LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comment le sexe contribue à construire des rôles différents lors de la socialisation ?

Dissertation : Comment le sexe contribue à construire des rôles différents lors de la socialisation ?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  18 Décembre 2020  •  Dissertation  •  1 351 Mots (6 Pages)  •  65 Vues

Page 1 sur 6

Dissertation SES sur les rôles différents selon le sexe :

Dès leur plus jeune âge les enfants sont confrontés aux environnements différents ainsi qu’au stéréotype. Les parents, qui font partis de l’instance primaire, participe le plus à ces modifications de l’individu, selon le sexe. Parmi ces instances l’école en fait également partie. De plus, l’enfant va de plus en plus se construire en intériorisant ce qu’il voit et apprend.

Comment le sexe contribue à construire des rôles différents lors de la socialisation ?

Dans un premier temps, nous aborderons la socialisation primaire à laquelle la famille participe, ainsi que son importance au seins de la socialisation.

Dans un second temps, nous parlerons des médias et de leurs impacts sur la socialisation.

Et pour finir, nous parlerons des stéréotypes qui interviennent tout au long de la vie d’un individu.

Pour commencer la socialisation est un processus d’apprentissage qui permet à un individu, pendant son enfance et/ou son adolescence, de s’adapter et de s’intégrer à son environnement social et de vivre en groupe.

Il existe deux types de socialisation :

- la socialisation primaire désigne le processus qui se déroule pendant l’enfance et/ou son adolescence,

- la socialisation secondaire correspond au processus à l’âge adulte.

        Dans le document 1, écrit par Yoan MIEYYA, Véronique ROUYER et Alexis LE BLANC, datant de 2012, référant de l’OSP (Orientation Scolaire et Professionnelle), il est dit que dès le plus jeune âge, les enfants tombent dans un environnement différencié selon leur sexe que ce soit pour n’importe quelle type d’objet, en passant par les vêtements et les jouets ou encore la décoration.

Prenons l’exemple des jouets par exemple, ici il est dit qu’une fille préfèrera jouer avec des poupées, du maquillage ou à la dinette ce qui renvoie à une image féminine, alors qu’un garçon préfèrera jouer à la bagarre, aux voitures, avions ou encore aux super héros.                                       

[pic 1][pic 2]

On peut noter ici que les filles sont davantage intéressées par les jouets dit « masculins » que les garçons dans les jouets « féminins ». On en conclu que les filles restent tout de mêmes plus présentes dans les jouets « féminins » et que les garçons restent le plus présents également dans les jouets « masculins ».

Comme 2e exemple nous pouvons prendre le sport, qui fait partie des grands stéréotypes de genre.

Par exemple, une étude menée par l’Institut EgaliGone sur les enfants de moins de 18ans, montre que les pratiques du sport varient selon le sexe. Le foot par exemple dit « sport masculin » compte 96% de garçons contre 4% de filles. Tandis que la danse dit « sport féminin » comptent 93% de filles contre 7% de garçons licenciés.

Cette différence s’explique en partie par un manque de motivation pour les filles, ainsi qu’une perceptions collectives, en particulier médiatiques, peu encourageantes pour les filles. On parle en effet de "sport" en général (en fait, masculin) et de "sport féminin" (à la marge et dévalorisé). Certains clubs misent délibérément sur la pratique masculine, jugée plus prestigieuse et plus rentable à long terme.

En deuxième point donc, nous allons aborder les médias et nous verrons que ceux-ci ont une grande importance au sein de cette socialisation.

Dans la publicité, les femmes sont souvent cantonnées à des rôles stéréotypés et réducteurs : femme séductrice, femme objet, femme soumise, femme mère (associée à la douceur, la protection), femme au foyer, femme fragile...
Ces représentations sont à la fois la conséquence des stéréotypes déjà existants dans notre société, mais en même temps les renforcent. De même, l’image et le corps des femmes sont souvent utilisés de façons abusives
 : pour vendre des produits ordinaires (gel douche, produit laitier, voiture), leurs attributs physiques sont mis en avant. On n'hésite pas à représenter des femmes sexy, voire très dénudées, dans des poses et attitudes très suggestives. Elles peuvent véhiculer inconsciemment l'idée d'une norme de la femme offerte et consentante, qui a un impact sur les relations entre les hommes et les femmes.

...

Télécharger au format  txt (8.3 Kb)   pdf (120.9 Kb)   docx (35.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com