LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de pratique professionnelle IFSI: Permission de sortie d'un patient après une rachianesthésie

Note de Recherches : Analyse de pratique professionnelle IFSI: Permission de sortie d'un patient après une rachianesthésie. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  2 Juillet 2014  •  1 081 Mots (5 Pages)  •  1 118 Vues

Page 1 sur 5

Permission de sortie d'un patient après une rachianesthésie

SITUATION

QUESTIONNEMENT

HYPOTHESES DE REPONSES

La situation se déroule dans un service de chirurgie ambulatoire pouvant accueillir jusqu'à 20 patients simultanément. L'équipe soignante est composée d'une infirmière diplômée d'état et d'une aide-soignante travaillant de 7h à 19h, et d'une seconde infirmière travaillant de 8h à 20h. Les patients admis ressortent en grande majorité le jour même, après avoir été opérés.

Ce jour, je prend en charge Mme A. Il s'agit d'une femme de 45 ans qui vient pour l'ablation de matériel d'ostéosynthèse. Ce matériel est constitué d'une plaque et plusieurs vis, mis en place quelques mois plus tôt suite à une fracture au niveau du pied.

Je l'accueil donc à 9h du matin, l'intervention étant prévu à 11h. Tout en récupérant les documents nécessaire à l'intervention (consentements pour l'opération et l'anesthésie, radiographies) je m'aperçois que la patiente est nerveuse. Elle me dit être une grande fumeuse, et consommer deux paquets de cigarettes par jour. L'obligation d'être à jeun depuis minuit est un vrai calvaire pour elle.

J'entend et comprend son problème, mais je ne peux l'autoriser à fumer pour l'instant. Je me dis également que la prémédication devrai faire effet rapidement et diminuer l'effet de manque ressenti par Mme A.

A 10h, j'installe une autre patiente dans la chambre de Mme A. J'en profite donc pour évaluer son état de stress, elle semble plus calme qu'à son arrivé. Elle descend au bloc opératoire peu de temps après, l'intervention est réalisée sous rachianesthésie.

Elle sort de la Salle de Soins Post Interventionnelle (SSPI) à 13h30 et reviens dans le service de chirurgie ambulatoire. Au retour du bloc, je mesure ses constantes vitales, sa tension artérielle est de 145/78mm Hg, sa fréquence cardiaque est à 68bpm, elle ne ressent aucune douleur car la rachianesthésie n'est pas levée, le pansement est propre et occlusif. Je lui explique le principe de ce type d'anesthésie et lui rappel de ne pas se lever sans la présence d'un soignant. Je lui dis également qu'elle sera autorisée à manger, boire et fumer une fois qu'elle aura urinée, signe que l'anesthésie est levée.

Vers 15h, Mme A est debout dans le couloir, son marie l'accompagne. Elle est nerveuse et veut à tout prix descendre fumer une cigarette. Elle dit "si je n'ai pas ma clope, je vais finir par m'en prendre à lui (en montrant son marie) ou même à vous". Malgré les propos tenus, le ton de la voix et la posture de la patiente ne traduisent aucune violence, elle cherche plutôt à exprimer son besoin.

Toute négociation est impossible, nous décidons donc l'infirmière et moi de lui donner une collation avant de la laisser descendre avec son compagnon après avoir signer une décharge. Je transmet les patients dont j'ai la charge à l'infirmière du service, et accompagne Mme A à l'extérieur, au cas où il y aurai un problème en lien avec l'intervention (malaise, perte d'équilibre).

La patiente nous remercie, elle a l'air réellement soulagée. Nous retournons dans le service, la fin de journée se passe sans incident et Mme A ressortira le soir à 18h30 après la levée complète de la rachianesthésie. Pourquoi ne pas laisser ce matériel en place?

Pour quelles raisons faut-il être à jeun avant une intervention chirurgicale?

Pourquoi les consentements papiers sont-ils obligatoires?

Qu'est ce que la prémédication?

Qu'est-ce

...

Télécharger au format  txt (7.1 Kb)   pdf (94.5 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com