LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de pratique professionnelle : pansement

Dissertation : Analyse de pratique professionnelle : pansement. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  19 Octobre 2019  •  Dissertation  •  1 796 Mots (8 Pages)  •  940 Vues

Page 1 sur 8

ANALYSE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE STAGE S2

________________

SOMMAIRE

Choix de l’activité ………………………………………………………................... 2

Description de la pratique …………………………………………………………... 2, 3, 4

Analyse - Questionnement - Prise de hauteur ………………………………….... 4

Transférabilité ………………………………………………………………………... 5

Réajustements ……………………………………………………………………….. 5

1. CHOIX DE L'ACTIVITÉ

Le 12 mars 2018, au début de ma 6ème semaine de stage en service de chirurgie digestive et vasculaire, le matin vers 10H30, je réalise le pansement de plaie chronique de Mr. L, encadrée par une infirmière du service. La plaie chronique située au niveau du scarpa gauche (dans le pli de l’aine) est dû à l’infection de la cicatrice de l’intervention chirurgicale (un carrefour fémoral gauche). Le nettoyage de cette plaie se fait tous les deux jours environ. Lors de la réalisation du pansement j’ai pu constater l’importance de la dextérité dans le métier. Malgré l’encadrement de l'infirmière et le fait qu’elle me guide dans mes gestes, j’ai fait quelques erreurs.

2. DESCRIPTION DE LA PRATIQUE

Mr. L est un patient retraité de 69 ans. Il mesure 1,69 m et pèse 72 kg. Il a été admis dans le service pour hyperthermie et infection post-opératoire. Le patient a été transféré à la clinique en provenance d’un autre établissement, il venait de SSR. Mr L. a plusieurs antécédents chirurgicaux vasculaires : carrefour fémoral gauche, pontage fémoro-poplité gauche mais également des antécédents médicaux : HTA (hypertension artérielle), cardiopathie ischémique hypertensive, dyslipidémie, AOMI (artériopathie oblitérante des membres inférieurs), épilepsie, tabagisme sevré et d’éthylisme occasionnel. Ce patient est également DNID (diabète non insulino-dépendant) et il a une escarre de stade 4 au talon gauche. Suite à son infection post-opératoire, des examens radiologiques et biologiques ont été demandés. Le traitement de Mr.L est composé de 4 antiépileptiques, de 3 diurétiques qui agissent au niveau du système cardiovasculaire, d’un médicament contre l’insuffisance cardiaque, d’un antihypertenseur, d’un hypolipidémiant, de 2 antithrombotiques, d’un antidiabétique oral et de 2 médicaments urologiques utilisés dans l’hypertrophie benigne de la prostate. Les besoins perturbés du patient sont le besoin de respirer et le besoin de se mouvoir et de maintenir une bonne posture. Cependant, Mr. L se dit faire des progrès de jour en jour au niveau de la marche, grâce au kiné. Ce patient est en chambre double. Il regarde souvent la télévision. Le kiné le fait marcher tous les jours. A sa sortie de la clinique, le patient retournera en cure.

Avant d’aller faire le pansement, je me dirige, munie d’un chariot de soin à 3 étages, vers l’armoire à pansement avec l’infirmière qui m’encadre et nous préparons le matériel nécessaire à la bonne réalisation du soin selon le protocole établie. Tout en vérifiant l’intégrité des emballages, je prends un set à pansement stérile, 2 dosettes de sérum physiologique, une mèche de sorbact, du sparadrap 3M Médipore et un Molinea que je dispose sur la deuxième rangée de mon chariot. Sur ce dernier, se trouve déjà un flacon de SHA et une boite de gants. J’ai déjà sur moi une pince kocher et des ciseaux. Je prends également une lavette imbibée de détergent-désinfectant que je dispose sur la dernière rangée de mon chariot. Je place un sac poubelle DADM et un sac poubelle DASRI sur le côté gauche dans l’emplacement prévu à cet effet sur le chariot.

Je me dirige vers la chambre double avec le chariot, je toque à la porte, j’entre avec l’IDE et j’allume la présence. Le patient dont je vais m’occuper, Mr. L est côté fenêtre. Il est couché dans son lit et regarde la télévision avec son casque audio sur les oreilles. Je le salue, il me regarde en souriant et enlève son casque. Je lui explique qu’on vient faire son pansement et que je suis étudiante infirmière. Je demande à Mr. L s’il est d’accord que ce soit moi qui fasse son pansement, le patient accepte en me répondant qu’il faut bien apprendre un jour. Je le remercie d’accepter. Je me frictionne les mains avec du PHA. J’ouvre le set à pansement et je pose le champ stérile sur la partie supérieure de mon chariot de soin en laissant une partie stérile et une partie non stérile. Je prends la première pince du set (la bleue) et avec cette dernière j'agrippe l’autre pince (la verte). Je les pose toutes les deux sur mon champ, la partie supérieure de la pince que je touche sur la zone non stérile du champ et la partie inférieure de la pince sur la zone stérile du champ. Je définie la pince verte comme étant la pince plateau et la pince bleue comme étant la pince patient. Je commence par me mettre à l’aise en montant le lit, j’informe le patient. Puis, je demande à Mr L. de plier le genou et de lever un peu les fesses afin de placer le Molinea correctement. J’informe Mr. L de mes gestes. Je mets des gants et je retire le pansement à l’aide de sérum physiologique car il colle et que je ne veux pas faire mal au patient. Je jette la dosette vide de sérum phy à la poubelle. J’analyse l’aspect du pansement et je le jette dans le sac jaune DASRI. J’analyse également

...

Télécharger au format  txt (11.2 Kb)   pdf (71 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com