LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dangers De La Clope

Commentaires Composés : Dangers De La Clope. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  14 Février 2012  •  1 907 Mots (8 Pages)  •  989 Vues

Page 1 sur 8

L’appareil respiratoire est la cible directe et privilégiée du tabac

· La bronchite chronique en est la

conséquence inéluctable.

On a pu parler à ce propos des 4 marches de la

descente aux enfers :

1ère marche : inflammation des voies

respiratoires : pharyngite, laryngite, bronchite.

C’est le temps des râcleurs, cracheurs, tousseurs

par quintes

2ème marche : essoufflement permanent. A

la montée des escaliers, le fumeur s’aperçoit

qu’il doit s’arrêter pour souffler dès le 2ème

étage.

3ème marche : invalidité respiratoire. Le fumeur devient un malade, dépendant de son

appareil d’oxygénothérapie.

4ème marche : mort par insuffisance respiratoire et coeur pulmonaire chronique.

· La bronchite chronique tue de 5 à 6 000 Français par an.

· Or l’évolution de cette descente aux enfers est stoppée dès l’arrêt du tabac. Il n’est jamais trop

tard…

· Le tabac se montre particulièrement nocif sur une muqueuse fragilisée, notamment en cas

d’allergie respiratoire. Chez le fumeur, l’asthme est plus sévère, plus résistant aux traitements.

· Enfin, le tabac est le principal facteur de risque des cancers des voies respiratoires.

3 - Tabac et cancer

1. Cancer des bronches

Alors que le taux des autres cancers s’est stabilisé ou a diminué, le taux des cancers bronchiques

est passé de 2 à 50 depuis 1930.

Le risque est multiplié par 25 pour un homme qui consomme un paquet de cigarettes par jour.

Le gros fumeur a un risque multiplié par 50 par rapport au non-fumeur.

Il apparaît de plus en plus tôt chez des sujets ayant commencé à fumer dès l’âge scolaire.

Il concerne de plus en plus de femmes, dont le taux de cancer des bronches rattrape celui des

hommes. Il devient le 2ème cancer de la femme par sa fréquence.

Signalons dès maintenant le risque accru de ce cancer chez le conjoint du gros fumeur, par

tabagisme passif.

2. Cancers des voies aérodigestives supérieures

Ces cancers sont liés au rôle quasi exclusif du tabac et de l’alcool. L’association de l’un et l’autre

(alcool-tabagisme) multiplie par 3 le risque de chacun d’eux :

Le cancer des lèvres du fumeur de mégot,

Le cancer de la langue du tabac à chiquer ou à priser,

Le cancer du pharynx (surtout l’alcool)

Le cancer du larynx (surtout le tabac)

Que de souffrances et de morts prématurées pourraient être évitées par l’éviction du tabac !

3. Cancer de la vessie

Le risque est multiplié par 2 chez le fumeur.

Il y a corrélation statistique avec la durée de consommation des cigarettes.

4. Cancer du col utérin

Le tabac multiplie par 3,6 le risque d’anomalies précancéreuses du col de l’utérus. La majoration

de ce risque est proportionnelle à la consommation de cigarettes.

Des taux élevés de nicotine ont été constatés dans le mucus des femmes qui fument.

Certaines substances cancérigènes qui passent dans le sang sont excrétées au niveau du col de

l’utérus.

4 - tabac – coeur et artères

1. Artérite des membres inférieurs

Le tabac est responsable, en France, de 90% des artérites survenant avant l’âge de 65 ans.

L’évolution se déroule en 3 degrés d’aggravation :

· d’abord des crampes et des douleurs à la marche, limitant le périmètre de marche.

· Puis des douleurs survenant en position couchée (douleurs dites de décubitus).

· Enfin gangrène conduisant à l’amputation

Ne pas fumer est la meilleure prévention de l’artérite

Cesser de fumer est l’impératif de base du traitement de l’artérite :

« plus jamais une bouffée »

L’arrêt du tabac est le seul moyen d’en ralentir ou d’en stopper l’évolution.

Le vieillissement des artères du fumeur est accéléré en moyenne d’environ 10 ans.

2. Coronarite : angine de poitrine – Infarctus du myocarde

· Le tabac en constitue l’un des principaux facteurs de risque.

Il est responsable d’un grand nombre de morts par infarctus, qui sont souvent des morts

prématurées, frappant des hommes dans la force de l’âge.

· Chez la femme, le risque d’infarctus est multiplié par 34 chez la fumeuse prenant des

contraceptifs (pilule).

3. Hypertension artérielle

· Le tabac est la cause majeure de l’hypertension artérielle du sujet jeune.

· Il accroît le risque d’hypertension artérielle résistante au traitement et d’hypertension artérielle

par

...

Télécharger au format  txt (13.7 Kb)   pdf (131.5 Kb)   docx (15.2 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com