Afrique de l’Ouest ?

par Nasser ARY TANIMOUNE,

Professeur adjoint, Université d’Ottawa

Étude soumise à la Direction de la Recherche et de la Statistique de la BCEAO.

Les opinions émises dans ce rapport n’engagent que son auteur. Elles ne sauraient impliquer d’aucune façon,

ni l’institution d’affiliation, ni l’institution commanditaire.

Sommaire

Résumé..................................................................................................................................5

Introduction..........................................................................................................................8

I. La crise financière de 2007 : du local à l’international..................................................9

I.1 : Contexte et genèse..........................................................................................................9

I.2 : Évolution et propagation de la crise au sein des systèmes financiers..........................17

II : La gestion de la crise de 2007......................................................................................21

II.1 : Les banques centrales à l’oeuvre...................................................................................21

II.2 : Les soutiens et les plans de relance des pouvoirs publics...........................................30

III : Quels enseignements pour la BCEAO ?...................................................................32

III.1 : Des mesures proactives..............................................................................................35

III.2 : Avec des équipes mixtes de recherche.......................................................................39

Conclusion...........................................................................................................................42

Adresses électroniques des sites web des banques centrales sélectionnées....................45

Table des illustrations.........................................................................................................45

4

Résumé

La crise financière, commencée en 2007 aux Etats-Unis, s’est d’abord propagée dans les

pays industrialisés, avant d’atteindre les pays émergents. Partie de la baisse des prix dans le secteur

de l’immobilier américain baptisé « crise des subprimes », cette crise s’est transformée à la fin de

2008 en une crise économique affectant pratiquement tous les pays. Son ampleur dévastatrice,

surpassant celle de la Grande Dépression de 1929, a révélé des aspects de l’intermédiation

bancaire dont les contours et les impacts ont été jusqu’à lors largement sous-estimés. Il s'agit de

l’état très avancé de la libéralisation financière, le développement des mécanismes complexes

d’endettement des intermédiaires financiers et l’importance de la mondialisation des activités

financières. En ce qui concerne le premier aspect, l’évolution de la libéralisation financière a

permis aux banques d’aligner leurs conditions de financement sur celles des marchés boursiers.

Cependant, elle a aussi fragilisé les intermédiaires bancaires en les rendant plus vulnérables aux

chocs des marchés financiers, notamment aux variations des taux d’intérêt. S'agissant du second

aspect, le développement de l’ingénierie financière, de plus en plus élaborée, a rendu possible une

offre accrue de financement à une clientèle à haut risque ou ne présentant pas les garanties

nécessaires. Toutefois, avec l’engouement généralisé pour la titrisation, ces financements étendus

à des secteurs et des débiteurs ayant des fortes probabilités de défaut de paiement se sont avérés

très risqués. Pour ce qui est de la mondialisation, la crise de 2007 a révélé l’importance des effets

de contagion pouvant affecter les systèmes financiers à l’échelle mondiale.

La conjonction de ces faits, combinée à une régulation prudentielle laxiste, a mis en exergue la

portée dé-structurante – sinon destructrice – du modèle de financement des économies plus

libéralisées. En effet, avec le développement des actifs dits toxiques et la crainte des institutions

bancaires de s’en retrouver détentrices, il s’en est suivi une paralysie du marché interbancaire.

L’ampleur et la contagion de la crise financière ont été proportionnelles d’une part, à l’exposition

des ménages et des entreprises et d’autre part, au degré d’imbrication des systèmes financiers à

l’échelle mondiale. Les places financières des pays de l’Organisation de Coopération et de

Développement Economiques (OCDE) ont été les premières à être affectées par

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (466.1 Kb)   docx (39.3 Kb)  
Voir 34 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com