LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Accident à la ferme

Étude de cas : Accident à la ferme. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  2 Avril 2018  •  Étude de cas  •  2 916 Mots (12 Pages)  •  413 Vues

Page 1 sur 12

Accident à la ferme

Q 1.1) Le cas de la ferme Bolduc se déroule sur les terres de la ferme en question. Cette dernière est en fonction depuis 1940. Cette ferme familiale compte trois personnes qui travaillent à temps plein. Il y a les deux frères, Steve et Sébastien, ils sont les deux fils du propriétaire et s’ajoute à eux un employé qui se nomme Simon. Cette organisation vieille de plus de 75 ans a mal résistée au temps et aux changements. Beaucoup de matériel et d’équipement sont désuet et endommagé. Les employés passent beaucoup trop de temps à faire la maintenance et la réparation de la machinerie. Tracteurs, batteuses, remorques, il y a toujours quelque chose à réparer.

D’ailleurs, un grave accident est survenu dernièrement sur la ferme de la famille Bolduc. Il y a quelques jours, Steve le fils de monsieur Bolduc à constaté que la vis à grain (ce système permet de monter le grain dans les silos de stockage lors de la moisson) était défectueuse. Il a donc mit la réparation de cet équipement sur sa liste de priorité. L’employé lui avait indiqué qu’elle avait brusquement arrêté de fonctionnée pendant un déchargement de grain. Donc, devant l’urgence de la situation, Steve a décidé de réparer cet équipement lui-même. Ce dernier allait ainsi sauver du temps et de l’argent.

Cela faisait déjà plusieurs minutes que Steve s’affairait à trouver le problème de son appareil quand celui-ci se mit soudainement en marche. Le mouvement de la vis sans fin emporta tout le bras gauche de Steve dans l’engrenage. Le pauvre homme faisait ce qu’il pouvait pour sortir de cette fâcheuse position mais en vain. Tout son bras et sa main étaient coincés dans la vis à grain. Il fallu plusieurs minutes avant que son frère Sébastien puisse enfin lui venir en aide et appeler les secours.

À son arrivée à l’urgence, Steve fut pris en main par une équipe de médecin. Ceux-ci ont eu beaucoup de difficulté à stabiliser son été. Mais après plusieurs heures en salle d’opération, le verdict est tombé. Plusieurs fractures à la main et à l’avant-bras et aussi des graves déchirures des muscles et des tissus. C’est devant ce grave constat que les médecins en viennent à l’évidence, Steve va perdre l’usage de son bras qui est lourdement endommagé.

Q 1.2) L’évènement survenu à la ferme Bolduc est appelé accident de travail, car un accident de travail se décrit ainsi << évènement imprévu et soudain, attribuable à toute cause, survenant à une personne par le fait ou à l’occasion de son travail et qui entraîne pour elle une lésion professionnelle. >> Et c’est exactement ce qui est arrivé. La vis à grain a démarrée soudainement et a ainsi blessée le travailleur et ce de manière permanente. Par contre, il est important de faire la différence entre un accident de travail et une maladie professionnelle.

À l’inverse, une maladie professionnelle c’est plutôt << une maladie contractée par le fait ou à l’occasion du travail et qui est caractéristique de ce travail ou relié directement aux risques particuliers de ce travail. >> Donc, on constate bien qu’il n’y a pas de maladie professionnelle en cause dans le présent cas.

Q 1.3) Compte tenu du fait que le présent accident de travail implique de la machinerie, je me dois de le classer dans la catégorie de risque qui se nomme : les machines, les équipements et les outils de travail. Cette section de notre manuel nous explique clairement que peut importe le type de machinerie et peu importe le lieu de travail, ces appareils doivent être équipés d’un protecteur ou d’un dispositif de sécurité et parfois même des deux. Dans ce cas-ci, un protecteur à interverrouillage aurait dû être installé. Ce type de protection est décrit de la façon suivante : << dispositif électronique installé sur une portion mobile d’un protecteur (couvercle, porte, fenêtre) qui, lorsqu’il est activé, stoppe la machine (ex : une barrière sur une clôture donnant accès à une machine). >>

Q 1.4) Quand survient un accident de travail, ce genre d’évènement a des répercussions sur plusieurs personnes et cela peut occasionner des coûts, des complications et des changements sur plusieurs sphères de la vie des gens touchés. Pour ce qui est des coûts, il y a des coûts directs, des coûts indirects et des coûts humains.

Dans un premier temps, les coûts directs liés à la SST comprennent notamment les frais d’indemnisation (que ce soit le remplacement du revenu ou les prestations d’invalidité permanente ou partielle), les frais d’hospitalisation et les frais médicaux.) Dans le cas de Steve, celui-ci est maintenant considéré comme invalide pour le travail qu’il effectuait sur la ferme. Pour l’instant, il va donc recevoir des prestations d’invalidité. Par la suite, une personne ressource de la CSST va le prendre en charge et il sera peut-être capable d’effectuer d’autres tâches. De plus, Steve constate qu’il n’a pas d’assurance médicament. Il se voit donc dans l’obligation de débourser des sommes considérables pour payer sa médication. Ceci inclus les prescriptions du médecin et les soins à domicile.

Dans un deuxième temps, il y a les coûts indirects, << les coûts indirects représentent l’ensemble des coûts liés aux conséquences de l’accident, que ce soit à court, moyen ou long terme, à l’exclusion des coûts directs dont nous venons de parler. Une première catégorie de coûts indirects comprend les arrêts et les ralentissements de production, le temps perdu par le travailleur auquel faut ajouter celui des personnes intervenues au moment de l’accident et les jours suivants et enfin le coût de remplacement de ce travailleur le temps d’obtenir la consolidation de la lésion. >> Dans le cas de la ferme Bolduc, il y a inévitablement eu des conséquences sur le taux de production. Dans un premier temps, le déchargement du grain a été interrompu, donc les réserves de grain provenant des autres remorques s’accumulent. Et aussi, au moment de l’accident Sébastien de son côté était affairé à nourrir les animaux. Cette tâche, ne peut malheureusement pas être interrompu c’est Simon qui à dû s’en occupé. Mais bien évidemment que Simon avait déjà un autre travail à accomplir. C’est donc le travail de trois personnes qui se voit maintenant touché. Ceci à plusieurs répercussions sur le roulement de la ferme. Ce dernier ce voit lourdement retardé.

Il y a aussi une deuxième catégorie de coûts indirects. Cette catégorie comprend : << les frais administratifs de la gestion du dossier

...

Télécharger au format  txt (18.4 Kb)   pdf (63.9 Kb)   docx (18.8 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com