LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de Pratique professionnelle

Étude de cas : Analyse de Pratique professionnelle. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  5 Juin 2018  •  Étude de cas  •  865 Mots (4 Pages)  •  203 Vues

Page 1 sur 4

Analyse de pratiques n°2 Stage 2

Phase descriptive :

Mon second stage en tant qu’étudiante en soins infirmiers se déroule dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendante (EHPAD) situé à Marquette Lez Lille. Sur une durée de 11 semaines entre le 7 mars 2017 et le 25 juin 2017.

Monsieur V présente une atteinte avancée de la maladie d’Alzheimer, donc une affection neurodégénérative du cerveau entrainant une détérioration progressive et définitive des cellules nerveuses et une démence sénile. Cette maladie à un retentissement sur la vie quotidienne, elle s’accompagne progressivement d’une détérioration intellectuelle ainsi que de manifestations psychologiques et des troubles du comportement qui conduisent à une perte d’autonomie.

Monsieur V est donc une personne âgée de 76 ans en GIR 2, recevant énormément de soins quant à ses différentes altérations et nécessite une aide complète de l’équipe pluridisciplinaire pour réaliser tous les gestes de la vie quotidienne. Monsieur V présente également une aphasie et une apraxie sévères, compromettant le discours accentué par des troubles du comportement. Il présente un Alzheimer qui le rend assez souvent agressif, notamment lors des soins.

La situation se déroule un matin lors de ma 4ème semaine de stage, vers 8h pour faire la toilette de monsieur V, une première fois avec ce résident pour moi. Je rentre dans la chambre avec une aide-soignante afin de participer à la toilette complète au lit de Monsieur V. Nous étions deux car c'est une personne qui est très agressive. Je décide de procurer les soins de nursing au résident. Je commence par le visage car c'est de cette manière que les aides-soignantes font au sein de l'établissement notamment pour les autres hommes lorsqu’on effectue le rasage. Mais ce soin se déroule très mal. Le résident refuse catégoriquement le rasage qui est effectué un jour sur deux car sa femme ne supporte pas le voir avec de la barbe. En effet ce dernier est atteint de la maladie d'Alzheimer et ceci entraîne parfois une violence. Mais le fait de ne pas pouvoir raisonner cette personne me rendait mal à l'aise, et je ressentais de la culpabilité et une impuissance face à cette situation.

Phase explicative : 

 

J'ai donc émis des hypothèses face au comportement de monsieur V. Tout d'abord le résident n’a peut-être tout simplement pas envie de se réveiller maintenant et essaye de s'exprimer par son seul moyen d'expression. Ou bien monsieur V considère le soin comme une agression du fait d'avoir commencé par le visage et essaye juste de se défendre. Ou tout simplement il ne me connaît peut-être pas encore assez pour me laisser réaliser ce soin.

Je me suis donc posé la question suivante : Comment communiquer et réagir avec une personne agressive lors d'un soin de bien-être et de confort ?

Phase analytique :

        Au vu de la situation je décide donc de me remettre en question. De ce fait je me suis documenté et fait appel à mes connaissances sur des personnes présentant une maladie d'Alzheimer avec troubles des comportements caractérisés d'agressifs.

Lors de cet échange j’ai remarqué que les connaissances acquises avec les unités d’enseignement 1.1S1-S2 (Psychologie, sociologie, anthropologie), 4.1S1 (Soins de confort et de bien-être), 1.3 S1(Législation, éthique et déontologie), 2.7S4 (non abordé encore mais j’ai commencé à lire des cours pour me renseigner) et 4.2S2 (Soins Relationnels), ont été essentielles pour me permettre de meilleures analyses, réflexions et actions, bénéfiques à cette situation.

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (65.6 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com