LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

CHAPITRE I : Les vaisseaux et leurs pathologies

Cours : CHAPITRE I : Les vaisseaux et leurs pathologies. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  12 Mai 2013  •  Cours  •  638 Mots (3 Pages)  •  290 Vues

Page 1 sur 3

PARTIE 5 : Appareil Cardio-vasculaire

Introduction: Le sang est hématosé dans les poumons. L'O2 est utilisé dans les tissus (comme les nutriments). Le CO2 et les déchets sont libérés dans les tissus et sont donc traités ou éliminés (déchet : urine – CO2 : poumons) ailleurs.

Il est nécessaire d'avoir un flux de sang, celui-ci est permis par l'appareil cardio-vasculaire

CHAPITRE 1 : Les vaisseaux et leurs pathologies

1- Artères et Artérioles permettent le transport du sang sous pression

Les grosses artères sont élastiques. Leur média est épaisse et est constitué de fibres élastiques.

A chaque contraction cardiaque. Le sang arrive sous forte pression dans ces artères. Elles se dilatent plus quand le cœur se relâche. Elles reprennent leur diamètre normal ce qui propulse le sang vers les organes.

Dans les moyennes et petites artère, la paroi reste épaisse mais la média est riche en fibre musculaire. L'artère est nettement moins dilatable.

Au niveau des artérioles la paroi est plus fine. La média est constitué de fibres musculaires lisses qui vont permettre de régler les paramètre du vaisseau. Dans tous ces vaisseaux, le sang circule sous pression. Cette pression diminue quand on s'éloigne du cœur. La paroi des artères permet de supporter cette pression.

Au niveau des artérioles, le diamètre est beaucoup plus faible. La paroi n’est pas élastique donc la pression sanguine et la vitesse de circulation du sang chute. A la sortie des artérioles la pression sanguine est quasi-constante. Le sang peut alors passer dans les capillaires.

2- Les capillaires : une vaste surface d'échange

Les capillaires sont très nombreux mais leur diamètre est très faible. La pression dans les capillaires est donc faible. Le sang y circule lentement, ce qui est favorable aux échanges.

La paroi dans capillaires est très fine, elle se résume à un endothélium reposant sur une lame basale.

A la sortie des capillaires, la vitesse du sang est très faible. La pression est faible, le sang ne revient donc pas au cœur sous pression.

3- Veinules et veines ramènent le sang au cœur

Dans les veines, la pression sanguine reste faible. Celle-ci est insuffisante pour ramener le sang au cœur. Surtout au niveau des membres inférieur.

Le sang est collecté par les veinules puis par les veines, le diamètre des vaisseaux augmentent donc la vitesse du sang peut augmenter. Plusieurs dispositifs vont aider le retour du sang au cœur :

– Le tonus musculaire et la contraction musculaire striés squelettique entourant les veines qui compriment la paroi des veines.

– Des valvules veineuses empêchent le retour en arrière du sang.

– Les fibres musculaires lissent la média des veines et veinules se contractent.

– La pression sanguine dans l'oreille droite est très faible ce qui a tendance à aspirer le sang vers les oreillettes.

REMARQUE

...

Télécharger au format  txt (4.4 Kb)   pdf (69.3 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com