LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de pratique professionnelle : médiation animale

Étude de cas : Analyse de pratique professionnelle : médiation animale. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  13 Juin 2019  •  Étude de cas  •  1 478 Mots (6 Pages)  •  115 Vues

Page 1 sur 6

[pic 1][pic 2]


[pic 3]

  1. Situation observée ou vécue sur le terrain

15h, l’heure des animations. Lors de ma 5ème semaine de stage de semestre 4 de ma deuxième année, une animation toute particulière a lieu ; une première pour moi mais pas pour les patients et les soignants de la clinique de soins de suite et de réadaptation. En effet, une fois par mois l’association « le cœur sur la patte » vient rendre visite aux patients de la clinique le temps d’une animation. Les bénévoles de cette association ne viennent pas seuls mais accompagnés de chiens et chats.  Ce jour, les bénévoles sont venus soutenir les patients avec deux bouledogues français.

Adorant les animaux, mais étant tout autant curieuse de voir des animaux dans un milieu hospitalier je demande la permission aux soignants pour assister à la médiation animale ; chose qui fut acceptée. Je me rends alors dans la salle d’animation et en rentrant dans cette salle j’aperçois un grand nombre de patients tous ayant le sourire. Je m’assoie au milieu des patients pour me mettre à leur place et aussi essayer de savoir ce qu’ils peuvent ressentir grâce à la compagnie de ces chiens. J’observe beaucoup de sourire, de joie mais aussi de participation des patients étant plus réservés d’habitude.

Les activités principales lors de cette animation sont : des caresses, des câlins, de petits mots doux mais aussi beaucoup de discussion autour des chiens.

L’animation se termine, je raccompagne quelques patients dans leur chambre et tous m’ont semblablement dit la même chose sur l’animation : « cela nous fait du bien de voir des animaux », « cela me rappelle quand j’avais des chiens à la maison, que de bons souvenirs », le meilleur commentaire reste tout de même celui d’une patiente : « j’ai oublié que j’étais malade le temps d’un instant ».

Le temps de cette animation, les patients ont oublié tous leurs soucis. Personne ne s’est plaint de douleur, d’angoisse ou encore d’ennuie puisqu’ils étaient occupés par ces petites bêtes à quatre pattes.

Quels sont les bienfaits de la médiation animale chez des personnes malades ?

  1. Analyse de situation : la médiation animale chez les personnes malades

La médiation animale consiste à faire intervenir un animal sélectionné et entrainé, encadré par un professionnel spécialisé, auprès de personnes dont les besoins ou pathologies ont été préalablement ciblés. Cela permet ainsi de susciter des réactions favorisant leur potentiel cognitif, psychologique, physique ou sociale.

L’animal est considéré comme un « facilitateur » ou encore un « stimulateur » aux soins, il contribue au mieux-être des personnes et renforce les activités mises en place.

La médiation animale est une thérapie regroupant différents animaux pour différents domaines. Comme l’équithérapie où le cheval est employé pour développer la coordination, la force musculaire, l’équilibre etc. Les chiens guides ou d’assistance qui permettent de pallier des déficits ou des handicaps physiques. Ou encore les chiens et les chats dans le milieu hospitalier permettant de favoriser la conversation et les interactions entre les patients. Ils permettent l’instauration rapide d’un contact chaleureux ce qui permet d’augmenter le nombre et la qualité des relations entre les patients, les familles et les soignants. Chose que j’ai pu constater dans ma situation, puisqu’en effet les patients ont pu échanger entre eux mais sur un sujet totalement différent que celui de d’habitude ; le sujet principal de cette animation tournait autour des chiens mais aussi des souvenirs qu’ils ont eu grâce à cet animal de compagnie. Ce qui m’a surtout étonné c’est la participation active des patients les plus réservés. La zoothérapie est donc un facilitateur social.

De plus en plus la zoothérapie est favorisée dans les soins ; nous la retrouvons le plus souvent dans les EHPAD auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou encore auprès des enfants atteints d’autismes. Cependant cette pratique n’est pas encore bien connue de tous même si elle connait beaucoup de bienfaits et de succès.

En effet, l’animal vient spontanément à la rencontre de l’humain, malade ou non. Son comportement naturel l’amène à adapter son attitude et ses réactions en fonction de l’humain.

L’animal apporte un réconfort, apaise les angoisses, protège et sécure. Il favorise la régulation du rythme cardiaque, la diminution des tensions, une meilleure respiration et donc une meilleure oxygénation du cerveau. Les animaux permettent également d’augmenter l’estime de soi.

Cependant, les animaux ne pourront remplacer les professionnels de santé mais sont ici des aides précieuses à la prise en charge des personnes malades. Il faut aussi garder en tête, que l’animal n’est pas un jouet ou encore un outil que l’on peut manier comme bon le semble. Il est bien plus, il est un être vivant doué de sensibilité. Il ne faut pas oublier que certaines précautions doivent être prises afin de garantir la sécurité et le bien-être du patient mais aussi de l’animal.

  1. Difficultés, points à approfondir, réajustements envisagés

C’est seulement une fois rentrée chez moi, en racontant ma journée à mes proches que je me suis réellement demandée quels étaient les bienfaits de la médiation animale sur les patients et comment cette thérapie est utilisée dans le soin. Durant l’animation, je n’ai pensé qu’à une seule chose : apprécier et profiter de ce moment avec les patients pour apprendre à plus les connaitre ce qui m’a permis de me rapprocher d’eux et d’avoir un nouveau sujet de conversation lors de mes futurs soins.

J’aurai pu poser des questions aux bénévoles de l’association pour pousser plus loin mes recherches et ainsi comprendre beaucoup plus de choses mais ce n’était pas ma priorité à ce moment car je voulais vraiment savoir ce que les patients ressentaient même s’ils ont du mal à l’expliquer.

...

Télécharger au format  txt (9.9 Kb)   pdf (156.7 Kb)   docx (38.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com